TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo TourMaG  



IHG Hotels & Resorts va accélérer sur le segment luxe 🔑

l'interview d'Eric Viale, Vice-président & Directeur général IHG Hotels & Resorts - Europe du Sud


IHG Hotels & Resorts qui compte 6061 hôtels dans le monde, va "accélérer" le développement de sa gamme Luxury en raison de son fort "potentiel". Eric Viale, Vice-président & Directeur général IHG Hotels & Resorts - Europe du Sud, CEI et Géorgie, confirme le fort engagement du groupe.


Rédigé par le Mardi 7 Mars 2023

Eric Viale (@IHG Hotels &Resorts)
Eric Viale (@IHG Hotels &Resorts)
TourMaG : IHG Hotels & Resorts, c’est combien d’hôtels aujourd’hui ?

Eric Viale :
Notre réseau compte aujourd’hui 6061 hôtels dans le monde dont 13 % sur la gamme Luxury. Nous accélérons d’ailleurs sur le luxe car ce segment a l’avenir devant lui. Il a un vrai potentiel car dans le futur, les clients du luxe seront plus nombreux.

TourMaG : De plus en plus d'hôtels, et en particulier de luxe, mettent en avant leurs engagements en matière de développement durable. Concrètement, que fait IHG Hotels & Resorts ?

Eric Viale : Notre action s’inscrit dans un contexte marqué par des attentes croissantes des Français.

Une enquête commandée par IHG Hotels & Resorts et réalisée en 2022 par l’institut de sondage YouGov auprès de Français de catégories socio-professionnelles élevées ( CSP+) montre qu’un quart des personnes interrogées évoquent la durabilité comme critère de choix au moment de réserver un hôtel, plus de la moitié (56 %) déclarent qu’ils privilégieront en 2023 les destinations françaises et 45 % qu’ils préfèreront descendre dans des hôtels qui donnent la priorité au Made in France.

Cette étude montre qu’au-delà du devoir moral que nous avons, tous, d’agir pour protéger la planète, nous sommes aussi incités à agir par la clientèle.

D’ailleurs, il y a deux ans déjà, IHG Hotels & Resorts a lancé "Journey to Tomorrow", une série d'engagements et d’objectifs à atteindre à l’horizon 2030.

Ce plan détaille nos ambitions dans cinq domaines clés : l'eau, les déchets, le carbone et l'énergie, les communautés et "notre peuple". En effet, nous sommes déterminés à faire ce qui est bien, pas seulement ce qui est nécessaire et à contribuer à un changement social et économique positif, à défendre des questions clés telles que la diversité, l'équité et l'inclusion, à améliorer le sort des « communautés » -30 millions de personnes- au sein desquelles IHG opère dans le monde, et à faire des choix environnementaux plus responsables.

Dans ce cadre, nous nous sommes engagés à réduire substantiellement notre consommation d'énergie et nos émissions de carbone, à devenir pionnier dans la réduction et la transformation de nos déchets et aussi à diminuer notre consommation d’eau.


Développement durable : IHG, sur tous les fronts

La plateforme « Too good to go » aide à lutter contre le gaspillage alimentaire (@IHG Hotels&Resorts)
La plateforme « Too good to go » aide à lutter contre le gaspillage alimentaire (@IHG Hotels&Resorts)
TourMaG : Avez-vous déjà des résultats tangibles ?

Eric Viale :
Dans le domaine de la réduction des déchets], nous avons travaillé avec Unilever, notre partenaire dans le domaine des « amenities », ces accessoires tels que peignes, savons, etc. mis habituellement dans les chambres, à la disposition des clients. Désormais, ces accessoires sont soit en bois soit en plastique recyclable.

Certaines de nos marques en ont stoppé la fourniture automatique : elles les donnent seulement aux clients qui les demandent.

Nous avons également travaillé sur la réduction de l’usage des bouteilles en plastique à usage unique.

Pour la nourriture, quatre-vingt seize de nos hôtels ont déjà adhéré à la plateforme « Too good to go » destinée à lutter contre le gaspillage alimentaire : ils réutilisent les repas cuisinés mais non consommés et les restes des buffets pour confectionner des repas à emporter.

On estime à 1,7 million le nombre de repas que l’on pourrait, à terme, réutiliser pour faire de la vente à emporter, à des tarifs intéressants, ce qui donne une dimension sociale à cette opération.

Des investissements parfois vite rentabilisés

L'InterContinental de Malte (@IHG Hotels & Resorts)
L'InterContinental de Malte (@IHG Hotels & Resorts)
TourMaG : Et dans le domaine de l’énergie ?

Eric Viale :
Tous nos hôtels utilisent, depuis une dizaine d’années, la plate-forme IHG Green Engage.

Ce système innovant, en ligne, est un outil pédagogique. Il donne aux établissements les moyens de mesurer et d’optimiser au mieux la consommation d’énergie, d’eau, de réduire les déchets et d’améliorer leur impact sur l’environnement.

Les hôtels peuvent choisir parmi plus de 200 « Solutions vertes » conçues pour les aider à réduire leur consommation d’énergie et d’eau et, de ce fait, diminuer leur impact sur l’environnement. Green Engage compte 5 niveaux. Mais, dès qu’un hôtel atteint le niveau 3, sa consommation d’énergie est réduite de 25 %.

Plus récemment, nous avons lancé un outil très pédagogique baptisé HERO qui permet aux hôtels de réduire leur consommation d’énergie. Cette plateforme permet, notamment en établissant des comparaisons avec des hôtels plus efficients, d’identifier les postes (la cuisine, le système de chauffage, etc.) où intervenir en priorité et les procédés à utiliser. HERO calcule non seulement la réduction d’énergie qui en résultera, mais évalue aussi le retour sur investissement.

Certains investissements peuvent d’ailleurs être rentabilisés très rapidement. Ainsi, l’InterContinental de Malte qui avait dépensé 30 000 € pour remplacer 4500 ampoules à incandescence par des Led, a amorti cet investissement en six mois grâce aux économies d’énergie réalisées.

Une autre plateforme, The Energy Hub aide aussi les hôtels à atteindre les objectifs souhaités dans ce domaine.

Clef verte

L’InterContinental Marseille – Hôtel Dieu est engagé dans une démarche vertueuse d’éco-responsabilité (@IHG Hotels & Resorts)
L’InterContinental Marseille – Hôtel Dieu est engagé dans une démarche vertueuse d’éco-responsabilité (@IHG Hotels & Resorts)
TourMaG : Et à plus long terme ?

Eric Viale :
Nous voulons d’abord tenir nos objectifs pour 2030.

Ensuite, à moyen terme, nous irons plus loin en installant des pompes à chaleur pour l’eau chaude et le chauffage, en généralisant l’usage de l’électricité dans nos cuisines, en installant des panneaux solaires dans les hôtels existants et, bien sûr, dans ceux qui seront construits à l’avenir.

Pour le plus long terme, nous travaillons avec Arup, un bureau d'études et de conseil en ingénierie international spécialisé dans la construction. Nous voulons en effet développer des chambres zéro carbone dans les hôtels à construire.


TourMaG : N’est-ce pas plus compliqué d'agir dans les hôtels de centre ville ?

Eric Viale :
En France où IHG Hotels & Resorts a une position de leader dans le domaine du luxe, notre expérience prouve qu’il existe des opportunités pour agir partout, y compris dans les grandes villes.

Ainsi, l’InterContinental Marseille – Hôtel Dieu est engagé dans une démarche vertueuse d’éco-responsabilité via l’outil IHG Green Engage (il a atteint le niveau 4). Il fait figure de précurseur.

Cet hôtel est certifié Clef Verte (1) , grâce à ses nombreuses initiatives telles qu'un éclairage efficace et des efforts pour réduire fortement les bouteilles en plastique à usage unique.

L’InterContinental Marseille – Hôtel Dieu s'est également associé à une organisation locale pour recycler ses rideaux en vêtements de mode.

Dans le luxe, avancer avec précaution

Tous les Hôtels Six Senses (ici, celui de la vallée du Douro) ont un directeur du développement durable (@IHG Hotels &Resorts)
Tous les Hôtels Six Senses (ici, celui de la vallée du Douro) ont un directeur du développement durable (@IHG Hotels &Resorts)
TourMaG : Dans les hôtels de luxe, n’est-il pas compliqué de trouver un équilibre entre les mesures écologiques concrètes et les services très attentionnés et très haut de gamme attendus par la clientèle ?

Eric Viale : Dans les établissements de luxe, il faut avancer avec précaution. Il faut en effet veiller à tenir un équilibre entre les initiatives en faveur du durable et l’expérience à donner aux clients, qui doit être à la hauteur de leurs attentes.

Dans nos hôtels de luxe, nous avons gardé, par exemple, les amenities (peigne, savon, etc.) en veillant, bien sûr, à ce que ces accessoires soient en plastique recyclable ou en bois.

Cela ne veut pas dire que l’on ne peut pas prendre d’initiatives dans les hôtels de luxe. Certes, la démarche développement durable y est parfois plus lente, mais elle se fait tout de même, assez naturellement.

Parfois, les avancées sont aussi très rapides. Ainsi, il est généralement très bien perçu qu’un chef compose sa carte avec des produits locaux et mette en avant son propre potager.


TourMag : Aussi positive soit-elle, la mise en avant du potager personnel des chefs n’est-elle pas un peu anecdotique ?

Eric Viale :Ne sous-estimez pas les petites initiatives ! Mises bout à bout, elles contribuent à avancer et à changer les mentalités.

Elles peuvent aussi inspirer aux clients des changements de comportements dans leur vie personnelle.

Par ailleurs, l’une de nos marques, Six Senses, apporte la preuve que développement durable peut tout à fait rimer avec luxe.

La clientèle de Six Senses est très soucieuse de bien être mais elle est également très attentive à l’absence de déchets, de plastiques ainsi qu’à toutes nos actions ayant un impact favorable sur les éco-systèmes. Dans chacun de nos établissements Six Senses, un directeur est d’ailleurs en charge du développement durable et des ateliers de sensibilisation et de formation sont proposés aux clients.


TourMaG : Aussi appréciables soient-elles, les actions des hôtels en faveur du développement durable suffisent-elles à révolutionner le bilan carbone du monde du tourisme ? Pour fréquenter vos hôtels, beaucoup de clients continuent à se déplacer en avion et en voiture…


Eric Viale : La prise de conscience de la clientèle est incontestable. Ce n’est pas un hasard si elle a tendance, par exemple, à se recentrer sur la France. Cette tendance s’est d’ailleurs confirmée en 2022, même après la réouverture de nos frontières.

Dans l’étude réalisée par l’institut YouGov pour IHG Hotels & Resorts, 41 % des Français interrogés se disent également prêts à voyager moins souvent mais à rester plus longtemps sur la destination. Ce sont des tendances de fond. D’ailleurs, le nombre de déplacements tend à baisser et, dans le même temps, la durée des séjours à augmenter.

Chez IHG Hotels & Resorts , la clientèle locale est plus importante qu’avant. C’est d’ailleurs la clientèle domestique qui, l’année dernière, après le Covid, a boosté la reprise de l’activité touristique en France comme dans les autres pays européens.

"La clientèle aussi commence à s'en préoccuper"

L'Europe du nord (Ici, le Crowne Plazza de Copenhague) ont la réputation d'être plus sensible à la réputation de la planète, (@IHG Hotels&Resorts)
L'Europe du nord (Ici, le Crowne Plazza de Copenhague) ont la réputation d'être plus sensible à la réputation de la planète, (@IHG Hotels&Resorts)
TourMaG : Les actions en faveur du développement durable sont parfois soupçonnées de relever davantage d’une communication habile que d’un changement de paradigme. Comment voyez-vous les choses ?

EricViale : Chez IHG Hotels & Resorts, les engagements se traduisent par des changements bien réels. C’est d’ailleurs dans notre intérêt.

Concrètement, nous recevons trois types de clients : des clients individuels en vacances ; des clients Corporate issus de grandes sociétés qui ont des contrats avec nos chaînes hôtelières ; enfin, des clients qui viennent pour des séminaires ou qui voyagent en groupes.

Or, aujourd’hui, avant de réserver, les grandes entreprises internationales s’inquiètent de nos actions en matière de développement durable. C’est, pour elles, un vrai critère de choix. Il en va de même pour la clientèle des séminaire ou des groupes.

Quant à la clientèle individuelle, elle commence aussi à s’en préoccuper. Comme je vous le rappelais tout à l’heure, dans l’étude YouGov réalisée pour IHG Hotels & Resorts, un quart des Français interrogés évoquent la durabilité comme critère de choix d’un hôtel.

Au-delà de la nécessité éthique de protéger la planète, nous avons donc un vrai intérêt à agir si nous voulons attirer la clientèle.


TourMaG : Les changements vont-ils s’accélérer dans le monde de l’hôtellerie ?

Eric Viale : Les changements seront graduels. Ils seront plus ou moins rapides selon les contextes et les pays, compte tenu notamment des sensibilités culturelles différentes.

Les pays d’Europe du nord ont la réputation d’être plus précurseurs et plus attentifs à la protection de l’environnement, que ceux d’Europe du Sud. Cependant, b[aujourd’hui, tous les gestionnaires d’hôtels en Europe sont en phase sur cette question.

Par ailleurs, IHG Hotels & Resorts est un réseau d’hôtels franchisés. Les propriétaires sont aussi force de propositions. Eux aussi manifestent une vraie prise de conscience. Nous avons tous compris qu’il n’y a que des bénéfices à moyen et à long terme à avancer dans le domaine du développement durable.

Il n’y a de toute façon pas d’alternative. Les entreprises hôtelières à la pointe dans les domaines du développement durable mais aussi de la diversité et de l’inclusion, seront plus attractives sur le marché du travail.



(1) Connu à l'international sous l'appellation Green Key, le label Clé verte est le premier éco-label hôtelier reconnu dans le monde.

PAULA BOYER Publié par Paula Boyer Responsable rubrique LuxuryTravelMaG - TourMaG.com
Voir tous les articles de Paula Boyer
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 2134 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus








































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias