TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo Voyages Responsables  



Ecotourisme : Accor vise 200 hôtels Greet d'ici 2030

Un Greet hôtel vient d'ouvrir dans la zone du Froutven à Guipavas, près de Brest.


Lancée avec l'ambition d'offrir un confort abordable tout en promouvant une consommation responsable et durable, la marque Greet du groupe Accor, a trouvé son public. Et vise les 200 établissements, en Europe, d'ici 2030.


Rédigé par le Vendredi 22 Mars 2024

L'espace restauration du Greet Hôtel Brest aéroport (© Marc Glen/Greet hotel)
L'espace restauration du Greet Hôtel Brest aéroport (© Marc Glen/Greet hotel)
Greet, marque écoresponsable du Groupe Accor, vient d'ouvrir sa première enseigne dans le Finistère, dans la zone du Froutven à Guipavas.

Le Greet hotel Brest Aéroport est un 3 étoiles de 70 chambres (dont 17 de grandes capacités) qui a l'ambition d'offrir un confort abordable tout en promouvant une consommation responsable et durable.

La décoration des chambres, réalisée par Yannis Le Dorse de l'agence Exact, se distingue par son caractère et son engagement en faveur de l'économie locale et circulaire.

Chaque chambre arbore une décoration épurée agrémentée d'objets chinés, dans le respect de l'ADN de la marque. Mais, cette décoration sera "évolutive" : elle sera en effet alimentée au gré des trouvailles de l'équipe qui compte 12 salariés et des besoins de l'hôtel, avec des animations ludiques pour impliquer le personnel dans ce processus.

Cet hôtel ne se cantonne pas à l'offre de prestations hôtelières. Il se veut un vrai "lieu de vie" animé et ludique adapté aux adultes comme aux enfants.

S'il dispose d'un espace de co-working et d'une salle de réunion privatisable, il propose aussi un espace convivial où il est possible de prendre un café, un apéritif ou se restaurer à toute heure de la journée, en famille ou entre amis. Cet espace est équipé d'un baby-foot, d'une bibliothèque partagée, de balançoires, et même d'un morpion géant. Des animations y sont organisées toute l'année, notamment pendant les vacances scolaires.

L'intérieur cosy de l'hôtel est complété par une terrasse de 50 mètres carrés. Les menus variés (ils intégrent systématiquement une offre végétarienne), élaborés chaque jour en fonction des envies du chef et des produits de saison, sont fournis par des partenaires locaux. Une boutique propose également des produits locaux, artisanaux et associatifs.

Comme tous les hôtels de cette marque, le Greet de Brest se distingue donc par son engagement local et par son approche jeune et dynamique. La charte de Greet hotel promeut en effet l'économie locale, circulaire et l'upcycling, reflétant ainsi l'ADN de la marque.

Greet : créer du neuf avec du vieux

Pour meubler le Greet de Beaune, les équipes ont travaillé avec Emmaüs (© Accor)
Pour meubler le Greet de Beaune, les équipes ont travaillé avec Emmaüs (© Accor)
"Chez nous, pas de greenwashing, mais un véritable engagement en faveur de la durabilité", assure Florence Liger-Tourres, directrice marketing Europe et Afrique du Nord pour les marques économiques Ibis, Greet et F1 chez Accor.

Avec Greet, le groupe Accor cherche d'évidence à séduire les consommateurs en quête de nouvelles façons de consommer, plus engagées et durables… mais aussi les hôteliers indépendants. "A la base, explique Florence Liger-Tourres, il s'agit de répondre à une demande d'hôtels économiques, accessibles mais aussi au besoin de reconvertir des hôtels deux étoiles".

"Toute la question
, reprend-elle, était de savoir comme retravailler des établissements existants de structures très différentes pour en faire quelque chose de plus durable". Et le tout, en ayant des coûts de rénovation maîtrisés.

A l'heure où la prise de conscience environnementale commence à bousculer les modes de consommation, il n'était pas question, pour Greet, de se contenter de banir tous les plastiques à usage unique.

La marque qui se veut un véritable laboratoire pour aller plus loin, fait place à la récup, au recyclage et même à l'upcycling, autrement dit à la valorisation de produits usagés en leur donnant une nouvelle vie plus qualitative. Il s'agit rien moins que de créer du neuf avec du vieux -avec une brouette, faire une chaise, par exemple-, sans pour autant transformer ou déconstruire la matière première utilisée.

Ansi, si chacun des hôtels cultive son propre style, tous ont des points communs. "La table de réception du Greet de Lyon est faite avec des chutes d'acier de l'entreprise Fermob qui crée des meubles de jardin. Le résultat est très design", raconte Florence Liger-Tourres.

Dans le Greet d'Evreux, des selles de vélo ont été transformées en patères installées dans les chambres. Bien mieux, à Evreux toujours, l'hôtel héberge dans ses locaux un atelier de réparation de vélo où sont employées des personnes en reconversion. "Cela crée une dynamique et montre l'engagement des propriétaires comme celui des équipes", souligne Florence Liger-Tourres.

Le Greet de Bordeaux, lui, a créé un véritable cabinet de curiosités avec des objets upcyclés par l'équipe de l'hôtel. C'est aussi une manière de "souder l'équipe", selon Florence Liger-Tourres. Pour autant, assure-t-elle encore, "les Greet ne sont pas des hotels brocante. Nous travaillons avec des designers spécialisés".

"Nous avons aussi des propriétaires très engagés comme, par exemple, ceux du premier Greet, ouvert en 2019, à Beaune (Côte d'Or)"
, insiste-t-elle. "L'équipe de cet hôtel (52 chambres, dont 24 twins) est également très engagée sur la durabilité et la seconde vie, poursuit-elle. Nous avons travaillé avec Emmaüs pour le mobilier".

Déjà 30 Greet en France

Florence Liger-Tourres, directrice marketing France et Afrique du Nord (© Accor)
Florence Liger-Tourres, directrice marketing France et Afrique du Nord (© Accor)
Depuis cette ouverture à Beaune, 30 Greet ont ouvert en France et 3 à l'étranger, dont deux en Allemagne et un en Autriche. Et ce n'est pas fini : à la mi-avril, à Paris, à la porte d'Italie, un Greet ouvrira ses portes dans une partie des locaux du Novotel.

Un Greet ouvrira également bientôt à Bruxelles. D'ici 2030, Accor ambitionne de compter pas moins de 200 hôtels Greet en Europe.

"L'accueil des clients est bon, les taux d'occupation conformes à ceux des hôtels économiques de Accor. Nous avons un bon rythme de développement. Nous allons essayer de nous développer aussi en Europe du Nord où la sensibilité au développement durable est assez forte", souligne Florence Liger-Tourres. Et d'assurer : "En France, cela marche plutôt bien".

Qui sont les clients ? "Cela dépend de la localisation des hôtels". En simplifiant, lorsque les hôtels sont très urbains, la clientèle d'affaires domine, ailleurs, elle "s'équilibre entre affaires et loisirs".

L'atout maître de cette marque, ce sont, bien sûr, ses prix très accessibles. En effet, si la surface des chambres est plutôt restreinte (environ 13 m2), elles sont proposées aux voyageurs, à partir de 50 euros la nuit. Quant aux chambres Familles/Tribu (4 couchages), elles représentent jusqu'à 20% de la capacité totale de chaque établissement et peuvent accueillir de 4 à 6 personnes. Enfin, du matériel de puériculture est mis à la disposition des familles.

Cependant, poursuit Florence Liger-Tourres, "nous avons un petit-déjeuner un peu plus cher car nous avons fait le choix de valoriser des produits locaux avec des recettes maison".

Dans la satisfaction de la clientèle, la qualité de l'accueil des équipes joue aussi beaucoup
, selon la directrice marketing Europe et Afrique du Nord. Et puis, assure-t-elle, "les clients sont, eux aussi, plutôt engagés en faveur d'une consommation plus responsable et durable".

En clair, Accor a fait un pari gagnant en prenant en compte les nouvelles tendances de consommation d'une clientèle sensibilisée à l’écologie, au recyclage et à l’économie circulaire.

D'alleurs, Greet compte pousser plus loin son engagement éco-responsable. Par conviction et par obligation. "La législation nous poussera de toute façon vers des pratiques de plus en plus durables", assure Florence Liger-Tourres.

En 2024, l'obligation de faire leur bilan énergétique s'imposera d'ailleurs à tous les établissements. "Ce bilan nous permettra de voir comment aller plus loin. Nous avancerons petit pas par petit pas".

PAULA BOYER Publié par Paula Boyer Responsable rubrique LuxuryTravelMaG - TourMaG.com
Voir tous les articles de Paula Boyer
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 3414 fois

Tags : accor, greet
Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >




































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias