TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : Joon... une vraie fausse bonne idée ?

L'édito de Dominique Gobert



C’est vrai qu'il est encore un peu tôt pour savoir si, oui ou non, Joon, la nouveauté d’Air France, est une bonne idée. Et surtout si cette « création » ne serait pas juste une fausse bonne idée conçue par des intellos hors du temps et des réalités économiques du transport aérien ?


Rédigé par le Mardi 9 Janvier 2018

Jean-Marc Janaillac, PDG d'Air France - KLM avec les hôtesses et stewards de Joon - photo Twitter
Jean-Marc Janaillac, PDG d'Air France - KLM avec les hôtesses et stewards de Joon - photo Twitter
Certes, il est encore beaucoup trop tôt pour juger (ou du moins pour enregistrer) le bien-fondé de cette filiale et son concept, dont même les plus expérimentés des experts ne comprennent pas grand-chose…

Loin de vouloir encore une fois faire du « Air France bashing », j’avoue que cette étude récente, menée par System 1 Research laisse assez sceptique quant au bien fondé de cette « nouveauté » (?) qui, finalement est loin d’être une...

Et si ce n’était juste qu'une enième tentative de la part d’Air France de contourner l’engluement social dans lequel elle se débat en constituant une nouvelle entité plus économique ?

Sans aller jusqu’à approver la conclusion de cette étude, laquelle prédit pour Joon, un « échec garanti », il est cependant très clair que personne n’y comprend pas comprend pas grand-chose au business model de la nouvelle compagnie.

Ni low-cost, ni « traditionnelle », des tarifs sensiblement conformes au marché, peu connue des « millenials », cette cible que des grosses têtes du marketing tentent encore de déterminer, Joon (Koun-Koun, pardon, j’avais oublié), quel en est le réel intérêt… si ce n’est de réduire les tensions sociales qui existent au sein de la « maison mère » et de conduire les nouveaux personnels, particulièrement les PNC (mais je connais de nombreux pilotes qui sont aussi de cet avis) à adopter de nouvelles normes ?

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Poser la question c'est un peu y répondre.

Faut dire que tous sont engagés en CDI et issus d’une nouvelle génération de navigants.

Qui, eux, entendent voler, accomplir une envie, une passion pour certains et se détacher de ces vieux et obsolètes syndicats qui estiment que le transport aérien c’est encore le temps de Mermoz et de l’Aéropostale !!!

Comme le souligne cette étude, et je cite « Joon doit permettre à sa maison-mère d’atteindre les 130 millions d’économies en deux ans » !

Certes, mais encore une fois, c’est un très mauvais calcul.

Ou du moins, un calcul qu’il aurait fallu faire depuis de longues, très longues années, du temps où easyjet naissait, où le transport aérien, suivant l’évolution économique et politique du monde, évoluait inexorablement.

Seulement, voilà, comme pour le tourisme, c’était l’époque « bénie », le « bon temps » comme disent encore tous ces croûtons qui se sont accrochés jusqu’au bout à leurs « acquis ». Comme quoi, y’a pas que les syndicalistes qui s’y accrochent à ces fameux « acquis » !

En même temps, comment une compagnie comme Air France, qui a toujours vécu sous la douillette couverture de l’Etat peut-elle d’un seul coup découvrir que le monde se transforme, que la vraie vie est là, réelle et vivante ?

Et que, finalement, créer une nouvelle compagnie, histoire de baisser les coûts des personnels (sauf les pilotes), était-ce bien raisonnable ? D’autant que les « millenials » s’en foutent comme de leur premier préservatif : ils veulent un tarif !

Tandis que les autres compagnies, y compris nos petites françaises, lesquelles ont longtemps compris que le temps de l’aviation était révolu, ne vont pas se coucher comme des vieilles pantoufles. Et arriveront très certainement à se positionner sur les lignes « déficitaires » qu’Air France n’aura pas su gérer, et que ne rentabilisera pas davantage Joon…

Encore faudrait-il aussi que les pouvoirs publics accordent enfin un peu d’attention à ces compagnies qui ne réclament, ni plus, ni moins que la possibilité d’exister en toute compétitivité normale.

Et que les Assises de l’Aérien, dont on ne connait toujours pas la date, soient enfin conçues pour écouter et aider. Pas pour contraindre !

Lu 2377 fois

Tags : Aior France, Joon
Notez



1.Posté par papagolf le 10/01/2018 09:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai une conclusion à votre conclusion, Dominique.
L'utopie est la nostalgie du futur.

2.Posté par GOMES le 10/01/2018 09:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En fait il faudrait remplacer tous les moyens courriers AF par du JOON.
Ça serait plus clair non ?
En long courrier que deux marques ça passe :-) PREMIUM et LOWCOST

Le positionnement de TRANSAVIA ne serait pas parasité.

Mais ce n'est qu'un humble avis de néophyte de l'aérien

3.Posté par Serpico le 10/01/2018 11:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Joon, la compagnie ou l’on tond les PNC pour maintenir le pouvoir d’achat des PNT ! Well done les saigneurs du cieL.

4.Posté par Biz le 10/01/2018 11:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le SNPL a une vision bien à lui de ce que low-cost signifie. Les pilotes sont des pilotes Air France, sous contrat Air France et sous conditions d’utilisation d’Air France. En résumé les pilotes ne sont pas d’accord de faire le moindre centime d’économie. Il sont par contre tout à fait disposés à ce que les hôtesses de l’air et stewards soient, eux, embauchés a des conditions salariales et d’utilisation bien plus favorables à l’entreprise que ne le sont les PNC Air France.
TPMG

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle