TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

FNAM : "les mesures prises sont nécessaires mais pas suffisantes pour la survie du pavillon français"

"La menace d’un « SHUT DOWN » international se précise d’heures en heures"



La FNAM se mobilise pour rapatrier les voyageurs français. La fédération s'inquiète des conséquences de ce qui pourrait être "un shut doown" à l'international et pour l'avenir du pavillon français.


Rédigé par La Rédaction le Mardi 17 Mars 2020

"La menace d’un « SHUT DOWN » international se précise d’heures en heures. Les États introduisent de nouvelles règles tous les jours obligeant à des annulations de vols sans préavis."- DR
"La menace d’un « SHUT DOWN » international se précise d’heures en heures. Les États introduisent de nouvelles règles tous les jours obligeant à des annulations de vols sans préavis."- DR
Dans un communiqué de presse la FNAM (Fédération Nationale de l’Aviation Marchande) indique qu' "Une nouvelle fois", les compagnies aériennes françaises, membres de la fédération "se mobilisent, en coordination avec la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile) et le MEAE (Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères) pour rapatrier les passagers français bloqués au Maghreb. "

"Les compagnies françaises particulièrement Air France et Transavia proposent des solutions de rapatriement à tous les passagers français bloqués au Maghreb. Les vols partent à vide à l’aller « vols ferry » ; au retour, tous les sièges sont proposés à un prix unique couvrant juste les frais fixes des compagnies.

La FNAM rappelle qu’Air Caraïbes, Air France, Corsair et French Bee, lors de la liquidation d’Aigle Azur et la mise en redressement judiciaire d’XL Airways fin 2019, s’étaient également mobilisées pour recenser les avions disponibles et mettre des sièges à disposition des passagers. "

La FNAM rappelle que "la situation est dramatique pour le secteur aérien".

"La menace d’un « SHUT DOWN » international se précise d’heures en heures. Les États introduisent de nouvelles règles tous les jours obligeant à des annulations de vols sans préavis. Face à cette situation, les mesures prises par le gouvernement sont nécessaires, mais ne seront pas suffisantes pour sauvegarder le pavillon français en situation de survie.

Dans cette période de crise sanitaire et malgré les difficultés rencontrées sur leur propre activité, l’État français peut s’appuyer sur les compagnies aériennes françaises pour rapatrier et venir en aide à ses ressortissants."

Lu 1712 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance