TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Bali : une réouverture, mais sous quelles conditions ?

Depuis le 13 octobre 2021, les voyageurs français peuvent se rendre à Bali en Indonésie



Le vendredi, c'est la journée desti ! Alors que le gouvernement met à jour sa carte des pays verts, orange et rouges, des pays allègent les conditions à l'encontre des voyageurs. L'Indonésie a fait de même. Depuis le 13 octobre 2021, les voyageurs français ainsi que ceux de 18 autres nationalités peuvent se rendre à Bali. Attention cette réouverture est conditionnée à plusieurs dispositions.


Rédigé par le Vendredi 15 Octobre 2021

Depuis le 13 octobre 2021, les voyageurs français peuvent se rendre à Bali en Indonésie - Crédit photo : Depositphotos @david_franklin
Depuis le 13 octobre 2021, les voyageurs français peuvent se rendre à Bali en Indonésie - Crédit photo : Depositphotos @david_franklin
Depuis quelques semaines, le vendredi est devenu le jour des destinations sur TourMaG.com.

En effet, le gouvernement met à jour sa carte des pays verts, orange et rouges, qui conditionne plus ou moins les déplacements. Ce n'est pas tout, car les pays eux-mêmes revoient progressivement leurs restrictions à l'image de l'Indonésie.

Après plus de 18 mois de fermeture, l'archipel a décidé de s'inspirer de l'initiative thaïlandaise et d'ouvrir en partie le pays, à commencer par Bali. L'île la plus dépendante du tourisme peut à nouveau accueillir des touristes internationaux, dont les Français depuis le 13 octobre 2021.

Jusqu’à nouvel ordre, les enfants de moins de 12 ans ne sont pas autorisés à voyager à l’intérieur d’Indonésie

Les voyageurs en provenance de 19 pays sont éligibles à cet assouplissement qui prévoit surtout un allègement de la quarantaine qui ne sera que de 5 jours à compter de leur date d’entrée en Indonésie.

Dans le même temps, pour booster la reprise et alors qu'aucun vol international ne s'est toujours pas posé à Bali, les autorités ont baissé les taxes d'atterrissage du 14 octobre 2021 au 30 juin 2022.

Jusqu'à la fin de l'année, le rabais sera de 100%, puis de 50% à partir du 1er janvier 2022. Cette remise ne concerne que les vols vers l'aéroport international de Denpasar à Bali, le seul habilité à recevoir des vols internationaux.

Les vols avec escales en Indonésie ne sont pas autorisés, seuls les vols directs vers à Bali-Denpasar sont possibles.

Réouverture de Bali : comment se rendre en Indonésie ?

Attention les conditions d'entrée restent pour le moment toujours contraignantes, même pour les voyageurs français.

En effet, si la quarantaine a été réduite à 5 jours, seuls les touristes entièrement vaccinés en mesure de justifier d’un schéma vaccinal complet datant d’au moins 14 jours ou de se soumettre à la vaccination à l’arrivée en Indonésie pourront entrer.

Cet isolement doit se faire dans un des hôtels sélectionnés obligatoire-a-l-arrivee-en par le gouvernement (voir photo ci-dessous).

Ce n'est pas tout.

Il est nécessaire de présenter le résultat d'un test PCR de moins de 72 heures avant le départ du vol et d’accepter de se faire tester à l’arrivée et au quatrième jour de la quarantaine.

De plus, les voyageurs devront obligatoirement télécharger et utiliser l’application de traçage PeduliLindungi durant la durée du séjour en Indonésie.

Bali : quid des visas ?

Voici la liste des hôtels sélectionnés par le gouvernement indonésien pour passer la quarantaine à Bali - DR
Voici la liste des hôtels sélectionnés par le gouvernement indonésien pour passer la quarantaine à Bali - DR
"En ce qui concerne la reprise de la délivrance des visas de tourisme et la réouverture de l’aéroport de Bali pour les vols internationaux, les textes réglementaires sont en cours de publication," précise l'Ambassade de France à Jakarta.

D'après Rapide Visa et les informations en provenance de l'Ambassade d'Indonésie en France, l'e-visa est obligatoire même pour un court-séjour.

Les Français doivent obtenir un e-visa avant le départ, quelle que soit la durée du séjour. "L'exemption de visa pour 30 jours, qui prévalait avant la crise Covid, n'a pas été rétablie à ce jour, et le visa sur le passeport et à l'arrivée ne sont pas délivrés actuellement.

Les e-visas sont délivrés uniquement en fournissant une invitation du ministère de l'Immigration en Indonésie, à obtenir par un contact sur place.
"

Les touristes doivent aussi se munir d'une attestation d'assurance couvrant le Covid-19 avec une couverture de minimum 100 000 dollars (86 222 euros).

Dans un pays de 273 millions d'habitants, la vaccination est une réelle problématique, d'autant plus dans un archipel aux moyens économiques relatifs.

Malgré tout plus de 165 millions de doses ont été administrées dans le pays, avec 21,7% de la population entièrement vaccinée au 14 octobre 2021. Les chiffres sont encore très éloignés de ceux permettant de protéger la population, puisqu'il faut atteindre au moins 80 à 85%.

Cet assouplissement des restrictions n'aura qu'un effet limité sur les arrivées des touristes, mais c'est un premier pas vers une réouverture.

Selon l'Office de Tourisme d'Indonésie, il y aurait toujours des vols vers Bali au départ de la France avec Turkish Airlines, Qatar Airways et Emirates.

La liste des 19 pays dont les ressortissants sont autorisés à entrer à Bali :

Arabie Saoudite, Émirats arabes unis, Nouvelle-Zélande, Koweït, Bahreïn, Qatar, Chine, Inde, Japon, Corée du Sud, Liechtenstein, Italie, France, Portugal, Espagne, Suède, Pologne, Hongrie, Norvège.

Lu 11978 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus













QUARTIER LIBRE
vous offre




























TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias