TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone




CES Las Vegas : les experts du "Village francophone" dressent le bilan techno du salon

Marketing, mobilité, Smartcity... voici ce qu'il fallait en retirer



Vous vous demandez ce que vient faire le CES plus d'un mois après sa fermeture ? Et bien il est toujours bien de faire un bilan après avoir bien digéré toute ce que notre cerveau a pu emmagasiner. C'est qu'ont fait les experts du Village Francophone. Nous vous livrons en exclusivité, les enseignements que ce soit dans le marketing, la mobilité ou la Smartcity.


Rédigé par La Rédaction le Vendredi 14 Février 2020

CES Las Vegas : les experts du "Village francophone" dressent le bilan techno du salon - Crédit photo : RP
CES Las Vegas : les experts du "Village francophone" dressent le bilan techno du salon - Crédit photo : RP
Et voilà c'est fini...enfin depuis un mois, les organisateurs du CES Las Vegas ont fermé les portes du plus grand événement technologique au monde.

Vous vous demandez alors pourquoi dresser un bilan si tardivement ? Car comme un bœuf bourguignon ou des lasagnes, les plats mijotés sont toujours meilleurs le lendemain.

Et les experts du "Village Francophone", regroupant 390 start-up et près de 1800 décideurs parlant la langue de Molière, ont laissé infuser leurs enseignements et les technologies vues tout au long du salon, pour livrer en cette mi-février leurs enseignements.

Cela va commencer par la mobilité, comme nous avons pu vous le faire découvrir lors de nos journaux en direct du salon, nos modes de transport sont voués à fortement évoluer dans les années à venir.

A lire : CES Las Vegas : véhicules volants, réalité virtuelle, French Tech... quel est le bilan ? (vidéo)

En effet, alors que tout est plus ou moins horizontale, dans la prochaine décennie, nous sommes invités à prendre de la hauteur, tout en respectant toujours plus l'environnement, même s'il se posera la question de la production des batteries et de l'électricité.

Une Smartcity, oui mais pour quand ?

La révolution verticale vient inévitablement de l'Asie, avec les concepts dévoilés par Hyundai et Toyota. A noter la disparition du mot autonome dans ces nouvelles solutions de transport.

Si le premier a dévoilé son véhicule volant, qui devrait pouvoir voler dès 2023, le deuxième levé le voile sur sa propre smart city. Elle aura pour nom Woven City et verra le jour en 2021 sur 71 hectares au pied du mont Fuji.

Il n’y aura que des véhicules zéro émission, dont la navette e Palette qui sera testée lors des JO 2020 qui se dérouleront à Tokyo. Toujours dans l'idée de réinventer nos zones urbaines, le déploiement de la 5G aura de fortes incidences.

Donc un laps de temps pas si compact.

Si lors des dernières éditions, les véhicules autonomes se taillent la part du lion dans les stands et les médias, ce n'est plus le cas ni même la priorité.

Pour expliquer ce rétropédalage : "Aujourd'hui, je pense que nous devons avoir un taux de succès de l'ordre de 99,5% dans le cadre de la voiture autonome, mais ce n'est pas suffisant.

Et pour grappiller un petit dixième, les dépenses en R&D sont colossales,
" nous expliquait en 2019 Ronan Bars, directeur général d’Eurodecision et spécialiste de l'intelligence artificielle.

Dorénavant, et lors de ce CES Las Vegas, la priorité a été donnée à la communication entre les voitures, les piétons et l'environnement. La 5G aura son rôle à jouer dans cette problématique, comme sa capacité à cartographier l'intérieur même des bâtiments.

Le marketing et le retail dans tout ça ?

Alors que les moyens de transport sont la phase visible de l'iceberg, le marketing n'est pas en reste, mais cela reste moins impressionnant face à la caméra.

Et pourtant, cette activité évolue, notamment au gré du traitement et de la finesse de la data. Cette dernière sera le véritable enjeu du e-commerce dans les mois à venir. La meilleure connaissance du client va permettre de mieux personnaliser son offre, tout comme son site et même sa page d'accueil.

De plus, le marketing pourrait bien être bouleversé par la maturité de la réalité augmentée et virtuelle, même si son adoption par le grand public reste encore un épiphonème notamment en raison d'un matériel toujours pas abouti.

Avec la poussée des start-up, partout dans le monde aucun secteur ne reste à la traîne pas même les commerces traditionnels qui devraient principalement bénéficier de l'automatisation et des véhicules autonomes ou encore des fameux... robots.

Cela fait des dizaines d'années que tout le monde en parle, mais pour le moment nos doubles mécaniques observent une percée plus qu'anecdotique.

Si leur usage n'a pas été une franche réussite dans l'hôtellerie, les robots quittent les zones de stockage et la logistique pour devenir des aides en magasin pour contrer la pénurie de personnel.

Ainsi, les robots deviennent serveurs, vont chercher les commandes et renseignent. Bientôt les boutiques deviendront intelligentes avant même de discuter avec un humain, la reconnaissance faciale va permettre d’identifier les clients, de remplacer ou intégrer plusieurs systèmes en un seul (compteur de trafic, analyse d’achalandage, etc.)

Les absents ? tourisme, food tech, agri tech

Si de nombreux domaines étaient sur-représentés, d'autres étaient totalement absents.

Le tourisme mais ce n'est pas une nouveauté, Sophie Lacour et votre préposé l'ont souvent dit, l'industrie était non seulement absente, mais peu ou mal représenté au salon.

Tout comme la food tech, malgré le buzz de l'investissement d'Elon Musk dans une start-up produisant de la viande en laboratoire, ce secteur n'était pas présent.

D'ailleurs, la question de l'empreinte carbone de ces avancées est largement posée.

Pour finir, l'agriculture avait elle aussi totalement squeezé le CES Las Vegas, si ce n'est le stand John Deere.

Et pourtant, il est l'un des secteurs les plus inventifs et scrutés du monde. Face à des mauvaises publicités et des innovations se tournant vers une intensification toujours plus grande de la culture, l'agriculture n'a pas su faire du lobby dans le pays des geeks.

Tout comme le tourisme, le secteur agricole doit trouver un levier de communication afin de se racheter une image positive.

Lu 1800 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.









Dernière heure











TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
CampingMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CampingMaG CruiseMaG DMCmag
La Travel Tech Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel