TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


La case de l’Oncle Dom : des compagnies de plus en plus pilotées aux instruments…. financiers !

L’édito de Dominique Gobert



Petit tour d’horizon, en ce début de semaine, sur la valse que mènent actuellement les compagnies aériennes, plus ou moins low cost, en Europe particulièrement. Non seulement ces compagnies sont en grande difficulté, mais surtout, elles semblent ne pas trop savoir où aller !


Rédigé par le Dimanche 20 Janvier 2019

Que ce soit en politique ou en économie, le nivellement pas le bas n’a jamais été une solution, juste une manière supplémentaire d’appauvrir les esprits… et les produits - Depositphotos.com alxbaev@gmail.com
Que ce soit en politique ou en économie, le nivellement pas le bas n’a jamais été une solution, juste une manière supplémentaire d’appauvrir les esprits… et les produits - Depositphotos.com alxbaev@gmail.com
Tiens, prenons déjà XL Airways, le champion du low fare, pionnier du long courrier à bas prix.

Mon ami (enfin, moins maintenant, je fais pas un métier facile), Laurent Magnin, après mon récent édito, m’a appelé : il n’était pas content.

Car, dit-il, « je suis obligé de procéder ainsi et de m’aligner sur les tarifs de la concurrence si je veux survivre » !

Ben non ! Que ce soit en politique ou en économie, le nivellement pas le bas n’a jamais été une solution, juste une manière supplémentaire d’appauvrir les esprits… et les produits.

Surtout après avoir, durant des années, prôné une véritable stratégie de « low cost, low fare », je trouve ça extrêmement dommage. Désolé de le dire…

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Tiens, prenons aussi, parce qu’il en faut pour tout le monde, le cas de Corsair, une compagnie à l’instar de XL qui mérite mieux. Beaucoup mieux.

Là aussi, il semble bien que ce soit la « valse lente des tortues », titre que j’emprunte à cette auteure que j’apprécie, Catherine Pancol. Là aussi, on se demande quelle est, si tant est qu’il en existe une, la stratégie.

Corsair, avec toute la sympathie que j’éprouve pour elle, c’est plutôt, « un coup je te vois, un coup je te vois plus » !

En revanche, ce que l’on ne voit plus du tout, ce sont des résultats un tant soit peu positifs. Les comptes ne sont pas encore ficelés, mais l’équilibre cette année, (promis d’an en an) ne sera pas atteint. On murmure même que le négatif atteindrait quelques millions…

Mais là aussi, ce n’est pas vraiment étonnant. Corsair aura essayé tout : de compagnie low fare, elle aura changé son fusil d’épaule et institué une avion à plusieurs classes, dont une superbe « classe affaire ».

Superbe, c’est vrai, mais sur quelles routes ? L’Afrique, certes, parce que l’ouverture vers Dakar notamment était une bonne idée et que ça a marché… jusqu’au moment où Air Sénégal a voulu récupérer la mise. En revanche, cette classe « avant » est-elle rentable vers les destinations loisir de Corsair ? J’en doute.

D’ailleurs, là aussi, personne ne comprend plus grand-chose : un coup, on apprend que Corsair va être vendue à Intro Aviation, (promis, juré), un coup, TUI le proprio annonce qu’il pourrait garder une part de l’actionnariat, un coup on annonce que plus rien n’est sûr, etc.

Comment voulez-vous que le client, comme le distributeur arrive à y voir clair ?

Je ne parle même pas des salariés…

Allez, j’ai pas fini.

Aigle Azur, laquelle ne sait même pas dans quelle catégorie on peut la classer. Bien qu’adossée à des Chinois peu actifs, on ne voit pas non plus la stratégie. Ouvrir des lignes domestiques en France ? Roooh, la mauvaise idée.

Surtout pour fermer ces mêmes lignes, trois mois après leur ouverture, au prétexte (et je n’invente rien, par crainte « des risques de taxation du kérosène sur les lignes intérieures françaises » (sic, avenu et certifié).

Allez, juste une petite dernière, pour la route, le cas de Norwegian, cette compagnie qui aura fait un mal de chien (pardon, vieux Chien Charly) au transport aérien dans son ensemble : dans le même temps, on apprend qu’elle va offrir le wifi gratuit dans ses aéroplanes, mais en même temps va fermer quelques bases en Europe ! C’est quoi tout ce bazar ?

Surtout pour accuser un chiffre d’affaires de quelques 3 milliards… mais des dettes du même ordre !

Soyons un peu sérieux, que diable !

Dominique Gobert Publié par Dominique Gobert Editorialiste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Dominique Gobert
  • picto email

Lu 1369 fois

Notez



1.Posté par Pierre le 21/01/2019 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
toujours le même scénario en France les opportunistes attendent qu'un développement sur un secteur devienne lucratif pour tous se précipiter sur ce segment.Seulement ce peut être lucratif a un ou deux participant,mais pas a tous,voir les antilles ou le pacifique.La recherche et la créativité dans le transport aérien n'appartient pas a une règle de calcul financière ou autre.Il y a beaucoup de compagnies aériennes,mais y a t'il autant de voyageurs que de sièges disponibles,les tarifs sont-ils dans la marge de rentabilité?qui vivra verra.le ménage se fera de lui même.De la créativité et du bon sens.

2.Posté par redbar le 21/01/2019 17:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tient! Vous voilà en bisbille avec Laurent MAGNIN? Pourtant ce n’est pas faute de l’avoir aveuglément soutenu dans vos rubriques. Au point qu’on se demandait si vous n’étiez pas actionnaire de XL? Il est vrai que ce dirigeant, (pourtant talentueux), ne supporte pas les critiques. Et c’est justement cet égo qui le mènera à sa perte. On a beau être sympathique et avoir une grande gueule, diriger une compagnie aérienne en France ne se fait pas comme la ferme de Papa. Mais observez ses confrères. Ne sont-ils pas tous égaux en matière d’égo. (Oups!). Mis à part le pragmatisme des deux grands ténors que sont ROCHET (AIR CARAIBE) et DE IZAGUIRE, (CORSAIR),tous les autres rêvent de prendre le contrôle de l’autre. Ce n’est pas comme ça qu’une consolidation des compagnies Françaises s’exercera. C’est pour cela que les vikings et les bretons ont pris la plus grande part du gâteau de notre grand marché national. Dans ce contexte l’avenir de XL quelque soit sa nouvelle stratégie reste sombre. Pour survivre de nos jours, le porte-monnaie se compte en milliards et non plus en millions. Or, selon notre gouvernement, vous seriez considérés comme « riche » à partir de : 2700 euros par mois…

3.Posté par Lucien le 23/01/2019 17:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Analyse très pertinente même si elle fait mal!!!!
AIGLE AZUR, XL, CORSAIR et ASL sont appelées à disparaître à très court terme.
Leur stratégie n'a ni queue ni tête et elles semblent aux aboies face à des concurrents très carrés avec des stratégies claires!
En dernier recours leur dirigeant ressortent la fusion....LOL
Le jour où une "Etrangère" s'intéressera aux DOM....ce sera le début de la fin pour AIR CARAIBE.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips