TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e





Booking.com veut devenir un "super tour-opérateur"

Interview d'Olivier Grémillon, vice-président de Booking.com



La guerre des GAFA dans le tourisme ne cesse de s'accentuer. D'un côté Airbnb s'attaque à l'hôtellerie et l'aérien, de l'autre Google avance à pas feutrés, puis il reste Booking.com. La plateforme de réservations hôtelières se renforce dans la distribution des activités de loirsirs et le business travel. Nous avons fait un point avec Olivier Grémillon, vice-président de Booking.com.


Rédigé par le Jeudi 16 Mai 2019

Olivier Grémillon : "L'offre est trop fragmentée aujourd'hui, et celui qui arrive à tout rassembler dans un même environnement aura gagné. Voilà pourquoi tout le monde tire dans le même sens." - Photo Booking.com
Olivier Grémillon : "L'offre est trop fragmentée aujourd'hui, et celui qui arrive à tout rassembler dans un même environnement aura gagné. Voilà pourquoi tout le monde tire dans le même sens." - Photo Booking.com
TourMaG.com - Quelle est l'actualité Business de Booking.com ?

Olivier Grémillon :
Tout d'abord, j'aimerais réaliser un focus sur notre offre non-hôtelière que nous avons lancée, il y a une dizaine d'années.

Depuis 2007, 750 millions de clients ont réservé par Booking Home, pour générer en 2018 un chiffre d'affaires de 2,8 milliards de dollars, pour 20% de notre activité globale.

Si le succès est réel, nous souhaitons accentuer notre présence dans les réservations d'appartements ou de maisons, dans un premier temps en améliorant les outils en direction des hôtes.

Tout d'abord, il existe un account manager virtuel pour leur permettre de créer la meilleure fiche produit, puis nous travaillons sur la partie confiance. Sur ce dernier point, nous voulons améliorer la confiance de nos hôtes, en réduisant les locations aux personnes qui ont indiqué l'adresse de leur logement ou le numéro de téléphone.

TourMaG.com - En quelque sorte, vous souhaitez gratter des parts de marché dans la location d'hébergement privé?

Olivier Grémillon :
Oui tout à fait, nous avons déjà cette activité depuis de nombreuses années. Sauf que depuis 3 ans, nous avons fait un gros travail sur le site et l'application pour que les voyageurs.

L'outil doit être adapté à la fois à un hôtelier, à un gestionnaire de camping, un responsable d'une chambre d'hôtes ou encore un particulier.

Il y a bien évidemment des objectifs de performance sur cette activité, mais le but n'est pas nécessairement d'avoir plus d'hébergements, mais plutôt d'en avoir de meilleures qualités.

Et cela passera aussi par aider nos hôtes à être meilleur chaque jour.

"Maintenant nous nous développons dans le tourisme d'affaires..."

TourMaG.com - Après avoir conquis l'Europe, Booking.com cherche à se développer sur d'autres continents ?

Olivier Grémillon :
Bien sûr que nous cherchons à nous diversifier géographiquement. Actuellement, nous avons une grosse initiative en Chine.

Malgré notre présence dans le pays depuis 9 ans, nous avons développé une équipe technique là-bas qui a conçu une application spécifique à la Chine.

L'Inde est un pays que nous regardons aussi avec intérêt.

L'Asie n'est pas la seule source de croissance. Aux Etats-Unis où nous sommes moins connus, en tant qu'entreprise européenne, nous menons actuellement une campagne marketing assez forte.

TourMaG.com - Dernièrement, Booking.com a noué des partenariats avec Amex GBT ou encore Amazon, que et qui craignez-vous ?

Olivier Grémillon :
Non, il n'y a pas de peur. Cette dimension du business n'est pas connue à travers le monde, mais nous avons une multitude de partenariats.

Par exemple, derrière les réservations d'hôtels sur le site de KLM, se cache Booking.com. Sur la partie business travel, nous faisons réellement un focus dessus.

A la base, nous avons commencé par le tourisme de loisirs, maintenant nous nous développons dans le tourisme d'affaires.

Et le partenariat avec Amex GBT va dans ce sens. Notre stratégie est de rendre nos services plus faciles à utiliser que vous soyez dans une grande ou plus petite entreprise.

"...la réservations des activités sans passer par la location d'une chambre ou d'un appartement."

"Notre stratégie est assez claire, nous voulons être présents dans tous les aspects du voyage, en ayant une offre intégrée dans les activités, sur l'hébergement, la billetterie et le transport. " - DR booking
"Notre stratégie est assez claire, nous voulons être présents dans tous les aspects du voyage, en ayant une offre intégrée dans les activités, sur l'hébergement, la billetterie et le transport. " - DR booking
TourMaG.com - Si Amazon revenait dans le secteur du voyage, est ce que vous pourriez nouer un partenariat sur la partie hôtellerie ?

Olivier Grémillon :
Il est vrai qu'Amazon a tenté une incursion dans le tourisme puis s'est arrêté.

L'entreprise a une stratégie de s'attaquer à plusieurs verticales les unes après les autres, la question d'un positionnement dans le travel ?

C'est possible, mais comme tout autre secteur. Pour le moment nous travaillons avec eux sur la fidélité de leurs clients, il n'y a rien de plus.

TourMaG.com - Vous venez de lancer la réservation des activités, sans nécessairement booker une chambre. Souhaitez-vous attaquer aux secteurs de la distribution des activités ?

Olivier Grémillon :
A l'heure actuelle, nous proposons des expériences dans 150 villes, cela n'est pas suffisant.

Depuis le 15 mai 20189, nous avons ajouté la réservation des activités sans passer par la location d'une chambre ou d'un appartement.

Nous proposons un pilote à 10 villes, mais clairement nous allons étendre la distribution de nos expériences, aux personnes qui rendent visitent à des amis ou dans leur propre ville.

"...nous voulons être présents dans tous les aspects du voyage..."

TourMaG.com - Dorénavant Booking.com vend les activités sèches, mais vous n'allez pas vous arrêter là dans le tourisme ?

Olivier Grémillon :
Notre stratégie est assez claire, nous voulons être présents dans tous les aspects du voyage, en ayant une offre intégrée dans les activités, sur l'hébergement, la billetterie et le transport.

Nous nous positionnons sur l'ensemble des segments.

Les gens ne savent pas toujours, mais nous avons une offre de location de voitures, que nous poussons après les réservations de logement. Quand vous avez tous les produits sur la même application, cela offre une simplicité et une grande qualité de confort à nos utilisateurs.

TourMaG.com - L'aérien est une suite logique...

Olivier Grémillon :
Nous n'avons pas d'annonce à faire pour l'aérien, mais il est vrai que lorsque les gens voyagent nous pouvons avoir cette offre... (changement de sujet ndlr)

Nous avons commencé avec la location de voitures, que nous avons étendu aux transferts d'aéroports en Chine et Asie du sud-est, puis en Europe nous avons intégré pour certaines villes les billets des transports en commun.

Notre stratégie est d'avoir tous ces services sur la même plateforme, il y a trop de sites. Les gens sont perdus. Une récente étude a démontré que les internautes visitent une trentaine de sites pour préparer leur voyage.

Alors si nous pouvons tout intégrer, cela permettra de faire gagner du temps aux gens, d'autant qu'avec le traitement des données, il nous sera possible de proposer une offre personnalisée.

Google dans le travel ? "C'est le sens de l'histoire"

TourMaG.com - Quel regard portez-vous, sur l'annonce d'Airbnb d'intégrer l'aérien et de Google de permettre la réservation hôtelière ?

Olivier Grémillon :
Cela valide notre stratégie. Nous avions été les premiers à intégrer une offre de logements non-hôteliers, puis Expédia a suivi, Airbnb les hôtels, etc...

Notre produit commence à prendre forme, nous avons l'hébergement avec 28 millions de références à travers le monde, le transport et les activités.

L'offre est trop fragmentée aujourd'hui, et celui qui arrive à tout rassembler dans un même environnement aura gagné. Voilà pourquoi tout le monde tire dans le même sens.

TourMaG.com - Que pensez-vous des avancées de Google ?

Olivier Grémillon :
En même temps quand une entreprise développe un produit de vols, puis un autre d'hôtel, etc.

Tout le monde se doutait qu'ils allaient tout rassembler dans une même plateforme.

C'était chose faite sur la partie mobile l'année dernière, puis maintenant le desktop, c'est le sens de l'histoire.

TourMaG.com - Avez-vous eu les modalités de la taxe GAFA ? Et quelle est votre position ?

Olivier Grémillon :
Je n'ai pas tout à fait suivi dans les détails l'application de la taxe, après nous sommes assez contres.

Nous payons nos impôts en Europe, donc ça fait mal de se retrouver dans le même panier que d'autres. Puis la taxe assez mal faite, car elle peut impliquer une double ou triple taxation.

Les pays ne peuvent pas faire les choses dans leurs coins, car après la France, l'Espagne et d'autres mettent leur taxe en place.

Nous poussons pour une coordination au niveau de l'OCDE, pour arriver à une taxe logique et dans le monde.

J'ai cru comprendre que ça avance, mais que la décision ne serait que d'ici un an. Pendant ce temps nous payons les pots cassés.

TourMaG.com - En résumé, Booking.com va devenir un super tour-opérateur ?

Olivier Grémillon :
Oui, le but est de proposer en ligne à nos utilisateurs l'intégralité des briques du voyage, à partir du moment où ils commencent à y réfléchir.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 3367 fois

Notez


1.Posté par patrick BUCAILLE le 17/05/2019 09:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Intéressant à lire, ça a le mérite d’être clair. le but recherché est humain. le moins humain est de prendre sur toute réservation des frais élevés, et non négociables.
Nous utilisons se portail avec beaucoup de retenus. c'est en secours!....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >









Dernière heure











TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips