Nos bureaux sont fermés du 01/08 au 21/08. Retour de la newsletter quotidienne le 22/08/2022. Bel été !
TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


La Chine entre dans la course au tourisme spatial

La chronique de Michel Messager



Avec le deuxième plus gros budget spatial au monde et 300 000 employés dans le secteur, la Chine affiche clairement ses objectifs en matière de conquête de l'espace. Quant au tourisme spatial, l’objectif du président Xi Jinping se précise de plus en plus : faire de la Chine la première puissance spatiale en 2045...


Rédigé par le Mercredi 20 Juillet 2022

La Chine affiche le 2e budget spatial mondial, avec 10,3 milliards de dollars et emploie 18 fois plus d’employés que la NASA, soit 300 000 personnes - DR : DepositPhotos.com, maxxyustas
La Chine affiche le 2e budget spatial mondial, avec 10,3 milliards de dollars et emploie 18 fois plus d’employés que la NASA, soit 300 000 personnes - DR : DepositPhotos.com, maxxyustas
Il fallait s'y attendre et l’on n’est donc pas surpris de l’annonce de Yang Yiqiang, fondateur de CAS Space (Beijing Zhongke Aerospace Exploration Technology Co., Ltd.) dans une interview au China Daily : « Grâce au développement rapide des technologies spatiales, un voyage dans l’espace pour les gens ordinaires n’est plus un fantasme, il devient une réalité ».

C'est un pas important qui vient d’être fait, tant la Chine manquait de projets réellement concrets de tourisme spatial, même si certaines entreprises comme Landspace, iSpace ou Space Transportation avaient tenté, sans succès, de poser des jalons sur le marché.

D’après le communiqué de presse de CAS Space, la société vise à effectuer un premier vol de démonstration dans la deuxième partie de l’année 2022, suivi d’un vol d'essai suborbital complet en 2023, les services touristiques suborbitaux à la clientèle commençant dès 2024.

Envoyer 1 000 passagers par an dans l'espace

Quand on sait que les Chinois se sont largement inspirés du New Shepard de Blue Origin, on peut être surpris de la rapidité de ce timing alors que le New Shepard a effectué son premier vol sans équipage en avril 2015 et que son premier lancement avec touristes n'a eu lieu que six ans plus tard !

CAS Space a été créée en décembre 2018. Elle fait partie de ces nombreuses sociétés de lancement commerciales chinoises qui ont émergé depuis 2014, lorsque la Chine a ouvert son secteur spatial au capital privé.

CAS Space est une entreprise bien financée avec un héritage, une expertise et un soutien important de l'Académie chinoise des sciences (CAS) et le gouvernement de Guangzhou.

La société estime qu’avec sa fusée réutilisable 1 000 passagers peuvent être transportés dans l'espace chaque année, à raison de sept touristes par vol.

Les passagers bénéficieront d’une courte formation avant de prendre un vol de 10 minutes au-dessus de la ligne Karman, leur offrant 3 minutes de "zéro gravité".

Le coût de cette "excursion" dans l’espace sera d’environ 300 000 dollars américains.

La Chine, 2e budget spatial mondial avec 10,3 milliards de dollars

D’après nos informations, CAS Space vient de signer un accord de coopération avec une grande agence de voyages d’État chinoise, afin qu’ils puissent explorer conjointement le marché du tourisme spatial.

Également, le site d'atterrissage de la fusée serait intégré dans un parc à thème aérospatial comprenant une salle d'expérience spatiale et une base d'enseignement des sciences aérospatiales.

La Chine poursuit donc son ambition d’avoir des services de lancement moins chers et plus efficaces et ainsi de concurrencer des agences spatiales comme la NASA ou des sociétés aérospatiales privées comme SpaceX ou Virgin Galactic.

La Chine affiche le deuxième budget spatial mondial, avec 10,3 milliards de dollars et emploie dans le secteur 18 fois plus que le nombre d’employés de la Nasa, soit 300 000 personnes.

En rentrant de plain-pied dans le marché du tourisme spatial, l’objectif de Xi Jinping se précise de plus en plus : faire de la Chine la première puissance spatiale en 2045 !

LIRE AUSSI : Comment le premier semestre 2022 a marqué l'histoire du tourisme spatial

Michel Messager - DR
Michel Messager - DR
Michel MESSAGER est directeur associé de Consul Tours, société de conseil travaillant pour une clientèle privée et institutionnelle dans les secteurs du tourisme.

Il est Membre Fondateur de l’Institut Européen du Tourisme Spatial et de l’AFST (Association Française des Seniors du Tourisme).

Il est l’auteur de deux livres sur le Tourisme Spatial, le premier publié en 2009 à la documentation française et le second sorti en 2021, "Histoire du Tourisme Spatial de 1950 à 2020" chez Amazon, ainsi que de nombreux articles sur le sujet.

Il est considéré actuellement comme l’un des spécialistes en la matière. Il intervient fréquemment sur ce sujet à la radio et à la télévision, ainsi qu’au travers de conférences dans de nombreux pays, notamment au Canada où il réside quelques mois par an.

Il conseille notamment des entreprises du "new space" et des fonds d’investissements sur les projets financiers en matière du Tourisme Spatial.


Lu 1035 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 17 Août 2022 - 12:29 Corsair poursuit le renouvellement de sa flotte







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias