TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





La case de l’Oncle Dom : Corsair, XL et les autres : les grandes manœuvres !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mercredi 29 Novembre 2017

Entre NDC, GDS et arrivée de nouveaux acteurs, le transport aérien monopolise toujours l’actualité. Chez nos compagnies françaises, on s’agite également, tant en public qu’en coulisses. Et c’est loin d’être fini…



Corsair a signé récemment un accord avec Aigle Azur et annonce un agrément de partage de code avec XL Airways sur les routes reliant la France à Cuba - photo TourMaG
Corsair a signé récemment un accord avec Aigle Azur et annonce un agrément de partage de code avec XL Airways sur les routes reliant la France à Cuba - photo TourMaG
Parce qu’il y a urgence pour tous ces transporteurs.

Ainsi, Corsair, après avoir conclu un « accord » avec Aigle Azur très récemment, vient d’annoncer un agrément de partage de code avec XL Airways sur les routes reliant la France à Cuba.

Apparemment cet accord n’est que temporel, ne couvrant pour le moment que la saison hiver 2018, de décembre à février…

Que ce soit Pascal de Izaguirre ou Laurent Magnin, cet accord est « gagnant-gagnant » pour les deux compagnies, ce qui est surement vrai. Il est certain que la destination Cubaine qui a souffert du passage d’Irma et aussi d’un « manque » d’organisation de la part des hôteliers, connaissait une baisse de la fréquentation, laquelle aurait tendance à reprendre.

J’aime beaucoup la déclaration de Laurent Magnin, publiée dans le communiqué commun des deux compagnies, lequel présage sans doute quelques options plus lointaines, et je cite : « Cet accord, basé sur une réciprocité harmonieuse des capacités et des moyens de production, témoigne de la volonté des deux compagnies de coopérer afin de protéger leurs intérêts économiques, sans pour autant dégrader le service proposé à leurs clients respectifs ».

Certes, mais ça, c’est pour le grand public.

Dominique Gobert
Dominique Gobert
Dans la réalité, du côté de nos compagnies françaises, face à la dégradation de la présence du pavillon français, on bouge beaucoup, à l’ombre. Comme le dirait une bonne source, « toutes les options sont possibles et tout le monde parle à tout le monde ».

Sans savoir où les choses vont aller. Pour l’instant, une chose est bien réelle : que ce soit Corsair, XL Airways ou même Air Caraïbes/French Blue, ces compagnies sont loin d’être au mieux de leur forme. Même si Corsair clame partout qu’elle est « enfin » à l’équilibre, ce que l’on ne peut que lui souhaiter.

XL Airways va connaitre cette année, depuis fort longtemps, une perte importante, heureusement encore soutenue par des actionnaires « discrets » …

Pour Air Caraïbes/French Blue, malgré le sourire affiché par Marc Rochet lors du Congrès EdV à Lille, la situation est encore tenable… mais pour combien de temps ?

Et face à l’arrivée de Level, quelles solutions ont-elles ? A ce propos d’ailleurs, j’ai davantage l’impression que cette « arrivée » ressemble davantage à un « effet d’annonce », une opération marketing qu’à une véritable offensive low-cost.

D’autant que, si l’on s’amuse à comparer les tarifs entre les uns et les autres, sortis des prix d’appels, toujours de plus en plus bas, le « reste » des prix demeure sensiblement équivalent entre ces acteurs.

Quant à nos trois compagnies, il est aussi évident que leur « taille » est devenue extrêmement critique : Corsair dispose de combien d’avions ? Cinq, si je ne m’abuse. XL Airways, combien de divisions, comme dirait ce vieux Staline ? A peu près pareil. Quant à Air Caraïbes/French Blue, c’est du quasi kif-kif…

Le changement, c’est maintenant, racontait à qui voulait le croire Président Hollande. On a vu, effectivement le changement avec son successeur, mais pour lui, c’était déjà foutu.

Il ne faudrait pas que ceci arrive à nos amis du pavillon français. Mais il n’est pas interdit de penser que ces trois la pensent à d’autres options qu’une entente franco-française, ce que nous devrions découvrir dans très peu de temps.

Tiens, un petit semestre par exemple…

Mais ceci est encore une autre histoire. Pour l’instant, il faut tenir !

La seule chose absolument certaine : ceux qui auront les coûts les plus élevés périront indubitablement !

Et, pour vous distributeurs, n'oubliez pas que leurs économies passent aussi par l’augmentation des ventes en direct...

Lu 2285 fois

Notez


1.Posté par eurofans le 12/12/2017 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quel gachis si jamais ces excellentes compagnies venaient à disparaitre!!!! j espére que le gouvernement Français ne va pas les laisser tombé!!!Bon courage à elles

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com