TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


APST : les questions que vous n’auriez jamais osé poser mais qu’on demande pour vous...

L'Editorial de Jean da Luz



Cédric Dugardin, Chief Restructuring Officier à l’APST et qui vient de démarrer sa mission il y a quelques jours, a donné une récente interview à notre confrère l’Echo Touristique. Nous avions, nous aussi, demandé, pour les mêmes raisons, à la présidente de l’APST, un rendez-vous avec M. Dugardin. Elle n’a pas jugé utile d’y donner suite, ni même de nous répondre… Ce n’est pas grave. Mais voilà quand même les questions que nous aurions aimé poser au manager de transition. On jette une bouteille à la mer… on ne sait jamais ?


Rédigé par le Jeudi 4 Mars 2021

Déjà fragilisée, l’APST n’est pas davantage montée au créneau auprès des Pouvoirs publics, pour dire qu’elle était dans l’incapacité d’assurer le risque Covid. Pourquoi ? - DR
Déjà fragilisée, l’APST n’est pas davantage montée au créneau auprès des Pouvoirs publics, pour dire qu’elle était dans l’incapacité d’assurer le risque Covid. Pourquoi ? - DR
Tout d’abord, nous aimerions attirer l’attention des pouvoirs publics mais aussi de la Gouvernance de l’APST, sur la situation des dossiers de nouvelles demandes.

Des dossiers gelés actuellement, renvoyés aux calendes grecques et qui vont assécher, faute d’être irriguée, notre industrie.

Or, nous avons besoin d’oxygène, de nouveaux entrepreneurs, de nouveaux entrants pour assurer la relève. Faute de sang neuf, notre secteur pourrait ressembler à un champ de ruines au lendemain de la pandémie.

Cela c’est l’avenir.

Parlons à présent du présent. Des choses qui fâchent. Que se passera-t-il pour tous les professionnels qui n’auront pas, faute de moyens ou de confiance, fait droit à l’appel de cotisations ? Ils seraient, selon nos informations, encore nombreux (70%, 60% ?) dans ce cas…

Peut-être faut-il y voir l’effet d’une cotisation qui se base sur l’année de référence 2019 avec, en plus, les 30% de Thomas Cook et pas sur 2020 ?

L’épée de Damoclès des avoirs se rapproche de jour en jour

En Belgique, le Fonds de Garantie Voyages (GFG) a demandé 35% du montant de 2019 pour la cotisation annuelle. Tous les adhérents ont déjà réglé.

Et on va faire quoi pour ceux qui se font tirer l’oreille ? Les radier de la profession ? Les obliger à déposer le bilan et donc transmettre à l’APST leurs dossiers clients à régler ?

Car il ne faut pas se faire d’illusions : ils ne trouveront nulle part aujourd’hui sur le marché un garant qui voudra les assurer… Alors, va-t-on rayer du paysage l’essentiel du marché touristique français ?

C’est un peu l’arroseur arrosé qui se prépare, tandis que l’épée de Damoclès des avoirs se rapproche de jour en jour.

Le sinistre Thomas Cook relève du même principe. On nous assure la main sur le cœur que l’APST est en mesure de faire face avec ce qu'il lui reste dans les caisses et la vente de l’immeuble.

Oui, mais… à notre connaissance, l’immeuble qui devait faire la soudure n’est toujours pas vendu. L’acquéreur potentiel attendrait que la situation s’éclaircisse sur un certain nombre de points...

M. Dugardin va, nous n’en doutons pas, mettre en coupe réglée les contre-garanties des gros adhérents. C’est sa mission, il l’a acceptée et c’est indispensable.

Mais le moment est-il bien choisi ? Combien en auront encore les moyens dans une conjoncture où les banques, plus que jamais, ne prêtent qu’aux riches ? Et le tourisme, hélas, n’en fait pas partie…

Que fera-t-on des autres ?

Pourquoi a-t-on autant tardé à faire le ménage ?

Les arbitrages risquent d’être douloureux, une fois encore. Ce qui nous amène à poser la question : pourquoi a-t-on autant tardé à faire le ménage ?

Pourquoi au lendemain de l’effondrement de Thomas Cook la Gouvernance de l’Association n'a-t-elle pas pris le taureau par les cornes pour accélérer le mouvement ?

Pourquoi avoir accepté financièrement de rapatrier plusieurs centaines de clients Thomas Cook à ses frais alors que d'autres gouvernements ont mis la main à la poche pour rapatrier leurs ressortissants ?

Pourquoi a-t-on accepté la garantie (très) partielle d’une entreprise à risques telle que TUI France, avec des énormes encours (et donc risques), alors que la garantie belge, droite dans ses bottes, vient de lui dire "nein" ?

Déjà fragilisée, l’APST n’est pas davantage montée au créneau auprès des Pouvoirs publics, pour dire qu’elle était dans l’incapacité d’assurer le risque Covid. Pourquoi ?

Voilà quelques-unes des questions que nous aurions voulu poser à M. Dugardin et bien entendu à Mme Philipon, la présidente.

Mais il n’est peut-être pas trop tard ? Nous attendons sa réponse à notre email du 24 février 2021, sauf si bien sûr, il s’est égaré… mais nous en avons une copie au cas où.

A bon entendeur...

Jean Da Luz Publié par Jean Da Luz Directeur de la rédaction - TourMaG.com
Voir tous les articles de Jean Da Luz
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 7737 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Vipi le 05/03/2021 10:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un article un peu fourre-tout, et pas franchement clair, réservé certainement aux "élites" du secteur. En attendant (et directement concerné par le "sinistre Thomas COOK") on est resté bien évasif sur le toujours NON REMBOURSEMENT de grands nombre de clients, à/s de la faillite de TC (je sais de quoi je parle !) La vie semble avoir repris son cours normalement...... il n'y a qu'à regarder les promotions au sein du groupe SALAUN.....

2.Posté par mille sabords le 05/03/2021 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les vraies questions sont posées
Cette institution est obsolète car non professionnelle. Elle a fait son temps entre copains à l époque où la garantie était limitée déjà bien en deçà des autres corporations et lorsque le code du tourisme qui plombe les professionnels , n'existait pas..
Elle fonctionne maintenant comme un métronome posé sur le NON bloquant bon nombre de professionnels qui ne pourront ou ne voudront pas s'engager sur des sûretés personnelles pour obtenir la précieuse "garantie financière APST ( 3 autres acteurs interviennent aussi vu que les banques ont quitté le secteur dit à risques vu son caractère illimité qui n'a aucun sens ) .
Garantie financière illimitée indispensable pour obtenir une licence au surplus renouvelable ! pour pouvoir travailler !!!!!!!!...
Que BRUXELLES commence par revoir sa copie..

3.Posté par Pierre Galeon le 05/03/2021 10:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A combien se montent les aides de l'Etat à l'APST?

4.Posté par Lemonier-Rioux Sophie le 05/03/2021 11:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Excellent car sur ce sujet épineux on n'a plus besoin de pavés dans la mare (marre, marre) ) que de ronds de jambe.
Très bon week-end à tous. Sophie

5.Posté par GOBELINS le 05/03/2021 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour, j'ai été adhérent à l'APST pendant 10 ans, que j'ai quitté après des formalités simples pour un autre garant me proposant spontanément une prime de 50% de moins (pour un CA de 3 M€). Pour être administrateur aux EDV, j'ai participé à de nombreuses réunions avec des administrateurs APST.

L'APST a droit de vie et de mort sur les petites agences, c'est souvent la seule à accepter des nouveaux AGV, et le moins que l'on puisse dire, c'est que les conditions sont d'une rigueur fort avancée. A vrai dire, c'est le seul avantage de l'APST et ceci se paie au prix fort . Ce n'est pas une critique, mais, comme vous le lirez, la rigueur chez APST est plutôt sélective.

En participant aux réunions, j'ai très vite compris qu'il y a deux mondes pour l'APST : le cercle très fermé de l'entregent....et les autres. Je me souviens, moi, petit AGV de province avoir voulu aborder Madame ALIX lors d'un cocktail post-réunion, celle ci n'a même pas daigné me regarder, me répondre, mes propos tombaient dans la vide... à croire que j'étais invisible. Tout simplement, à ses yeux, je n'étais pas digne en tant que petit AGV de m'adresser à elle. C'est le niveau où nous sommes. Le A de APST ne voudrait il pas dire Arrogance ?

Etant un AGV incentive spécialisé, je dégage 35% de marge depuis la création de mon entreprise, donc j'ai une AGV en bonne santé financière. Malgré tout, j'ai dû me soumettre à ces rendez vous annuels, où on me scanne mes réservations aériennes, mes acomptes clients, et en organisant des groupes ponctuels et importants (+100 pax). Une fois, je me suis trouvé entre 2 affaires, il y avait peu de commande car les futurs groupes étaient en négociation, alors je me suis retrouvé à devoir m'expliquer pourquoi, dans un climat de suspicion et de supériorité que l'on m'a bien fait sentir. Mais l'APST n'est elle pas mon fournisseur ? Ce serait à elle de se déplacer à mon bureau, et en plus, de façon cordiale et respectueuse, me semble t'il.
Non, avec l'APST, vous êtes convoqué et vous répondez à l'interrogatoire. Et gare à vous !

Rigueur de gestion, allez vous dire ?
Oui pour certains (les petits) mais pas pour tous, avançons :


Certaines réunions des administrateurs/permanents de l APST se font lors de déjeuners au Fouquet's ou autres restaurants (très) étoilés, l'équipe dirigeante se déplace en business class lors des conventions, et faut il à ces messieurs dames le cadre d'un prestigieux immeuble à l'étoile pour exercer ? L'argent (des AGV) a coulé à flot... pour nourrir le train de vie de ces personnes, bien au dessus de l'AGV moyen ...qui les paie.
Il serait bon que Mr DUGARDIN s'intéresse et rendre publics les comptes détaillés de l'APST : les salaires, les notes de frais, je pense que nombreux bondiraient de savoir où passe leur argent.

Ce n'est pas tout. A la menace de droit de vie et de mort, s'abat aussi la menace juridique sur quiconque oserait publier quoi que ce soit de négatif sur l'APST, façon d'entretenir l'omerta.
Quelle omerta ?

Le petit noyau très VIP, très entre-soi, où on se tape dans le dos autour du champagne dès qu'on pèse suffisamment au niveau financier. Pour ces AGV là, pas de convocation, pas d'étude pointilleuse du dossier, rien....jusqu'au moment, où zut alors, ils se plantent.

Et alors on revient à la base de l'APST : les petits AGV qui doivent fermer leurs gueules et surtout, mais surtout payer...payer le train de vie de l'APST et payer les sinistres des autres. De toutes façon, tout le monde a bien compris, et ceci justifie cela, ils n'ont pas tous le choix d'aller ailleurs donc autant en profiter. Ne confondons pas la cour du roi et le petit peuple.

Avec le temps, les compétences ont fait place à la suffisance.

La seule solution serait de supprimer cette APST, de repenser la garantie financière, peut être s'inspirer du modèle québécois, installer un système d'état avec des fonctionnaires, ou un système privé avec de nouvelles ressources humaines et un état d'esprit ...solidaire. Oui, j'ai bien oser dire ...solidaire.

6.Posté par Rick Sailor le 05/03/2021 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Monsieur Da Luz

Vous posez les bonnes questions même si je vous soupçonne de connaître une partie des réponses.

Que l'APST récompense les moutons de la presse et n'apprécie pas les critiques, ce n'est pas nouveau. Vous avez bousculé l'APST, elle vous sanctionne. Rien de grave, car l'ITW évoquée n'était qu'un ramassis de banalités sans réelles informations de fond.

Pour les avoirs, dont je contestais le principe malgré la critique féroce de JF Rial, ce sera plus qu'une épée de Damoclès : on assistera à la fin d'un monde et à l'émergence d'une distribution plus réaliste. A quel prix ? Laissez vous entendre. La encore je sais que vous avez la réponse même si la fin d'un système n'est jamais bon pour le leader de l'information en raison de la diminution des acteurs et donc de la publicité.

Mais je ne m'inquiète pas pour vous. Je suis, comme Mille Sabords (que je salue). je pense que l'APST "a fait son temps entre copains à l époque où la garantie était limitée déjà bien en deçà des autres corporations et lorsque le code du tourisme qui plombe les professionnels, n'existait pas". Et là est le drame. Se réinventer, se renouveler... Avec des instances dirigées par des septuagénaires en majorité. Faire du vieux avec du neuf semble être ici la règle. (ne corrigez pas, il n'y a pas d'erreur).

Voilà donc engagé dans la bataille de l'avenir et du réalisme.
Qui va gagner ? Bien malin qui peut le dire, mais je suis certain d'une chose, les turbulences vont à peine commencer et ce que nous avons vécu cette année passée n'est rien à côté de la violence qui nous attend.

Quant à l'APST, la dérive ne sera corrigée qu'au prix d'efforts surhumains, voire impossibles. Le rôle du Chief Restructuring Officier, que je traduirais par "Nettoyeur" sera juste de minimiser la casse. Et après....

Votre dévoué et attentif
Rick.

7.Posté par BALADI le 05/03/2021 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et si les Calcandes grècques cachaient les Ides de Mars et leurs cortège de prévisions plus tristes les unes que les autres ?
Soyons compréhensifs pour l’agacement de Jean Da Luz pour  cet “entre-soi” de la “Gouvernance” de l’APST avec certains chroniqueurs. (au demeurant forts sympathiques ): que voulez-vous ? on préfère toujours la laudation, même surabondante, à la critique loyale, même méritée !
Jean porte bien son nom car il s’évertue à donner un coup de projecteur sur quelques détails mis subrepticement sous le tapis. Que la Luz soit ! Le petit peuple membre de l’APST le veut  ! Il veut aussi savoir si un démenti sera apporté aux rumeurs d’aides inapropriées qui auraient été consenties unilatérallement à certains Gros de la proffession

8.Posté par Olivier le 05/03/2021 13:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci à tous ceux qui ont pris le temps de leurs commentaires de synthétiser ce que je pense de l'APST depuis des années (à l'époque ou j'observais à Deauville les Nabet,Colson et la Grande Familia). A cela je rajouterai le côté au minimum fou de payer des cotisations importantes qui ne nous protègent de rien puisque 100% du risque financier serait compensé par nos biens personnels! Il faut TOUT réformer pour une garantie au juste prix, nous protégeant nos biens personnels qui ne devraient pas être en avec l'instauration d'une taxe voyageur couvrant la responsabilité de plein droit par une cagnotte à dessein. Concernant le train de vie, immeuble etc..... no comment => Direction des bureaux dans le 93 ou en province pour une gestion en bon père de famille. Je n'ai pas oublié non plus le courrier de Monsieur Torromanof quelques semaines après ce qui est pour moi la faute professionnelle dans le désastre Thomas Cook qui avait trouvé le moyen d'envoyer un courrier menaçant pour toutes les petites agences qui ne paieraient pas en avance leur appel de cotisation 2019 pour colmater les brèches. (faibles avec les forts et forts avec les faibles).
Bref je me réjouis que la situation dramatique actuelle soit l'occasion de tout remettre à plat et de faire le grand ménage
Bravo à Tourmag !

9.Posté par Coccinelle le 05/03/2021 15:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Espérons que M Dugardin puisse faire son travail en toute transparence et ne pas se laisser avoir par le baratin de cette direction...qui aurait du prendre la porte de par sa mauvaise gestion...
A l'Apst, on fait pression sur les petits et on s'écrase devant les Gros...

10.Posté par Christian Jean le 06/03/2021 08:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Un article sobre et réaliste et des commentaires que toute personne objective ne peut que partager.
Des propos enfin libres sur cette association.
En particulier ceux de GOBELINS qui soulignent certaines vérités que j’avais tenté de mettre à jour ici même il y a quelques années, (faisant suite à un article sur TourMag).mais qui en son temps ne semblaient pas présenter un intérêt suffisant pour figurer dans « les commentaires ». Les circonstances ont changé et c’est tant mieux pour la vérité.

Cordialement.

11.Posté par Fabien DACHICOURT le 06/03/2021 18:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Lisez et vous allez être surpris au sujet de l'APST :
Comme vous le savez tous, les agences Thomas Cook ont été vendues des queues de cerises à plusieurs gros acteurs de notre secteur. Le règlement intérieur de l'APST impose que tous les acquéreurs (adhérents APST) d'une partie des biens d'une entreprise faillitaire adhérente payent en proportion une partie de la dette ! Seulement malgré des demandes officielles, les élus de l'APST et la direction refusent de donner les montants perçus... Etrange non ? Cadeau pour les gros et la dette pour les petits !? Je vous invite tous à faire une demande à l'APST plus prompte à nous faire payer son énorme bourde que de nous rendre des comptes. Ça serait bien que les journalistes enquêtent sur cette histoire louche...

12.Posté par BALADI le 07/03/2021 01:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Fabien Dachicourt semble très bien informé et même aussi bien que moi ! Vite vite une demande formelle écrite à la « Gouvernance », ancienne et nouvelle, pour un démenti outragé!
baladi

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >








































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias