TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e





BigBlank : Air France-KLM veut faire naître l'agence de voyages du futur

Air France-KLM vient de créer son propre start-up studio



Les start-up sont à la mode, et pour ne pas plus passer à côté de cette révolution, l'alliance des compagnies franco-néerlandaises a décidé d'agir. Avec BigBlank, filiale d'Air France-KLM, le groupe se dote d'une structure qui doit réinventer l'industrie du voyage. Explications, avec Hubert Riondel, pilote et PDG du start-up studio.


Rédigé par le Jeudi 20 Décembre 2018

BigBlank est le start-up studio d'Air France qui doit permettre d'inventer le voyage de demain - Crédit photo : Edouard Ducos
BigBlank est le start-up studio d'Air France qui doit permettre d'inventer le voyage de demain - Crédit photo : Edouard Ducos
Il y avait les incubateurs, les accélérateurs, les business angels ou encore les fonds d'investissement... Voici venu un nouveau venu dans le monde merveilleux des jeunes pousses : le start-up studio.

Cette nouvelle structure que vient de créer Air France, nommée BigBlank, veut réunir "le meilleur de ces mondes-là. Ce n'est pas encore très connu en France," avoue Hubert Riondel, pilote et PDG du start-up studio.

Mais qu'est-ce donc ? C'est un lieu qui rassemble toutes les fonctionnalités pour créer et accompagner les jeunes pousses. Si cela peut se rapprocher d'un Welcome City Lab, la différence se fait à un autre niveau. Le start-up ne rejoint pas les équipes de BigBlank, elle naît et grandit dans les locaux même du studio.

Le pilote d'Air France de préciser "nous sommes les cofondateurs des entreprises qui émergeront au sein de notre structure. Les idées viennent de partout. Notre boulot est d'aller au-delà de ça en créant des entreprises et de la valeur aux utilisateurs."

Lancé au début de l'été dernier le start-up studio, s'évertue à identifier des problèmes à résoudre pouvant permettre de créer de la valeur pour les voyageurs et passagers. Ce contre-pied pris par le staff constitué autour d'Hubert Riondel, s'explique tout simplement par une volonté de dépoussiérer le secteur du voyage.

"En ne cherchant qu'une solution et une idée, nous pouvons très rapidement être remplacés ou copiés. Alors mieux vaut bien cibler une problématique qui touche beaucoup de personnes, ou qui serait universelle." L'objectif n'étant pas de s'attaquer à un marché de niche sans avenir, mais de créer des marchés et des nouvelles marges pour le groupe Air France-KLM.

Sortir du coeur de métier des compagnies

Une fois la problématique identifiée, soit par un entrepreneur soit par l'équipe du studio, vient une autre étape pour faire naître la start-up. "Il faut qualifier l'écosystème, c'est-à-dire identifier les barrières et concurrents, mais le point qui est primordial pour moi reste l'entrepreneur" confie Hubert Riondel.

"Si jamais il n'y a pas une équipe capable de mener le projet et le faire avancer, rien n'est possible. Notre travail sera aussi de créer une alchimie." Le cadre et le fonctionnement du studio posés, il reste à identifier les thématiques et les secteurs où le business est possible.

La volonté n'est pas de faire ou améliorer des services du groupe Air France-KLM mais bien de sortir de l'aérien, pour penser le voyage de demain.

Et le PDG de recadrer : "nous allons sortir le groupe de son business traditionnel, en s'aventurant dans l'ensemble des thématiques du tourisme, sans aucune limite. Nous devons créer des solutions pour l'avenir du secteur."

Après une année éprouvante socialement et économiquement, les deux étant intimement liés, le groupe est reparti du bon pied. La nomination de Benjamin Smith correspond à un stade où le transporteur ne doit pas louper le virage de sa réinvention.

Si le responsable canadien n'est pas l'instigateur du projet "BigBlank", il ne fait pas de doute qu'il porte un regard bienveillant sur l'initiative. "Il faut lui laisser du temps pour mettre en place sa stratégie, mais c'est clairement une bonne opportunité pour nous de l'avoir à la tête du groupe Air France-KLM.

Ce serait présomptueux de dire que nous sommes le centre de son attention. Nous sommes en interaction constante avec les dirigeants d'Air France-KLM. Ce projet est en lien avec le développement du groupe, mais nous avons une grande autonomie, pour mener à bien notre travail.
" L'espace temps n'est pas le même, mais l'envie des préoccupations de ces deux personnes est la même.

"Notre objectif... de faire émerger 4 à 5 start-up par an"

Hubert Riondel est toujours pilote pour Air France pour "garder le contact avec terrain" - Crédit photo : Edouard Ducos
Hubert Riondel est toujours pilote pour Air France pour "garder le contact avec terrain" - Crédit photo : Edouard Ducos
La préoccupation de doter le groupe d'une telle structure est apparue, il y a deux ans. En 2016, Hubert Rondiel travaillait alors, en parallèle de son poste de pilote, au sein de l'innovation de l'alliance franco-néerlandaise, et a mis le sujet sur la table.

Après des mois de recherches et prospections, le start-up studio pouvait voir le jour à l'été dernier. "Nous n'avons pas voulu communiquer avant décembre 2018, car les entrepreneurs préfèrent les faits aux discours.

Nous voulons montrer que nous sommes au travail, et pas seulement dans une déclaration d'intention
" martèle avec détermination le responsable de BigBlank. Si les entrepreneurs aiment les faits, les équipes de la structure couvée par Air France-KLM en donnent.

"Nous avons déjà deux projets dans la phase de validation du marché, puis deux autres en prototypage. Notre objectif est de créer la première start-up d'ici la fin du premier trimestre 2019, et à terme de faire émerger 4 à 5 start-up par an."

En tant que cofondateur, Air France-KLM ne sera pas nécessairement propriétaire de l'idée et de la jeune pousse, mais plutôt "coactionnaire".

Les besoins de celle-ci peuvent aller au-delà des moyens du transporteur, il suffit de regarder les levées de fonds des licornes, qui nécessitent plusieurs centaines de millions d'euros.

Pas un budget illimité, mais des moyens

Les projets les plus aboutis n'ont pas encore été dévoilés, mais Hubert Riondel de détailler "un voyage ce n'est pas seulement se rendre dans une destination. Les gens veulent vivre une expérience.

Aujourd'hui plein de lieux sont superbes sont toujours difficiles d'accès, nous voulons rendre ces endroits plus facilement accessibles.
" L'autre problématique étant de faciliter le voyage des familles, qui peut parfois devenir chaotique, en simplifiant leur logistique.

Et ce n'est pas tout, car 15 opportunités dans le tourisme ont été identifiées, mais chaque chose en son temps, aucune thématique propre à l'industrie ne sera écartée.

Pour mener à bien ce projet, le groupe a décidé de mettre les moyens. Chaque projet pourra bénéficier d'un investissement pouvant atteindre jusqu'à 800 000 euros pour le développer de bout en bout, et s'appuyer sur les 12 entrepreneurs salariés de BigBlank. De plus le lieu n'a pas été choisi au hasard, il est situé dans le 10e arrondissement de Paris.

"Nous voulions être sur le terrain et surtout au contact des entrepreneurs. Notre démarche ne peut pas être fermée, si nous ne sommes pas connectés à l'écosystème de l'innovation, BigBlank n'aurait alors aucun avenir."

L'industrie du voyage a été totalement bouleversée par les start-up et l'émergence de plateformes de désintermédiation, si les professionnels s'inquiètent de leur avenir, Hubert Riondel ne doute pas de la réussite de son bébé.

Le PDG du studio de poursuivre "le voyage est une obsession que l'on a tous en nous. Si la raison de découvrir des destinations existera toujours, la manière de voyager change et continuera sans cesse d'évoluer."

L'avenir du tourisme et des agences pourrait bien s'inventer du côté du groupe Air France-KLM.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 5096 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.









Dernière heure











TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips