TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Brexit : le ministère de l'Intérieur anglais douche les espoirs des spécialistes du voyage scolaire

A partir du 1er octobre 2021, le passeport sera obligatoire même pour les mineurs pour se rendre au Royaume-Uni



Le Royaume-Uni est décidément en tête des préoccupations des acteurs du tourisme français. Alors qu'outre-Manche, le variant indien fait des siennes et inquiètes les autorités, il est un autre sujet à revenir sur la table d'une façon insistante : le Brexit. Avec la réinstauration des frontières, les modalités pour entrer en terre anglaise vont se complexifier quelque peu, notamment pour les jeunes. Les spécialistes des voyages scolaires ont reçu une réponse du ministère de l'intérieur anglais qui n'augure rien de bon, en octobre 2021, le passeport sera obligatoire pour tous !


Rédigé par le Jeudi 3 Juin 2021

A partir du 1er octobre 2021, le passeport sera obligatoire même pour les mineurs pour se rendre au Royaume-Uni, en raison du Brexit - Depositphotos @InkDropCreative
A partir du 1er octobre 2021, le passeport sera obligatoire même pour les mineurs pour se rendre au Royaume-Uni, en raison du Brexit - Depositphotos @InkDropCreative
Un vent de fraîcheur soufflerait presque sur l'industrie touristique française.

Les agences rouvrent, les tour-opérateurs reprennent du service et affrètent des vols, les restrictions au voyage sont moins nombreuses et l'Europe se met au pas, en souhaitant un assouplissement des déplacements dans l'Union.

Ce ciel qui se dégage petit à petit laissait entrevoir une éclaircie salvatrice pour une industrie qui n'a vu que des nuages noirs s'amoncelaient au-dessus de sa tête. Sauf que ce vent d'optimiste a été doublé par une petite bise glaciale en provenance directement d'Angleterre.

Souvenez-vous, fin avril 2021, les spécialistes des voyages scolaires français remuaient ciel et terre, pour faire bouger une disposition laissant craindre le pire, quand la reprise de l'activité sera possible.

"A partir du 1er octobre 2021 le passeport va devenir obligatoire pour l'ensemble des Français et même pour les mineurs qui voyagent sur un court séjour. Cette obligation va repousser une fois de plus la reprise de l'activité," confiait alors Edward Hisbergues, le directeur de PG TRIPS Association.

Ne s'avouant pas vaincus pour autant, les agences et tour-opérateurs spécialistes ont écrit à leurs prestataires anglais pour alerter le gouvernement des conséquences d'une telle décision.

Si l'exécutif français n'a toujours pas adressé de réponse aux professionnels, le ministère de l'Intérieur du Royaume-Uni (Home Office en version originale) a pris son clavier pour rédiger une missive qui ne laisse malheureusement pas de place au doute.

"Le Royaume-Uni n'acceptera pas les cartes d'identité comme document de voyage" selon Kevin Foster

"Il ne nous a pas répondu en direct, mais à la lettre d'un parlementaire anglais que l'un de nos partenaires a sollicité. La réponse est clairement négative," peste le responsable de l'agence spécialiste des séjours linguistiques et culturels.

En substance, le Home Office rappelle que le gouvernement vise à renforcer la sécurité de ses frontières, en raison du Brexit, de ce fait les cartes d'identité ne seront plus acceptées pour contrôler les voyageurs.

Ces dernières sont considérées comme "les documents les moins sûrs" et dominent dans les statistiques au niveau des pièces les plus falsifiées ou ayant des abus.

Dans ces conditions, le Royaume-Uni n'acceptera "pas les cartes d'identité comme document de voyage d'autres nationalités, maintenant que nous avons quitté l'UE" affirme Kevin Foster, le ministre des Frontières et de l'Immigration auteur de la lettre.

Ainsi, à partir du 1er octobre 2021, les Européens et donc Français mineurs comme majeurs devront présenter un passeport pour entrer sur le sol britannique.

"Ils déploient aux frontières des portails d'identifications qui sont faits pour les passeports, donc ils ne veulent aucune exception," souffle Edward Hisbergues.

Ce n'est pas tout, les voyages scolaires ne sont pas les seuls concernés par l'alourdissement des conditions d'entrée, les échanges universitaires ou d'études sont concernés.

"Maintenant que nous avons quitté l'UE, les étudiants de l'Espace économique européen seront traités comme des étudiants du reste du monde. Ils peuvent venir soit dans le cadre du parcours visiteur, soit en tant qu'étudiant," confirme Kevin Foster, le ministre des Frontières et de l'Immigration.

Une réponse ferme et définitive qui ne fait pas le jeu des acteurs du tourisme scolaire, alors que la demande repart doucement.

L'absence de langue de bois du membre du gouvernement de Boris Johnson est appréciée, la décision moins.

"Nous sommes fixés sur notre sort, mais cela va remettre en question pas mal de choses," poursuit le patron de PG TRIPS Association.

Passeport : Quelles conséquences et solutions pour les acteurs ?

En effet, avec un surcout de 42 euros pour les mineurs de 15 à 17 ans et de 86 euros pour les plus de 18 ans, l'égalité d'accès au territoire anglais, mais surtout aux voyages scolaires risque de fortement être remis en question.

A l'automne prochain, le budget des séjours pour découvrir la vie des petites Anglaises et/ou Anglais pourrait bien faire un bond de 10% à 20% en moyenne, en fonction de l’âge des élèves.

Pire les sorties à la journée, ne dépassant pas les 100 euros, ou encore sur un weekend seront tout bonnement plus envisagés. D'ores et déjà des appels sont passés par les établissements pour annuler les voyages prévus à l'avenir ou pour trouver des solutions de repli.

"Hier j'ai eu une responsable d'un établissement de Dax qui souhaitait refaire un voyage à Londres en 2022. Sauf qu'avec un budget de 300 euros, le surcoût en raison du passeport l'a poussé a faire un trait sur le Royaume-Uni," désespère le spécialiste.

Alors que la destination représentait dans le monde d'avant, aussi bien Brexit que Covid, la grande majorité des contrats conclus, dorénavant les demandes d'information se concentrent majoritairement sur l'Irlande ou encore l'Union européenne.

Sauf que la République d'Irlande n'est une solution si accessible, les prix y sont plus élevés et l'offre d'acheminement bien moins dense que se rendre sur la grande île voisine.

"Nous réfléchissons même à affréter des avions, entre confrères, lors des trois mois durant lesquels l'activité est la plus soutenue. Après, il sera possible d'organiser des voyages vers les Pays-Bas, l'Espagne ou aussi en France."

Si le gouvernement français reste muet sur le sujet, le déploiement des cartes d'identité biométrique%202019%2F,un%20composant%20%C3%A9lectronique%20hautement%20s%C3%A9curis%C3%A9. sera trop tardif pour apporter une réponse rapide aux professionnels du tourisme.

Les solutions apparaissent peu nombreuses, voire même inexistantes.

"Le pass culture a été mis en place, avec des sommes d'argent croissantes selon l'âge des jeunes. Je le demande : est-ce que le pass culture ne pourrait pas être utilisé pour financer les voyages scolaires ?" questionne à l'attention de l'exécutif Edward Hisbergues, le directeur de PG TRIPS Association.

Avec 25 euros alloués dès la classe de 4e un collégien pourrait se faire financer son passeport. Apprendre une langue ouvre tout un pan de la culture d'un autre pays ou continent.

Pour l'heure, l'idée est lancée en l'air, mais sans trouver d'écho.

A partir du 20 juin 2020, les sorties scolaires avec nuitées sont de nouveau autorisées

"Aujourd'hui, nous sommes au point mort, nous ne savons pas vraiment quoi faire de plus, pour alerter les autorités sur note cause. Nous allons sans doute vers une ou deux années compliquées," prophétise le représentant des séjours scolaires.

Durant ces exercices, les professionnels vont devoir informer les professeurs et les aider dans les démarches, pour ne pas voir leur business fondre comme un anglais sur une plage espagnole.

"Les professeurs qui sont aussi nos clients vont devoir intégrer le réflexe de faire les démarches pour que les enfants aient un passeport dès le collège, afin de limiter le surcout," prédit Edward Hisbergues.

D'autant que pour certains, celui-ci sera encore plus conséquent. Les mineurs originaires de pays en dehors de l'Union européenne devront présenter un passeport, mais aussi un visa touristique, lui-même facturé 95 livres (110 euros).

"Pour eux c'est foutu, puisque le ministre des Frontières a bien expliqué que la liste des voyageurs exemptés de visa va disparaître après le 1er octobre 2021."

En effet, Kevin Foster, le ministre des Frontières et de l'Immigration justifie cette décision, car ces autorisations (les visas) serviront à éloigner des frontières anglaises ceux qui pourraient constituer une menace.

L'argument sécuritaire fait rire jaune le responsable de l'agence de voyages.

"Je ne me rappelle pas d'un groupe scolaire qui a fait la une de l'actualité pour une action terroriste. A la limite notre prochaine action pourrait se situer à ce niveau pour faire bouger les lignes."

Alors que les obstacles sont encore très nombreux pour la reprise du voyage scolaire, les acteurs se veulent optimistes après presque deux exercices blancs.

A partir du 20 juin 2020, les sorties scolaires avec nuitées sont de nouveau autorisées, il faut juste espérer qu'en septembre cette décision sera toujours d'actualité.

"Nous avons de la demande pour 2022, avec des contacts et des devis. Nous nourrissons des espoirs pour la prochaine rentrée, en espérant que la situation sanitaire nous permette de remettre le pied à l'étrier," conclut Edward Hisbergues.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 4971 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus












































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias