TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

AFST : périple en terre persane !

6350 Français (source SETO) en Iran en 2017



Une trentaine d’adhérents de l'Association Française des Séniors du Tourisme (AFST) est partie à la découverte de l'Iran. Au programme : Téhéran, Ispahan et Chiraz.


Rédigé par Jean-Paul COMBE le Mardi 20 Mars 2018

Photo de famille sur le site de Persépolis. (DR Jacqueline Dalmaz- Bardy)  - DR
Photo de famille sur le site de Persépolis. (DR Jacqueline Dalmaz- Bardy) - DR
Iran : ce nom est déjà un voyage tant il est porteur d’histoire et de mystères. Mystères amplifiés -au combien- par les événements successifs qui ont quasiment fermé le pays au tourisme pendant des décennies.

Les récents bouleversements géopolitiques, la multiplication des frontières depuis l’éclatement de l’empire soviétique, l’élection de Donald Trump, la mise sous embargo du pays n’arrangent pas vraiment les choses.

L’application des règles de l’Islam imposées par la révolution islamique (port du foulard pour les femmes, alcool interdit pour tous…), alimentent clichés et stéréotypes.

Malgré tout cela, le nombre de touristes a été multiplié par dix en 20 ans. Ce sont 6350 Français (source SETO) qui se sont rendus en Iran en 2017. Sans doute la meilleure façon d’essayer de briser les idées reçues.

« Kosh amadi ! »

Pour la troisième fois, l’Association Française des Séniors du Tourisme (AFST) a organisé un voyage pour ses adhérents. Ils étaient une trentaine à participer au périple concocté par Jacqueline Dalmaz- Bardy, Madame voyage de l’AFST.

Première étape la grouillante Téhéran blottie au pied de la chaîne de l’Elbourz, puis cap au Sud à la découverte de la séduisante Chiraz proche du site prestigieux de Persépolis et de la tombe de Cyrus.

Retour avec une longue escale à Ispahan, ancienne capitale impériale de Perse aux édifices grandioses islamiques et persans et aux ponts spectaculaires. Impressionnante, d’une impeccable propreté sa place centrale, Naqsh-e Jahan est l’une des plus grandes du monde.

C’est dans cette ville que la communauté arménienne est la plus importante du pays, son quartier est regroupé autour d’une imposante cathédrale.

Ici, comme ailleurs, on rencontre un peuple aimable et chaleureux, toujours d’accord pour une photo, prêts à engager la conversation : une façon de nous dire « Kosh amadi ! » (Bienvenue !)

Lu 1225 fois

Tags : afst, iran
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.













QUARTIER LIBRE
vous offre

























  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance