TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : partir oui mais... pas trop loin si possible !

L’édito de Dominique Gobert



Une bonne nouvelle, selon un récent sondage publié par Ipsos pour Europ Assistance, 69% des français partiront en vacances à l’étranger cet été. Mauvaise nouvelle, ils n’iront sûrement pas en Corée du Nord et re-mauvaise nouvelle, ils seront aussi redevables de la dette de la SNCF…


Rédigé par le Jeudi 24 Mai 2018

le tourisme est incontestablement un vecteur particulièrement vivifiant pour l'économie du Portugal - Crédit photo : creative commons flickrNatalia (plage Camilo, Algarve)
le tourisme est incontestablement un vecteur particulièrement vivifiant pour l'économie du Portugal - Crédit photo : creative commons flickrNatalia (plage Camilo, Algarve)
Pour les professionnels du tourisme, le sondage publié par Ipsos pour Europ Assistance doit réjouir : quelque 69% des français déclarent vouloir partir en vacances à l’étranger cet été.

Avec une envie particulière vers l’Espagne, l’Italie et le Portugal.

D’ailleurs, pour ce dernier pays, le tourisme est incontestablement un vecteur particulièrement vivifiant pour son économie.

Contrairement à la France les dirigeants portugais ont compris le parti qu'ils pouvaient tirer du tourisme qui a fait rebondir l'économie lusitanienne.

Autre constat, et c’est une excellente nouvelle, la Tunisie reprend enfin des couleurs, si l’on en juge l’intention de nos français vacanciers et surtout des réservations qui s’accumulent chez nos tour-opérateurs.

Mais, pour la Tunisie du moins, va falloir faire très attention : le touriste est volage et malgré la baisse incontestable des tarifs pratiqués par des professionnels tunisiens exsangues, il va falloir « rester à la hauteur ».

On peut supposer que les autorités tunisiennes auront à cœur de motiver leur économie et de prendre enfin certaines mesures indispensables, notamment en ce qui concerne la propreté des sites…

En ce qui concerne le long-courrier, les perspectives sont moins enthousiasmantes, d’autant que les récentes grèves (qui ne sont pas officiellement terminées) d’Air France ont incontestablement mis un frein à cette envie de partir… loin !

Dominique Gobert
Dominique Gobert
Et puis, désolé pour les quelques rares (très rares) voyagistes qui visaient une ouverture vers l’Asie et la Corée du Nord, (Michel Salaün, c’est pas encore pour cette fois-ci), c’est encore foutu...

Entre le gros Kim (c’était pas une sorte de glace en bâton ? merci de vos recherches) et le jovial Trompette, c’est à nouveau la grande bataille de la récrée. Finalement, y’aura pas de rencontre à Singapour.

Le gros Coréen ne veut finalement pas crounir ses bombes et le gros rouquin gominé fait valoir qu’il en a une plus grosse que lui.

Du coup, ils vont bien finir par nous faire péter quelque chose, ces deux rigolos et ça n’incite pas à voyager plus loin.

D’autant que, en partant de France, faut survoler des régions improbables où certains missiles volent bas et te font voler en éclats un appareil commercial comme un rien. La Russie de Poutine en sait quelque chose puisque le mystère Malaysia MH 17 est maintenant connu !

Conclusion : on va rester encore un peu cet été en Europe, en France de préférence, et attirer les voyageurs étrangers vers nos contrée,s sur lesquelles le soleil se remet à briller.

Évidemment, il faudra encore supporter cette grève de la SNCF qui n’en finit plus. Et non seulement, va falloir encore faire avec mais, en plus, va falloir la payer.

Dans mon édito précédent, je soulignais que Guillaume Pépy, se voulant rassurant avec les usagers usés, promettait monts et merveilles sans aucune intention particulière pour les professionnels du tourisme qui auront aussi laissés quelques plumes dans cette histoire.

Si j’en crois les récentes déclarations d’Édouard Philippe, notre Premier Ministre, l’État devrait reprendre à sa charge quelque 35 milliards de la dette de la SNCF.

Mais, si je ne m’abuse, l’État, c’est nous, les contribuables. Et, comme le dit ce sympathique Édouard, "il n’existe pas de finances magiques". Conclusion, va falloir raquer…

Tout fout le camp !

Lu 1295 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips