TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

France : Xerfi prévoit un retour à la normale rapide pour les campings

Xerfi vient de publier une nouvelle étude sur "l’hôtellerie de plein air - Scénario prévisionnel à l’horizon 2023"



Malgré la crise, l'hôtellerie de plein air connait des atouts qui feront du secteur l'un des premiers à se redresser une fois la crise terminée. Pour Xerfi, les campings français devraient observer un retour quasi équivalent au niveau d’avant-crise en 2021, avant de retrouver la croissance.


Rédigé par La Rédaction le Mardi 12 Janvier 2021

Xerfi vient de publier une nouvelle étude sur "l’hôtellerie de plein air - Scénario prévisionnel à l’horizon 2023" - Crédit photo : Siblu
Xerfi vient de publier une nouvelle étude sur "l’hôtellerie de plein air - Scénario prévisionnel à l’horizon 2023" - Crédit photo : Siblu
Le tourisme est un secteur économique totalement asymétrique.

Alors que les agences de voyages ou l'hôtellerie classique cherchent une façon de se sauver et s'offrir une bouffée d'oxygène dans les années à venir, il est d'autres pans du tourisme qui s'en sortent mieux.

Ainsi, le cabinet d'études Xerfi vient de publier une nouvelle enquête sur le secteur de l’hôtellerie de plein air intitulée "les nouveaux entrants et modèles dans l’hôtellerie de plein air - Scénario prévisionnel à l’horizon 2023, leviers de croissance et évolutions du jeu concurrentiel à moyen terme."

Malgré une année 2020 délicate, avec une baisse de la fréquentation des campings français de 19% et une réduction du chiffre d’affaires de 18%, le cabinet se veut confiant.

"Les gestionnaires de campings ne manquent pas d’atouts pour tirer leur épingle du jeu d’ici 2023 dans un secteur du tourisme parmi les plus durement affectés par l’épidémie de Covid-19.

Le bon rapport qualité/prix de cette solution d’hébergement sera ainsi particulièrement apprécié des ménages, dont les revenus et le pouvoir d’achat seront durablement impactés par la crise,
" expliquent les experts de Xerfi.

Quelles perspectives pour 2023 ?

Le retour à la normale pourrait même avoir lieu dès l'exercice qui arrive.

"Le chiffre d’affaires de l’hôtellerie de plein air devrait ainsi croître de 3,5% par an en moyenne en 2022 et 2023 après un retour quasi-équivalent au niveau d’avant-crise en 2021," pronostiquent les spécialistes du cabinet.

En revanche, la crise va accélérer la chute des établissements à la peine et convaincre de nombreux propriétaires proches de la retraite d’anticiper la vente de leur activité.

L’atomicité d’un secteur qui compte encore aujourd’hui plus de 5 000 campings indépendants explique également la bonne orientation des achats du secteur.

Dans ces conditions, la financiarisation de l’hôtellerie de plein air, à l’œuvre depuis dix ans, devrait s’accentuer. Il restera toutefois le problème de la distribution à bien négocier, car dans ce secteur les OTA sont rudement mis en concurrence avec les tour-opérateurs.

Encore plus offensif dans ce domaine, Vacanceselect est même allé jusqu’à intégrer l’aval de la filière pour garder le contrôle sur les réservations et ainsi préserver ses marges.

Lu 1549 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.










































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance