TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


C. Jacquet : "Pour Havas Voyages, émettre la SNCF pour nos clients, c’est 6 M€ de perte par an" 🔑

L'activité voyage d'affaires entre 75 et 80% de 2019



Christophe Jacquet, directeur général d'Havas Voyages, ne fait pas dans la langue de bois. Si l'activité "voyage d'affaires" retrouve de belles couleurs, il n'en reste pas moins qu'il faut mener des combats pour gagner en productivité, en particulier sur les ventes SNCF et Air France, et rester vigilant face à de nouveaux entrants "tout techno" qui arrivent sur le marché avec des grilles à zéro. Interview.


Rédigé par le Jeudi 5 Mai 2022

C. Jacquet : "Depuis des années, la baisse des commissions crée une tension insupportable sur nos revenus. Et je suis choqué que ce mouvement soit à l’initiative de nos deux compagnies nationales Air et Fer" - DR
C. Jacquet : "Depuis des années, la baisse des commissions crée une tension insupportable sur nos revenus. Et je suis choqué que ce mouvement soit à l’initiative de nos deux compagnies nationales Air et Fer" - DR
TourMaG.com - Comment se porte l’activité voyages d’affaires chez Havas Voyages ?

Christophe Jacquet : Nous sommes entre 75 et 80% de 2019. Depuis mars, la situation s’améliore tous les jours, et plus rapidement que nos plans. C’est très encourageant. Nous ne saurons jamais… mais sans cette terrible guerre, peut-être que nous approcherions déjà les 100%.

TourMaG.com - Cette reprise n’est pas contrariée par l’inflation ?

Christophe Jacquet
: L’augmentation des tarifs n’est pas une bonne nouvelle, c’est évident. Mais, jusque-là, elle n’est pas un frein pour la reprise de notre activité.

TourMaG.com - Vous vous êtes réorganisés l’année dernière en dédiant le voyage d’affaires à des plateaux. Quel bilan peut-on en faire ?

Christophe Jacquet :
En spécialisant nos vendeurs par activité, nous servons encore mieux les entreprises.

Notre ADN et notre héritage, c’est la proximité et le service. Les 17 plateaux affaires, qui emploient plus de 300 collaborateurs, sont éclatés dans toute la France pour se concentrer chacun sur un bassin régional.

Cette proximité est très apprécié par nos clients. Nos agences, à la marge, conservent les plus petits comptes avec des process de réservation plus simple.


"L'accès à Ouigo est un cauchemar"

TourMaG.com - Vous faisiez part en début d’année de votre mécontentement du comportement de la SNCF vis-à-vis des distributeurs. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Christophe Jacquet
: D’abord, nous vivons une aberration tarifaire. Dans toutes les industries, les prix de référence sont uniques et quelque soit le canal de distribution, les commissions sont la pierre angulaire de la marge.

Aujourd’hui, toutes les TMC assurent un service que les fournisseurs ne sont pas en mesure d’apporter directement aux clients. C’est l’essence même de notre métier.

Depuis des années, la baisse des commissions crée une tension insupportable sur nos revenus. Et je suis choqué que ce mouvement soit à l’initiative de nos deux compagnies nationales Air et Fer.

Pour nous rendre la vie encore plus difficile, l’accès à Ouigo est un cauchemar. Trois ans plus tard, OuiGo n’est toujours pas dans les GDS… Ce n’est pas normal.

D’un soit disant produit "loisir", OuiGo est aujourd’hui un produit "business" incontournable. Nous sommes performants. Nous trouvons toujours les solutions. Mais à quel coût ?

Le rail est déficitaire chez toutes les TMC. Pour Havas Voyages, émettre la SNCF pour le compte de nos clients c’est 6 millions d’euros de perte par an.

Les Entreprises du Voyage coordonnent les négociations avec la SNCF. Je compte sur eux pour passer d’un modèle gagnant-perdant entre le rail et la distribution à gagnant-gagnant.

Quand on me bloque l’accès à un produit, j’appelle ça de la concurrence déloyale. Quand on réduit à presque rien mes commissions, j’appelle cela de l’abus de position dominante.

Malgré tout, j’aime le train. C’est un moyen de transport d’avenir avec une faible empreinte carbone.


TourMaG.com - Et où en sont vos rapports avec Air France qui a accepté de reporter la surcharge GDS ?

Christophe Jacquet
: NDC apportera bientôt du progrès. Le continuous pricing, les ancillaries, le post sale,etc.

Mais en attendant nous devons faire face à un obstacle NDC majeur : celui d’une baisse de productivité insoutenable.

Plus de 30% ! C’est pour ca qu’Air France a repoussé la surcharge. Et je les remercie sincèrement.

Septembre est maintenant le prochain rendez-vous avec la surcharge AF, mais la balle reste dans leur camp. Si l’API fonctionne parfaitement, sans rejet et avec un niveau de service a minima supérieur ou égal aux GDS, alors nous suivrons.

Coté Havas Voyages, tout est prêt depuis plusieurs mois pour offrir le meilleur du contenu NDC à nos clients.


TourMaG.com - Un dernier coup de gueule ?

Christophe Jacquet :
Stop aux grilles de frais à zéro. Ceux qui les pratiquent se reconnaîtront.

Là ce n’est pas de la concurrence déloyale, mais de la bêtise. Notre métier chez Havas Voyages, c’est d’être un champion toutes catégories du service pour conseiller, accompagner et sécuriser nos voyageurs.

La vraie valeur d’une TMC n’est pas d’apporter une techno - c’est un prérequis pour être dans le jeu - mais bien d’apporter une qualité de service sans couture entre le offline et le online. Et ca, c’est notre crédo.

"Tous les SBT du marché sont comme des écuries de Formule 1"

TourMaG.com - Cette qualité de service a, semble-t-il, pris tout son sens pendant cette période de crise ?

Christophe Jacquet
: C’est très simple. Pendant la crise, nous n’avons perdu que 10 clients sur 10 000 et gagné plus de 300 clients équipés par des TMC "Techno native ".

Le service est au cœur de notre métier. Havas Voyages est "human native". Depuis plus de 80 ans, nous concentrons nos efforts sur le "savoir-faire" exceptionnel de nos équipes.

Pendant la crise, le service a été déterminant. Les chiffres post-crise en sont la preuve vivante. Et ce n’est que le début.

Il y a beaucoup de marketing autours des SBT. Croyez-moi, tout ça c’est du blabla. Tous les SBT du marché sont comme des écuries de Formule 1. Ils sont ultra performants. Si l’un prend un peu d’avance, 4 semaines plus tard l’ensemble des SBT sont à niveaux et vice versa.

Chez Havas Voyages, nous avons ceux qui font la différence... les meilleurs pilotes du monde !

J’ajoute, et j’en suis très fier, que nous sommes franco-français, nous ne travaillons pas avec des call centers en dehors de nos frontières. Cocorico !

Laurent Guéna Publié par Laurent Guéna Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Laurent Guéna
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 5243 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Mousnier le 06/05/2022 16:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour si toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire celle ci méritait d’être clairement énoncée.
Bravo Christophe pour ta franchise valeurs que nous partageons tous chez Jancarthier
Christian

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus














































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias