TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Vacances Bleues : vers un été comparable à 2019 grâce à la clientèle française

Le Groupe envisage d'ouvrir deux nouveaux établissements en France



Après des mois d'arrêt, l'activité de Vacances Bleues repart sur les chapeaux de roue pour l'été 2021, avec des taux d'occupation avoisinant les 70% en juillet et dépassant les 80% en août. Mais à la différence des tendances avant-crise, la clientèle française loisirs (famille et seniors) sera surreprésentée, face à l'absence de touristes internationaux. Le point avec Franck Noël, directeur du développement commercial et marketing du groupe Vacances Bleues et membre du Directoire.


Rédigé par le Jeudi 24 Juin 2021

L'hôtel Provinces Opéra à Paris vient d’être entièrement rénové à hauteur de 4 M€. Pour le second hôtel du Groupe dans la capitale, la Villa Modigliani à Montparnasse, les travaux démarreront en fin d’année - DR : Vacances Bleues
L'hôtel Provinces Opéra à Paris vient d’être entièrement rénové à hauteur de 4 M€. Pour le second hôtel du Groupe dans la capitale, la Villa Modigliani à Montparnasse, les travaux démarreront en fin d’année - DR : Vacances Bleues
Chez Vacances Bleues, comme partout ailleurs, la crise liée à la pandémie de Covid-19 aura laissé des traces.

A commencer par le chiffre d'affaires, divisé par deux entre 2019 (87 M€) et 2020 (40M€).

En 2021, le Groupe estime qu'il devrait atteindre les 45 M€, le « déconfinement » ayant eu lieu plus tôt que l'an dernier, permettant de mieux remplir sur le mois de juillet.

Ainsi, alors que durant l'été 2020 Vacances Bleues enregistrait environ 35% de taux d'occupation à fin juin pour le mois de juillet, cette année, ce taux avoisine les 70%.

En juin 2021, le CA devrait tourner aux alentours de 5 M€, contre 6,5 M€ en 2019.

Mais cette tendance à la baisse pourrait s'inverser dès le mois d'août, grâce à des taux de remplissage record (supérieurs à 80% pour l'ensemble de la chaîne), qui devraient perdurer en septembre et octobre (+2% par rapport à 2019 à date) grâce au retour en force des séminaires.

On note cependant une différence majeure par rapport aux exercices avant-crise : la clientèle loisirs (familles et seniors) sera surreprésentée cette année, tandis que les clients internationaux se feront rares, hormis les touristes européens « proches » (Allemands, Belges, etc.).

« Pour autant, nous n'avons pas perdu les contrats commerciaux avec les tour-opérateurs internationaux, explique Franck Noël, directeur du développement commercial et marketing du groupe Vacances Bleues et membre du Directoire, lors d'une conférence de presse, ce jeudi 24 juin 2021.

Le souci découle plutôt de l'inertie pour la remise en route des ponts aériens, l'inertie de la mobilité inter-pays avec les quarantaines, les passeports sanitaires, les vaccins, qui font que la reprise est beaucoup plus lente que pour la clientèle française ».

Un plan social portant sur une quarantaine de postes

Si l'opérateur marseillais a décidé de rouvrir la totalité de ses établissements en mai, il a dû faire face à « une reprise fulgurante, témoigne Franck Noël.

En mai, sur les trois premières semaines, nous avons enregistré un nombre d’appels record, avec plus de 1 000 appels par jour, contre 750 appels en moyenne en temps normal. Un lundi, nous avons comptabilisé 2 000 appels sur la journée.

Nous n'étions pas en mesure de tous les absorber, il nous a fallu recruter six personnes au call center. Pendant ces trois semaines, nous faisions 300 à 400 000 € de chiffre d'affaires par jour via le call center, et 50 000 € via le site Internet
 ».

Une reprise « inespérée » il y a tout juste deux mois de cela... Et qui apporte de l'espoir alors que le Groupe qui a perdu 15 M€ en 2020, emprunté pour 15 M€ de PGE (Prêt garanti par l'État), et a dû également mener un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) portant sur une quarantaine de postes.

« S'il a eu lieu durant la crise Covid, il n'est pas complètement lié à la crise, explique Franck Noël. Nous avons des sites, comme à Chorges ou à Serre-Chevalier, sur lesquels les périodes d'exploitation ne correspondaient plus aux réalités commerciales du terrain. Il a fallu « saisonnaliser » ces sites, sur trois saisons par exemple.

Nous avons également dû nous séparer de trois personnes au sein de notre branche voyages, qui gère la production de Vacances Bleues Evasion et de Voyager Autrement, pour laquelle l'activité n'a pas encore redémarré et qui a enregistré 98% de perte de CA en 2020
 ».

Par ailleurs, Vacances Bleues redoutait aussi la fuite des compétences, la perte de ses cadres ou de salariés intermédiaires durant la crise, « mais elle ne s’est pas produite », commente Franck Noël.

Le recrutement des saisonniers en revanche, s'avère plus compliqué cette année, beaucoup ayant changé de voie. « Toutefois, nous sommes moins touchés que d'autres, car nous disposons de beaucoup de sites ouverts à l’année, moins marqués par la saisonnalité ».

Deux nouveaux établissements dès 2022 ?

Franck Noël, directeur du développement commercial et marketing du groupe Vacances Bleues et membre du Directoire - DR : Vacances Bleues
Franck Noël, directeur du développement commercial et marketing du groupe Vacances Bleues et membre du Directoire - DR : Vacances Bleues
La pandémie et l'arrêt des activités n'aura pas empêché le Groupe de continuer les projets, soutenu financièrement par son actionnaire - qui a vendu les murs de son hôtel à Montvillargenne (Chantilly) - et des aides de la Caisse des Dépôts pour investir dans le digital comme dans les murs et les fonds de commerce.

Ainsi, l'hôtel Provinces Opéra à Paris vient d’être entièrement rénové à hauteur de 4 M€.

Pour le second hôtel du Groupe dans la capitale, la Villa Modigliani à Montparnasse, les travaux démarreront en fin d’année.

Par ailleurs, un programme de travaux sur les 5 prochaines années concernera une dizaine d’établissements.

Si le Groupe n'envisage pas de séparer pour l'instant de certains de ses établissements, il a profité de la crise pour regarder de nouvelles opportunités.

Deux projets sont actuellement sur la table : un nouvel établissement en Ardèche qui devrait ouvrir dès avril 2022 sous la marque Vacances Bleues et un autre sur une île de la façade Atlantique.

Côté production, Vacances Bleues prévoit de développer toujours plus son offre vers des destinations proches, sur des sites labellisés Vacances Bleues avec d'autres partenaires, comme c'est le cas aujourd'hui en Italie, en Espagne, en Autriche, pour permettre aux clients de partir en toute autonomie, par leurs propres moyens.

Vacances Bleues a 50 ans

En parallèle, le Groupe a investi dans le digital, en améliorant son moteur de réservations, qui est désormais en lien avec toutes les grandes plateformes mondiales de réservations.

Un outil CRM
est en cours de développement et une refonte du site Internet devrait être effective d'ici le début de l'année 2022.

Enfin, depuis fin 2019, le Groupe travaille sur son positionnement marketing, avec une baseline « Des lieux et des liens », qui vise à mettre en avant les sites Vacances Bleues et à créer du lien entre les vacanciers, avec le territoire d’accueil.

D'ici fin 2021 devrait apparaître une « ambiance visuelle » plus moderne, avec une refonte de la charte graphique, un nouveau logo, des nouvelles photos.

Reste la question des avoirs : ceux délivrés dans le cadre de l'Ordonnance du 25 mars 2020, et ceux proposés par Vacances Bleues après le 15 septembre, bonifiés de 20%, aux clients qui ne pouvaient pas partir durant l'hiver.

« Nous sommes montés jusqu'à 11 M€ d'avoirs, ce qui, rapporté au chiffre d'affaires de l'entreprise, est colossal, commente Franck Noël.

Heureusement, cette boule d'avoirs est en train de se consommer naturellement, toutes les semaines. Aujourd'hui, il nous reste environ 4 M€, mais nous avons bon espoir qu'à la fin de l'été, ce problème sera derrière nous, hormis quelques dossiers de clients internationaux ou de gros séminaires compliqués à organiser ».

D'ici là, Vacances Bleues profitera de l'été pour célébrer son 50e anniversaire, à coup d'animations et d'événements.

Une façon également de rappeler les valeurs sociales et solidaires qui caractérisent le Groupe depuis un demi-siècle. « Des valeurs de proximité, d'authenticité, d'accueil, d'humanité et qui avec la crise ont pris de la valeur », ajoute Franck Noël.

Signe que Vacances Bleues est sur la bonne voie : le Groupe a été élu « marque préférée des Français » par Capital, dans la catégorie villages clubs de vacances, après un sondage auprès de 20 000 personnes sur l’été 2020.

Quelques chiffres sur Vacances Bleues

- 24 établissements, dont 12 hôtels, 6 villages clubs et 6 résidences de tourisme

- 87 M€ de CA en 2019 pour 190 000 clients ; 40 M€ de CA en 2020 et 45 M€ prévus en 2021

- 850 salariés équivalent temps plein, dont 80 salariés au siège social à Marseille

Anaïs Borios Publié par Anaïs Borios Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Anaïs Borios
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Retrouvez les catalogues Vacances Bleues sur Brochuresenligne.com

Lu 3145 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus












































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias