TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Voyage Italie : changement de protocole pour les fêtes de fin d'année !

Pour se rendre en Italie, test obligatoire pour les vaccinés et quarantaine pour les voyageurs non vaccinés (Actualisé le 16/12/2021)



Face au variant Omicron et la 5e vague, l'Italie a décidé de renforcer ses mesures aux frontières. Ainsi, du 16 décembre au 31 décembre, les voyageurs devront composer avec un nouveau protocole, qu'ils soient vaccinés ou non. Pour les Français en mesure de présenter un schéma vaccinal complet, il sera aussi indispensable de présenter le résultat négatif d'un test. Pour les non vaccinés, l'Italie réinstaure la quarantaine. (Actualisé le 16/12/2021)


Rédigé par le Jeudi 16 Décembre 2021

Pour se rendre en Italie, test obligatoire pour les vaccinés et quarantaine pour les voyageurs non vaccinés - RP
Pour se rendre en Italie, test obligatoire pour les vaccinés et quarantaine pour les voyageurs non vaccinés - RP
L'Italie a décidé de renforcer le protocole santiaire, pour les voyageurs étrangers.

Bien que l'Europe plaide pour des mesures unifiées et que les professionnels du tourisme arguent semaine après semaine, pour un retour à la normale, les pays font autrement.

Pour limiter les cas et sa 5e vague, l'Italie a pris le partie de durcir le ton.

Les autorités ont mis en place un protocole sanitaire spécifique aux vacances de fin d'années. Il est prévu pour être appliqué du 16 décembre 2021 au 31 janvier 2022.

Tout d'abord, tous les voyageurs, peu importe leur statut vaccinal, doivent remplir un formulaire de traçabilité (Passenger Locator Form digitali - dPLF) sur le portail en ligne.

"Attention, le formulaire papier ne pourra être utilisé qu'en cas de problème technique," précise France Diplomatie.

Si un voyageur est cas contact ou positif en Italie, il sera soumis aux règles sanitaires italiennes . Ainsi, il sera dans l'obligation de respecter une quarantaine stricte dont la durée diffère selon les cas et les variants.

Voyage Italie : les voyageurs vaccinés doivent présenter un test négatif

Ce n'est pas tout, car en Italie le protocole a été durci pour l'ensemble des voyageurs.

La France se retrouve dans la liste C, comme une bonne partie des pays européens.

Ce classement oblige donc les voyageurs ayant la preuve d'un schéma vaccinal complet à présenter aussi le résultat négatif d’un test antigénique de moins de 24 heures.

Pour le test PCR, celui-ci doit avoir été fait de moins de 48 heures,
avant l'embarquement. Les autotests ne sont pas acceptés.

Voyage Italie : qu'en est-il pour les voyageurs guéris ? (Actualisé le 16/12/2021)*

Les voyageurs français guéris auront l'obligation de présenter un certificat de rétablissement. Celui-ci doit avoir moins de 6 mois.

De plus, ils auront l'obligation de présenter le résultat négatif d’un test antigénique de moins de 24 heures ou d’un test PCR de moins de 48 heures.

Les auto-tests ne sont pas acceptés.

En cas de positivité de longue durée, le certificat de rétablissement sera valable à compter du 21e jour après le 1er test positif.

Italie : les voyageurs non vaccinés devront se mettre en quarantaine !

Pour les voyageurs français non vaccinés, l'Italie a eu la main plus lourde.

Ils devront donc présenter le résultat négatif d’un test antigénique de moins de 24 heures ou d’un test PCR de moins de 48 heures (les autotest ne sont pas acceptés).

De plus, les voyageurs français non vaccinés auront l'obligation de respecter une quarantaine de 5 jours, à l’adresse indiquée sur le formulaire de traçabilité.

Ils ne pourront sortir au bout de 5 jours que s'ils sont en mesure de présenter le résultat négatif d'un test.

Voyage Italie : qui des enfants ? (Actualisé le 16/12/2021)*

Pour se rendre en Italie, les enfants de moins de 6 ans sont exemptés du test à l'arrivée et d toute mesure.

De plus, ils sont dispensés d'isolement s'ils voyagent avec un parent lui-même dispensé d'isolement, car en possession d'un certificat de vaccination.

Pour les plus grands, 6 à 17 ans, ils seront aussi exemptés d'isolement, si un parent est en mesure de présenter certificat de vaccination ou de récupération adéquat.

Malgré tout, les enfants de 6-17 ans devront présenter un test négatif de moins de 24 heures ou un test PCR de moins de 48 heures (les auto-tests ne sont pas acceptés).

En l'absence de tests , même si le parent possède une certification adéquate, le mineur est toujours tenu d'être isolé.

Voici la carte interactive des pays verts, orange et rouges :


Lu 28794 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Hervé le 15/12/2021 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Reste à savoir si les italiens vont contrôler toutes les voitures aux frontières...
Je reste dubitatif sur ce genre de décision prise à l'emporte pièce et inapplicable sur le terrain (idem pour le portugal d'ailleurs)

2.Posté par PLBino le 16/12/2021 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le problème de ce genre de décision est qui paye ? Les pays qui exigent ce genre de tests supplémentaires devraient payer....et être entièrement gratuit pour les voyageurs.... C'est d'autant plus grave qu'il y a une rupture d'égalité, les italiens vaccinés n'y sont pas soumis..... elle est belle l'Europe !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Janvier 2022 - 11:21 Japon : webinaire spécial plongée à Okinawa







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias