TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo CruiseMaG  




A Marseille, la communauté maritime s'engage à réduire son empreinte environnementale

Trois accords inédits signés lors du "Blue Maritime Summit"


A l’occasion du "Blue Maritime Summit", qui s'est tenu ce jeudi 20 octobre 2022 à Marseille, la communauté maritimo-portuaire de Méditerranée a signé trois accords inédits pour réduire son empreinte environnementale et démontrer la volonté de transparence des acteurs. Parmi ces partenariats figure la nouvelle "charte croisière durable", signée par l'Etat français et les armateurs de croisière et qui prévoit la réduction de la pollution atmosphérique par les navires via l’utilisation de carburant à teneur réduite en soufre dès 2023.


Rédigé par le Jeudi 20 Octobre 2022

Hervé Berville, secrétaire d’Etat chargé de la Mer, et les armateurs opérant en mer Méditerranée membres de la CLIA ont signé la Charte Croisière Durable jeudi 20 octobre 2022, à l’occasion du Blue Maritime Summit à Marseille - DR : A.B.
Hervé Berville, secrétaire d’Etat chargé de la Mer, et les armateurs opérant en mer Méditerranée membres de la CLIA ont signé la Charte Croisière Durable jeudi 20 octobre 2022, à l’occasion du Blue Maritime Summit à Marseille - DR : A.B.
La 2e édition du "Blue Maritime Summit Marseille Provence - Port & Sea Initiatives" se déroule actuellement dans la Cité phocéenne.

Après une matinée de tables rondes, qui ont permis de rendre compte des actions et initiatives menées en faveur de la réduction de l’empreinte environnementale du secteur, la communauté maritimo-portuaire de Méditerranée, réunie au sein de la Grotte Cosquer Méditerranée, a signé trois accords inédits visant à réduire son empreinte environnementale et à démontrer la volonté de transparence des acteurs.

A commencer par la "Charte croisière durable", présentée par le Directeur Interrégional de la Mer Méditerranée Eric Levert et la Directrice Générale CLIA Europe Marie-Caroline Laurent, puis signée par le Secrétaire d’Etat chargé de la Mer Hervé Berville et les armateurs de croisière Azamara, Carnival Corporation & PLC (Carnival Maritime, Costa Croisières, AIDA, P&O Cruises, Princess Cruises, Holland America Line, Cunard, Seabourn), MSC Group, Norwegian Cruise Line, Ponant, Royal Caribbean International et Virgin Voyages.

Une trentaine de partenaires (Etat, collectivités régionales, métropoles, Chambres de commerce et d’industrie, associations et autres acteurs de la place portuaire sur l’ensemble de la façade méditerranéenne) soutiennent le projet.


Une charte et 13 engagements

Concrètement, cette charte vise à encourager la réduction de la pollution atmosphérique par les navires via l’utilisation de carburant à teneur réduite en soufre, mise en place dès 2023.

Par ailleurs, elle prévoit que les navires de croisière adapteront leur activité en cas de pic de pollution à terre (voir l'ensemble de engagements dans le document en pièce jointe ci-dessous).

Cette Charte, construite autour de 13 actions fortes et concrètes, est inédite au niveau mondial, "non seulement par le champ très large de l’accord couvert, mais aussi par le caractère volontaire de ces mesures que l’ensemble des membres de la CLIA a décidé de porter", indique la Cruise Lines International Association (CLIA) dans un communiqué.

C’est aussi la première fois qu’un accord comprend l’ensemble des ports français de Méditerranée.

"C’est un partenariat historique et ambitieux que nous venons de formaliser avec les armateurs de croisière.

L’engagement de ces derniers va permettre d’anticiper et d’aller au-delà de la règlementation en vigueur en faveur de la qualité de l’air respiré par les populations riveraines, sur toute la façade maritime méditerranéenne française. C’est une étape significative vers la décarbonation des navires qui doit nous conduire vers le Navire Zéro Emission
", a ajouté Hervé Berville, secrétaire d’Etat auprès de la Première ministre, chargé de la Mer, lors de la signature de la Charte Croisière Durable.

Parmi les 13 engagements, citons la protection des habitats et des cétacés, des mesures pour les rejets liquides et solides, mais aussi pour les émissions atmosphériques et enfin la sensibilisation des passagers.

Une étude sur l’évolution des émissions atmosphériques des navires

En parallèle, une convention de partenariat a été signée entre le Port de Marseille Fos et le Pôle Mer Méditerranée portant sur l’étude de l’évolution des émissions atmosphériques des navires de commerce en Méditerranée française.

Son objectif ? Répondre au besoin d’une meilleure connaissance de l’impact du transport maritime sur la qualité de l’air à Marseille et dans le Golfe de Fos.

Le Pôle Mer Méditerranée se voit confier la réalisation de cette étude, pour laquelle trois périodes distinctes seront considérées, pour permettre d’apprécier l’évolution des émissions dans le temps :

• 2015 : Date de référence avant la mise en œuvre de la règlementation Low Sulfur et avant les premiers branchements électriques haute tension des navires à quai ;

• 2022-2023 : Etat actuel des émissions, calcul de l’impact lié à l’adoption de nouvelles règlementations et nouvelles technologies (Scrubbers, filtres à particule, connexion électrique des navires à quai, GNL…) ;

• 2025-2035 : Etude prospective des émissions dans un contexte de généralisation de la connexion pour tous les navires à quai, de rajeunissement des flottes de navires, règlementation SECA Med 2025 et Fit for 55 en 2030 et de mise en place de filtres à particules ou encore de scrubbers.

Le projet d’étude prendra en compte l’ensemble des phases d’exploitation du navire : navigation, manœuvre et escale.

L’échantillon étudié concernera les navires précisément identifiés et réalisant 80% des escales au port de Marseille Fos sur une année.

Le projet d’étude vise à réaliser des calculs théoriques des facteurs d’émissions à partir des données fournies par les armateurs et le port.

Qualité de l'air : un accord inédit avec AtmoSud

Enfin, les acteurs portuaires se sont engagés pour le partage et la transparence de leurs actions en faveur de la qualité de l’air et du climat en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, par le biais d’une convention co-signée par le Directeur Général de l’association AtmoSud Dominique Robin, le Président Commission Biodiversité, mer et littoral, Parcs Naturels Régionaux, Risques de la Région SUD Christophe Madrolle et les armateurs de ferries et de croisière escalant en Région Sud (Corsica Ferries, Corsica Linea, La Méridionale).

Cet accord s’inscrit dans le cadre du programme Escales Zéro Fumée porté par la Région Sud.

L’objectif de cet engagement est de produire, pour la première fois, un suivi individualisé des navires.

Il s’agit de passer d’une vision moyenne de leurs émissions à une analyse spécifique de chaque navire intégrant les combustibles utilisés, la consommation, la classe moteur, les systèmes de filtration… pour tendre vers une information en temps réel.

Les calculs permettront notamment d’affiner l’évolution des émissions de polluants et de gaz à effet de serre des ports de la région (Marseille-Fos, Toulon et Nice). Ces éléments seront rendus publics.

"Initié en 2019 lors de la première édition du "Blue Maritime Summit Marseille Provence", l’engagement collectif des armateurs de croisière se renforce encore à l’occasion de cette deuxième édition, d’abord sur le plan géographique puisqu’elle entend harmoniser les chartes déjà existantes mais aussi sur le plan des champs couverts qui portent non seulement sur la qualité de l’air mais également sur la protection de la biodiversité, la valorisation et le traitement des déchets et des eaux usées, les mesures en cas de pics de pollution", a conclu Jean-François Suhas, Président du Club de la Croisière Marseille Provence et co-organisateur de l’événement.

Lu 1849 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >




































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias