TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Coronavirus : comment obtenir un test PCR béton pour voyager ?

le test pour voyager doit être en anglais et y associer votre passeport



La France doit franchir ce soir le cap des 20 millions de personnes vaccinées et ayant reçu une première dose. Le Gouvernement a donc tenu son pari. Pour autant, faute d’harmonisation internationale, la vaccination ne suffira pas. Le test PCR est toujours demandé pour voyager et il va se sophistiquer de plus en plus. Il est important, lorsque vous voulez voyager, de le faire faire dans les normes.


Rédigé par La Rédaction le Samedi 15 Mai 2021

Alors que la campagne vaccinale a atteint désormais sa vitesse de croisière et ses objectifs semblent être dans les clous, on pourrait se dire lorsqu’on a eu ses deux doses de vaccin que l’affaire est dans le sac.

A vous les plages de sable blanc et les coktails exotiques dans les destinations lointaines.

Làs, ce n’est pas aussi simple. En effet, même si vous êtes désormais protégé encore faut-il pouvoir le prouver. Et faute de reconnaissance d’un dispositif international adéquat, vous devrez continuer à montrer patte blanche.

Oui, vous avez toujours besoin de la “totale” : vaccins le cas échéant mais aussi tests PCR à jour et dans les temps.

Ce dernier reste toujours le sésame pour pouvoir voyager, en attendant le Certificat numérique vert de l’Union européenne, promis par le Commissaire européen Thierry Breton.

Quant à un outil style appli mobile qui permettrait de justifier de votre innocuité au niveau international, il n’est pas encore né, même si des tentatives (Iata Pass, AOK…) en ce sens font leur chemin.

Le test PCR négatif de moins de 72h, reste in-dis-pen-sa-ble !

Vous l’aurez compris, le test PCR négatif de moins de 72h, reste in-dis-pen-sa-ble. La procédure est, certes, contraignante.

Et ce d’autant plus que désormais le test est aussi souvent demandé au retour, et que certains pays en ont fait un business supplémentaire puisque les tarifs peuvent y grimper jusqu’à 350 euros, pour le plus cher.

Mais gardez-vous de la tentative de tricher. En effet, face aux contraintes, beaucoup de voyageurs n’ont pas hésité à “corriger” quelques chiffres permettant de cadrer avec l’heure souhaitée.

Sachez que la police aux frontières est devenue pointilleuse . "Chaque jour, une vingtaine de personnes sont verbalisées pour défaut de test Covid à l’aéroport de Roissy", soulignait La Croix, dans un article.

Il faut ajouter que les informations supplémentaires permettant de lutter contre les fraudeurs, se multiplient. S’il était courant de demander une version en anglais de votre résultat, dorénavant il n’est pas rare que l’on vous demande aussi d’y associer votre nom et votre numéro de passeport.

La version en anglais est désormais automatiquement incluse dans les résultats des tests effectués par les grands laboratoires. Mais si vous préparez un voyage, pensez également à vous munir de votre passeport au moment de vous rendre dans le laboratoire pour le prélèvement nasal. Et n’omettez pas de le signaler avant, afin que la mention soit apposée sur le résultat final. Et pensez à imprimer le résultat final.

Bon voyage !

Lu 9580 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus













QUARTIER LIBRE
vous offre
































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias