TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Grande-Bretagne : le « Royal Wedding » va-t-il booster la fréquentation touristique ?

La famille royale, un véritable atout pour le tourisme



Après Kate et William en avril 2011, le prince Harry et sa fiancée Meghan Markle se diront « oui » le 19 mai 2018 au château de Windsor. La ville attend quelque 100 000 visiteurs ce jour-là, prêts à saluer les jeunes mariés durant leur tour en calèche. Pour les acteurs du tourisme britanniques, cet événement est une occasion supplémentaire de communiquer sur leurs produits et de booster leur chiffre d'affaires.


Rédigé par le Mardi 1 Mai 2018

Le prince Harry et sa fiancée Meghan Markle se diront « oui » le 19 mai 2018 au château de Windsor - Doug Harding Photography VisitEngland
Le prince Harry et sa fiancée Meghan Markle se diront « oui » le 19 mai 2018 au château de Windsor - Doug Harding Photography VisitEngland
La vie de la famille royale d'Angleterre captive la planète entière.

Il suffit de regarder les chiffres de fréquentation des vingt monuments anglais les plus visités. Parmi eux, quatre sont des attractions liées à la royauté : la Tour de Londres, les jardins botaniques royaux de Kew, la cathédrale Saint Paul et l'abbaye de Westminster.

Pas étonnant donc, à l'approche du mariage du petit-fils de la Reine Elizabeth, Harry, avec Meghan Markle, de voir fleurir les articles de presse et les objets dérivés en tout genre... mais aussi les offres touristiques !

Le 19 mai prochain, leurs noces seront célébrées au sein du château de Windsor, à une cinquantaine de kilomètres à l'Ouest de Londres. Le château, habituellement ouvert toute l'année, sera fermé au public ce jour-là.

2 640 personnes sont invitées dans le parc du château pour assister à l'arrivée des futurs mariés. La cérémonie débutera à midi, dans la chapelle Saint-George, en présence de 600 personnes.

A 13 heures, les jeunes époux quitteront en calèche la chapelle pour saluer les sujets de sa Majesté. Ils passeront par Castle Hill, avant de parcourir High Street, la rue principale de Windsor, et revenir au château par l’avenue de Long Walk.

La ville de Windsor s'attend à accueillir 100 000 personnes le jour-J, indique Florence Valette, directrice de la communication chez VisitBritain, l’Office de tourisme de la Grande-Bretagne.

« Il y a une fascination pour la famille royale britannique et la France ne fait pas exception, ajoute Florence Valette. Les visiteurs du monde entier ont une vraie affection pour cette famille. Et là, il s'agit du mariage d'un couple jeune et plutôt branché ».

Une hausse des réservations pour le week-end du mariage

Dans la perspective de ce mariage, Visit Britain a déjà accueilli une dizaine de journalistes français (Paris Match, Gala, Point de Vue...) en mars-avril, à Windsor, pour leur faire découvrir les aspects touristiques de la ville.

L'organisme prévoit aussi de lancer une campagne sur les réseaux sociaux, dans laquelle elle demandera aux internautes de devenir des « wedding planners ». Ils devront voter pour leur menu anglais préféré, leur salle préférée, etc. parmi une liste de choix pré-établie par l'OT, afin d'aboutir au mariage parfait.

Chez les opérateurs touristiques, on surfe aussi sur la vague. Brittany Ferries, par exemple, propose une offre à la journée au départ de Caen ou du Havre, avec traversées de nuit, pour se rendre à Windsor (1h30 de route depuis Portsmouth).

« Les bateaux sont plus remplis que d'habitude, mais il n'est pas possible de comparer avec 2017, » précise un porte-parole du groupe. Idem chez Eurostar, qui ne propose pas d'offre spéciale, mais enregistre « une hausse des réservations par rapport aux mêmes dates l’an dernier ».

De son côté, l'agence de voyages en ligne Go Voyages estime, dans un communiqué, que « cette union va générer une hausse globale de 33% de passagers à destination de Londres », notamment une clientèle européenne, les Allemands en tête, suivis par les Espagnols et les Français.

Elle se base sur les réservations de vols réalisées sur les sites Internet de eDreams Odigeo comparées aux arrivées enregistrées dans tous les aéroports de Londres les 17, 18 et 19 mai 2018 (par rapport aux mêmes dates en 2017).

Même son de cloche du côté d'Airbnb, qui a constaté en mars 2018, une hausse de +1438% des réservations dans la ville de Slough, tout à côté de Windsor, pour le week-end du 18 au 20 mai. A Windsor même, les réservations ont grimpé de +194%.

La plateforme attend 42 000 personnes à Londres ce week-end là, et estime le total des recettes à 12 millions de livres sterling.

Le mariage a-t-il un effet booster sur le tourisme ?

Au Royaume-Uni, de nombreux réceptifs proposent des offres autour du « Royal Wedding », et plus généralement autour des événements liés à la royauté.

Ainsi, E-Voyages a élaboré un séjour « Royal Baby Tour III » à l'occasion de la naissance du 3e enfant de Kate et William. L'agence réceptive communique actuellement sur le mariage royal et les résidences de la Reine.

Pour autant, difficile de dire si cet événement-là booste réellement la fréquentation touristique, surtout celle des Français, étant donné que le mariage d'Harry et Meghan tombe pendant le week-end de la Pentecôte.

« Nous n’avons pas remarqué de grosses différences dans nos ventes pour le week-end du mariage royal, puisque le mois de mai est toujours un mois chargé pour nous, indique Mathilde Bacq, responsable marketing chez E-Voyages.

En revanche, des événements comme le mariage royal ou la naissance du dernier enfant de William et Kate attirent l’attention sur la royauté et le patrimoine britannique. Pour les visiteurs, cette différence culturelle suscite leur intérêt et offre une nouvelle occasion de venir visiter le Royaume-Uni. »

« Nous n'avons pas de chiffres précis à ce sujet, commente Florence Valette pour VisitBritain, mais en avril 2011, lors du mariage de Kate et William, nous avons comptabilisé 2,7 millions de visiteurs au Royaume-Uni, soit 354 000 de plus (+15%) qu'en avril 2010. »

Effet booster de la royauté ou pas, en 2018, la Grande-Bretagne devrait accueillir, pour la première fois, 41,7 millions de visiteurs étrangers, selon VisitBritain, soit une progression de +4% par rapport à 2017.

Ces visiteurs devraient dépenser 26,9 milliards de livres sterling, soit une progression de +6% par rapport à 2017, avec 25,1 milliards de livres.

Lu 1211 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips