TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Air France : Benjamin Smith retoqué d’entrée…

Étonnant, non ?



A peine débarqué de son Canada natal, voilà que Benjamin Smith se heurte déjà à la realpolitik à la française. En effet, interrogé ce jeudi matin sur France Info, Bruno Lemaire, ministre de l’Economie, a affirmé qu’il n’était pas question pour l’Etat français de vendre les 14% d’actions qu’il détient chez Air France. Paf sur le pif !


Rédigé par le Jeudi 27 Septembre 2018

L’Etat-actionnaire qui, au plus fort de la crise, à raison ou à tort, n’avait pas levé le petit doigt pour démêler l'embrouillamini Janaillac, donne de nouveau de la voix. A défaut de la montrer... /photo Air France
L’Etat-actionnaire qui, au plus fort de la crise, à raison ou à tort, n’avait pas levé le petit doigt pour démêler l'embrouillamini Janaillac, donne de nouveau de la voix. A défaut de la montrer... /photo Air France
C’est ce qui s’appelle un faux départ.

En effet, le moins que l’on puisse dire c’est que l’ami Ben démarre son mandat de directeur général d’Air France sur une fausse note…

Bruno Lemaire, ministre de l’Economie, a affirmé ce jeudi matin sur France Info qu’il n’était pas question pour l’Etat français de vendre les 14% d’actions qu’il détient chez Air France.

Un démenti formel aux propos récents du nouveau directeur général.

Bigre ! Voilà qui ressemble fort à une volte-face. Benjamin Smith qui devait croire qu’on l’avait fait venir pour redresser la situation de la compagnie doit en être tout marri. Bienvenu chez “Air Crabe”, la compagnie qui pince…

Il est probable que Ben se pince aussi en se demandant ce qu’il est venu faire dans cette galère.

En effet, les subtilités de la politique syndicale et particulièrement la force de nuisance du SNPL, n’ont pas fini de faire des turbulences. Je vous fiche mon billet que les représentants des pilotes sont déjà montés au créneau pour obtenir des garanties.

L’Etat-actionnaire donne de nouveau de la voix

L’Etat-actionnaire qui, au plus fort de la crise, à raison ou à tort, n’avait pas levé le petit doigt pour démêler l'embrouillamini Janaillac, donne de nouveau de la voix. A défaut de la montrer...

“Il faut d’abord redresser Air France”, pas question de lâcher l’entreprise en pleine déroute. Blablabla...

Gageons que le crash de la popularité d’Emmanuel Macron et sa rentrée catastrophique soient aussi pour quelque chose dans cette nouvelle posture.

Après toutes les tuiles tombées cet été, une grève générale chez Air France ce serait le pompon.

En tout cas, voilà qui augure mal de la marge de manœuvre de Benjamin Smith à la tête de l’entreprise. Le ton est donné et les syndicats boivent déjà du petit lait. Va y avoir du sport.

Chassez le naturel… il revient au galop !

Jean Da Luz Publié par Jean Da Luz Directeur de la rédaction - TourMaG.com
Voir tous les articles de Jean Da Luz
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto Instagram
  • picto email

VISAS


Lu 1613 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >



Dernière heure














TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
CampingMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CampingMaG CruiseMaG DMCmag
La Travel Tech Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel