TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


FUTUROSCOPIE Tendances 2022 - G. comme glace
 pourquoi nous fait-elle fondre ? 🔑

« Des signaux, des mots et des maux »



Pour vous Ă©clairer sur l’annĂ©e Ă  venir, Futuroscopie et TourMaG.com ont choisi une trentaine de mots caractĂ©ristiques de l’annĂ©e passĂ©e. On pourrait bel et bien parler de tendances
 De "A" comme AnxiĂ©tĂ© Ă  "W" comme Woke, en passant par "C" comme CroisiĂšres, "T" comme tĂ©lĂ©travail ou "R" comme recrutement, c’est parti ! Voici, nos analyses, qui seront rĂ©unies dans un E-book rĂ©capitulatif.


Rédigé par le Dimanche 16 Janvier 2022

Une Ă©tude rĂ©cente « La British Antarctique Survey » indique que, compte tenu du fait que le continent reçoive des bateaux en provenance de 1500 ports, il reçoit par la mĂȘme occasion des espĂšces venues du monde entier qui s’accrochent aux navires et menacent l'Ă©cosystĂšme marin vierge du continent ! -  Depositphotos.com, Auteur Tarpan
Une Ă©tude rĂ©cente « La British Antarctique Survey » indique que, compte tenu du fait que le continent reçoive des bateaux en provenance de 1500 ports, il reçoit par la mĂȘme occasion des espĂšces venues du monde entier qui s’accrochent aux navires et menacent l'Ă©cosystĂšme marin vierge du continent ! - Depositphotos.com, Auteur Tarpan
Au risque d’en Ă©tonner plus d’un, le terme de « glace » me semble avoir tout Ă  fait sa place dans un abĂ©cĂ©daire du futur. Il est en effet de plus en plus question de fonte des glaciers soit, mais surtout de la lente disparition des glaces polaires qui constituent un continent entier comme l’Antarctique.

Lequel attire tout de mĂȘme quelque 70 000 touristes particuliĂšrement privilĂ©giĂ©s qui constituent 67% des arrivĂ©es sur le continent, loin derriĂšre les scientifiques (21%) et les pĂȘcheurs (7%).


Selon les chiffres de l’Association internationale des tour-opĂ©rateurs spĂ©cialistes de l’Antarctique, en 2019/2020, le nombre de touristes venus visiter le continent s’élĂšve Ă  70 000. Mais, l’annĂ©e suivante, ce chiffre a continuĂ© d’augmenter avec rĂ©gularitĂ©.

En 1950, ils n’étaient qu’environ 500 ! Il faut dire que, le blanc, le froid, la glace occupent une part d’autant plus importante des imaginaires de voyages qu’ils correspondent Ă  des territoires excentrĂ©s, inaccessibles, lointains, quasiment dĂ©sertiques et Ă  peine frĂŽlĂ©s par la civilisation.

A l’abri des dĂ©gradations, ces territoires constituent des « no man’s land » capables de ressusciter le monde d’avant. Un monde paradisiaque, d’avant le monde, d’avant le tourisme, d’avant les catastrophes que nous vivons aujourd’hui !

Au royaume des imaginaires, le blanc et la faune qui l’habite ont aussi bonne presse parce que leur disparition progressive est vĂ©cue en direct par bon nombre de populations, y compris en France oĂč l’on ne reviendra pas sur le drame de la Mer de glaces par exemple, que tout le monde a en tĂȘte.

Pour en revenir Ă  l’Antarctique oĂč les expĂ©ditions coĂ»tent tout de mĂȘme entre 10 et 20 000 euros par personne, le problĂšme actuel ne concerne pas encore directement le tourisme qui s’y dĂ©ploie.

Mais, il le concerne tout de mĂȘme indirectement, depuis qu’une Ă©tude rĂ©cente « La British Antarctique Survey » indique que, compte tenu du fait que le continent reçoive des bateaux en provenance de 1500 ports, il reçoit par la mĂȘme occasion des espĂšces venues du monde entier qui s’accrochent aux navires et menacent l'Ă©cosystĂšme marin vierge du continent !

Ce transport clandestin d’espĂšces « non indigĂšnes » a expliquĂ© un auteur de l’étude, peut mĂȘme complĂštement changer un Ă©cosystĂšme. Car ces espĂšces peuvent crĂ©er des habitats entiĂšrement nouveaux qui rendraient la vie plus difficile aux animaux du cru dĂ©possĂ©dĂ©s de leur lieu de vie.

Ainsi, les moules, les crabes, certaines algues capables de survivre Ă  un voyage jusqu’en Antarctique seront Ă  court terme responsables de ce nouveau flĂ©au qui tuerait des espĂšces pourtant protĂ©gĂ©es depuis quelque 30 millions d’annĂ©es.

Une vigilance accrue

Certes, devant le problĂšme rĂ©vĂ©lĂ© depuis peu Ă  l’opinion mais connu des scientifiques, des mesures de biosĂ©curitĂ© comme le nettoyage des coques des navires se concentrent actuellement sur un petit groupe de ports d'accĂšs Ă  l'Antarctique strictement sĂ©lectionnĂ©s.

La « British Antarctic Survey » appelle aussi à grands cris à une amélioration des protocoles de biosécurité et à des mesures de protection de l'environnement pour protéger les eaux de l'Antarctique. Cela qui implique d'inspecter les coques des navires avec des caméras trÚs performantes pour mieux les nettoyer.

Des mesures d’autant plus importantes que les tempĂ©ratures continuent d'augmenter. N’a-t-on pas d’ailleurs signalĂ© rĂ©cemment une tempĂ©rature Ă  18 degrĂ©s en juillet 2020, ce qui n’est pas fait pour plaire aux animaux qui font l’un des attraits majeurs du tourisme.

Sources : BBC Travel
https://www.bas.ac.uk
https://iaato.org/information-resources/

Josette Sicsic - DR
Josette Sicsic - DR
Journaliste, consultante, confĂ©renciĂšre, Josette Sicsic observe depuis plus de 25 ans, les mutations du monde afin d’en analyser les consĂ©quences sur le secteur du tourisme.

AprĂšs avoir dĂ©veloppĂ© pendant plus de 20 ans le journal Touriscopie, elle est toujours sur le pont de l’actualitĂ© oĂč elle dĂ©code le prĂ©sent pour prĂ©voir le futur. Sur le site www.tourmag.com, rubrique Futuroscopie, elle publie plusieurs fois par semaine les articles prospectifs et analytiques.

Contact : 06 14 47 99 04
Mail : touriscopie@gmail.com

Lu 1065 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitÎt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos MĂ©dias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias