TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Etats-Unis : AT&T et Verizon retardent l'installation de la 5G près des aéroports

crainte de perturbations avec certains appareils de bord



AT&T et Verizon ont décidé de reporter l'installation du nouveau service 5G près des aéroports aux Etats-Unis suite à la levée de boucliers des compagnies aériennes qui craignent des perturbations avec certains appareils à bord.


Rédigé par le Mercredi 19 Janvier 2022

Les opérateurs de télécommunication ont reporté l'installation de la 5G près des aéroports Depositphotos.com Auteur Funtap
Les opérateurs de télécommunication ont reporté l'installation de la 5G près des aéroports Depositphotos.com Auteur Funtap
Face au tollé provoqué par l'installation de la 5G près de certains aéroports, AT&T et Verizon ont décidé de repousser l'implantation du nouveau service cellulaire près de certaines plateformes, indique The New York Times.

Plusieurs compagnies aériennes se sont inquiétées des des interférences que pourraient provoquer le nouveau système avec certains appareils de navigation des avions.

Malgré ce report, certains transporteurs avaient déjà pris la décision d'annuler leur programme de vols vers les Etats-Unis. C'est le cas d'Emirates qui par crainte d'éventuelles perturbations liées à la 5G a supprimé ses liaisons vers Boston, Chicago, Dallas Fort Worth, Houston, Miami, Newark, Orlando, San Francisco et Seattle.

En revanche les vols vers l'aéroport JFK de New York, l'aéroport international de Los Angeles et l'aéroport international Dulles de Washington DC sont maintenus.

Elle n'est pas la seule dans ce cas : All Nippon Airways, Japan Airlines, Korean Air Lines, China Airlines et Cathay Pacific Airways ont également fait des coupes dans leur programme selon Les Echos..

De son côté Air France maintient la totalité de son programme de vols vers les Etats-Unis.

Dans un courrier plusieurs directeurs généraux de compagnies américaines avaient mis en garde les autorités craignant une crise aérienne "catastrophique" imminente.

"Une intervention immédiate est nécessaire pour empêcher une importante perturbation opérationnelle pour les passagers, les transporteurs, les chaînes d'approvisionnement et la livraison de fournitures médicales essentielles" expliquaient-ils y a deux jours.


Dans une déclaration publiée sur le site web de la FAA (Federal Aviation Administration), Pete Buttigieg, secrétaire américain aux transports souligne : "Nous reconnaissons l'importance économique de l'expansion de la 5G, et nous apprécions que les entreprises sans fil travaillent avec nous pour protéger le public volant et la chaîne d'approvisionnement du pays. L'espace aérien complexe des États-Unis est le leader mondial en matière de sécurité en raison de nos normes élevées en matière d'aviation, et nous maintiendrons cet engagement alors que les entreprises sans fil déploient la 5G.".

L'organisme équivalent de la DGAC française avait autorisé environ 45 % de la flotte commerciale américaine à effectuer "des atterrissages à faible visibilité" dans des aéroports où la bande C de la 5G devait être déployée le 19 janvier.

L'agence a approuvé deux modèles de radioaltimètres qui sont installés dans une grande variété d'avions Boeing et Airbus (Boeing 737, 747, 757, 767, MD-10/-11 et les Airbus A310, A319, A320, A321, A330 et A350.)

Lu 1006 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias