TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Le 18e Voyage des Patrons et Dirigeants explore la Vallée de la Gastronomie

Une vingtaine de patrons et directeurs et 3 jours de partages et découvertes du 3 au 6 avril.



Le déroulement d’un tel voyage est un subtil équilibre entre les retrouvailles conviviales entre grands acteurs d’une même industrie, le partage de commentaires et de positions sur les grands sujets du moment, les conversations d’affaires en aparté et la (re)découverte collective de pépites insoupçonnées. A ce titre, ce 18e Voyage des Patrons a coché toutes les cases.


Rédigé par le Lundi 11 Avril 2022

Une série de causeries pour échanger en toute liberté sur des sujets d'actualité

Le concept du Voyage des Patrons implique aussi de profiter de la présence des dirigeants de la profession pour aborder des questions qui vont forcément façonner son avenir à court ou moyen terme.

Selon la tradition établie de longue date, les conversations, les opinions, les prises de parole sur les sujets d’actualité touchant à la profession resteront confidentielles pour animées et instructives qu’elles ont été.

Chaque sujet était lancé par un membre de la Communauté qui a préparé son intervention et livre ensuite ses réflexions à la discussion des participants.

  • Sur le thème du Tourisme durable va-t-il rogner les marges, une introduction de Nicolas Gerval, Showroomprivé.com
  • Sur le thème Quel tourisme et quel touriste pour demain, une introduction de Jean-Pol Leclerc et Nicolas d'Hyèvres
  • Sur le thème de l'Attractivité des métiers du tourisme, une introduction de Valéry Muggeo
  • Et la Minute de géopolitique a été lancée par Edouard Georges.

La France un "produit" touristique encore trop inexploité

Une vingtaine de patrons et dirigeants à la découverte de la Vallée de la Gastronomie (©DR)
Une vingtaine de patrons et dirigeants à la découverte de la Vallée de la Gastronomie (©DR)
Après tant de destinations exotiques, la contrainte plus que l’envie avait orienté l’organisation du Voyage des Patrons et Dirigeants vers les « provinces ».

Le périple gastronomique et touristique en Alsace de l’an dernier a fait sauter de nombreuses idées reçues et ouvert des pistes de business qu’un second Voyage en terre de France ne pouvait que confirmer.

Depuis deux ans, la région Auvergne-Rhône Alpes porte un projet ambitieux, en association avec la région Bourgogne, les départements du Gard et des Bouches-du-Rhône.

La Vallée de la Gastronomie, de Dijon à Marseille, a été pensée comme une Destination riche en propositions touristiques, faisant sauter les barrières administratives et qui mérite l’intérêt des professionnels du Tourisme en quête de nouvelles offres pour leurs clients. Trois jours d’exploration intensive ont suffi de les convaincre.

Arrivés à Valence TGV France, les invités du groupe TourMaG et de ses partenaires (*) ont été rapidement transférés par les Autocars Bertolami vers la première étape du périple, Grignan, en Drôme provençale, connu pour son château, ses crûs et accessoirement la correspondance entretenue avec sa fille par la marquise de Sévigné.

A peine installés au Clair de Plume, ils sont plongés dans la thématique du voyage : dégustation et sensations.

Au Café des Vignerons les représentants de la coopérative des vins de Grignan commencent l’éducation des palais, avec une présentation imagée des cépages locaux.

La Drôme et l'Ardèche ouvrent grandes leurs portes

Prêts à descendre dans les profondeurs de la grotte Saint-Marcel (©DR)
Prêts à descendre dans les profondeurs de la grotte Saint-Marcel (©DR)
Le lendemain, l’étape de Suze-la-Rousse, outre la visite d’un étonnant château fort transformé en résidence Renaissance, permet de vivre l’une des premières « Expériences remarquables » qui parsèment la Vallée de la Gastronomie.

Découvrir les cépages des Côtes du Rhône, apprendre à les apprécier et à les assembler sous la férule d’une vigneronne diplômée de l’Université du Vin logée dans le château, tel est l’expérience proposée pendant une matinée entière à ceux qui veulent se constituer une « cave particulière ».

Nouveau départ pour franchir les frontières de la Drôme en direction du département voisin, l’Ardèche, rival mais aussi associé dans le montage des circuits.

Après un déjeuner instructif sur les nombreuses propositions des Gorges de l’Ardèche, il est temps de vivre une autre Expérience remarquable.

Remarquable à plus d’un titre puisqu’il s’agit, équipé comme un spéléologue de pied en cap, d’arpenter l’une des plus longues grottes de France, la grotte Saint-Marcel, en contournant stalagmites et stalactites, jusqu’à une vaste salle souterraine et d’y déguster dans un noir absolu plusieurs crûs vieillis à 70 m sous terre.

Préparation du noir absolu pour une dégustation de vin "à l'aveugle" (©DR)
Préparation du noir absolu pour une dégustation de vin "à l'aveugle" (©DR)

Sur les pas des seigneurs de Grignan et de la marquise de Sévigné

En visite dans les appartements des seigneurs de Grignan (©DR)
En visite dans les appartements des seigneurs de Grignan (©DR)
L’après-midi ne pourrait s’achever sans une visite du château de Grignan, sur les traces du lieutenant général de la province royale, le comte de Grignan et sa femme, la propre fille de la marquise de Sévigné.

Un apéritif au coucher de soleil sur la terrasse face à la vallée donne une idée du cadre des animations qui ponctuent la saison estivale, entre festivals de théâtre, lecture de correspondances et concerts. Cette année Grignan célèbre le 400ème anniversaire de la naissance de Molière.

La soirée va révéler une nouvelle expérience remarquable, due au talent et à l’inventivité du Chef du Clair de Plume, Julien Allano, qui a décroché une étoile Michelin amplement mérité.

L’énoncé du menu restera un secret entre le Chef et la communauté du Voyage des Patrons, car il pourrait susciter frustration et jalousie pour ceux qui n’y auront pas goûté. Sachez seulement que la terre et la mer fusionnent avec audace et que les produits locaux et les légumes oubliés sont sublimés jusqu’à l’étonnement.

Introduction au "Palais Idéal", celui du Facteur Cheval

Un somptueux palais baroque qui ne laisse pas de marbre (©DR)
Un somptueux palais baroque qui ne laisse pas de marbre (©DR)
La remontée sur Lyon entreprise le lendemain recèle encore des surprises, entre palais baroque et nouvelles dégustations. La Vallée du Rhône n’abrite pas que des vignobles et des vergers.

L’association Entreprise et Découverte, qui prône la visite des fleurons de l’agroalimentaire, s’est associée à la Vallée de la Gastronomie.

Le passage au pied de l’usine de Valrhôna à Tain-l’Hermitage, est l’occasion d’un nouvel exercice de dégustation des différentes origines du chocolat d’Amérique latine ou de Madagascar.

Mais l’un des moments les plus émouvants du Voyage est bien la découverte du Palais idéal du Facteur Cheval.

Ce bâtiment baroque, improbable, planté dans un jardin en plein centre de Hauterives dans la Drôme, est le témoignage de l’accomplissement d’un rêve le plus fou en réalité. Il faudrait des centaines de lignes pour raconter le parcours de ce facteur de la fin du XIXe siècle qui, trébuchant sur une pierre de forme sinueuse et pyramidale, a eu l’irrésistible envie de bâtir son palais « idéal ».

La pierre est là, qui trône au sommet d’une colonne du palais. Il lui a fallu 33 ans de soirées à la bougie pour ériger chaque façade en mélangeant les influences et les continents, les parsemant de phrases illustrant sa philosophie. Ce personnage atypique a été célébré par Picasso, Marguerite Duras et tant d’autres.

Terres de Syrah, un crû essentiel de l'Hermitage

Dégustation de crûs de la cave de Tain sur le site du Palais Idéal (©DR)
Dégustation de crûs de la cave de Tain sur le site du Palais Idéal (©DR)
Le Palais est aussi le théâtre d’une nouvelle Expérience remarquable grâce à l’intervention de Terres de Syrah, le pôle œnotouristique de la cave de Tain, assurant la promotion des crus de Tain l’Hermitage, animée par Marie-José Faure.

Les Saint Joseph blanc et Hermitage sont associés dans la dégustation aux Ravioles, à la Pogne, aux Picodons et au chocolat Valrhôna, autant de produits locaux, brioches et fromages.

L’arrivée dans Lyon ne pouvait se faire qu’avec une halte aux Halles Paul Bocuse, le temple du bon produit gastronomique, une hantise pour les « Vegan » qui doivent se sentir mal devant une telle accumulation de saucissons lyonnais, de pâtés en croute, de charcuterie dans toute sa déclinaison, de confiseries de toutes sortes dont la fameuse brioche à la praline inventée par Georges Pralus.

Qu’à cela ne tienne, les bons vivants sauront apprécier.

A flâner dans les rues du Vieux Lyon, on tombe forcément sur un bouchon

Joseph Viola, Meilleur Ouvrier de France (©DR)
Joseph Viola, Meilleur Ouvrier de France (©DR)
L’installation de toute la troupe à l’InterContinental Hôtel-Dieu, le nouveau fleuron de l’hôtellerie lyonnaise, précède une nouvelle exploration touristique d’un quartier élevé au rang de Patrimoine mondiale de l’Unesco.

Le quartier Saint-Jean et ses traboules sont le visage de la tradition immuable dans une ville qui se renouvèle sans cesse. Du parc de la Tête d’Or au nouveau quartier de Confluence, la ville résonne de travaux pour l’installer dans le XXIe siècle.

Se projeter dans l’avenir, revendiquer une position en pointe en matière de tourisme responsable n’en font pas oublier pour autant que la réputation de Lyon, capitale mondiale de la Gastronomie, doit beaucoup à ses bouchons, dont Daniel & Denise en sont une parfaite démonstration. Meilleur Ouvrier de France, Joseph Viola perpétue les traditions culinaires que ne renierait pas le regretté Paul Bocuse.

Le Beaujolais est bien plus qu'il n'y paraît

Le domaine du Château de la Chaize en territoire de Brouilly (©DR)
Le domaine du Château de la Chaize en territoire de Brouilly (©DR)
Le Voyage des Patrons et Dirigeants du Tourisme prend une nouvelle fois la route pour le Beaujolais.

Ce territoire, parfois décrié à chaque livraison du Beaujolais Nouveau, a pourtant de quoi prétendre aux meilleures tables avec ses Brouilly, Morgon, Julienas et autres Fleurie. Pour s’en persuader, il suffit de programmer la visite du Château de la Chaize et de son chai tout neuf.

Le domaine de 150 hectares a été repris par un industriel lyonnais qui a décidé de lui redonner à la fois son lustre d’antan et de le projeter dans la filière 100% bio, 100% durable.

Un investissement de 100 millions d’euros est en train de transformer la demeure de l’ancienne marquise démunie en petit palais Mansart avec ses jardins Le Nôtre, son verger, son bassin et ses vignes à perte de vue.

Nouvelle dégustation, nouvelle démonstration d’un savoir-faire hors pair des vignerons du Beaujolais et de la Vallée du Rhône, avant de poursuivre jusqu’à la prochaine étape tout aussi gustative : le château des Loges à quelques kilomètres. Cette coopérative accueille aussi toutes sortes de manifestations professionnelles et associatives dans sa cave, son restaurant et son hôtel.

Une autre vision de Lyon du haut de la colline de Fourvière

Une opportunité exceptionnelle d'arpenter les toits de la Basilique de Fourvière (©DR)
Une opportunité exceptionnelle d'arpenter les toits de la Basilique de Fourvière (©DR)
Le retour sur Lyon réserve la – presque – dernière surprise. La Fondation de Fourvière, propriétaire du site de la basilique de Fourvière, organise des visites exceptionnelles sur le toit de l’édifice.

Elle se mérite, mais l’escalade de quelque 300 marches, outre les arrêts en cours de montée pour une vision étonnante sur les travées et le « grenier » de la basilique, permet d’accéder à la vue la plus spectaculaire sur la capitale des Gaules.

Dominés par la Vierge dorée et l’archange Saint-Michel cuivré, les visiteurs sont récompensés par une vue panoramique à 360° sur Lyon et ses environs. Par temps clair, les regards les plus perçants atteignent le Mont-Blanc.

Le dîner d’adieu, puisqu’il en faut bien un avant de retrouver ses occupations et ses obligations, aura pour cadre un « must » lyonnais, la Villa Florentine, autre étoilé Michelin, dominant le quartier Saint-Jean. Classique et raffiné, le repas concocté par le Chef David Delsart est la parfaite conclusion d’un périple dédié à la gastronomie, aux savoir-faire, à la forme la plus accomplie de l’œnotourisme.

Pour beaucoup, une découverte des opportunités qu'offre la France

Le programme devrait servir d’exemple à tous ceux qui doutent que l’on peut organiser et vendre un circuit de plusieurs jours à forte valeur ajoutée. Si la plupart des sites sont accessibles aux visiteurs individuels, les « Expériences Remarquables » proposées dans le cadre de la Vallée de la Gastronomie sont beaucoup plus intéressantes et enrichissantes à vivre en groupe.

Comme dit la publicité, ceux qui en parlent le mieux ce sont les invités (extraits) :
« Bravo à toute l’équipe pour la parfaite organisation de cet événement, avec des causeries comme toujours de grande qualité et des découvertes de lieux insolites »
Valéry Muggeo

Quels incroyables moments nous avons passé ensemble, que d’échanges riches et stimulants au sein de cette confrérie touristique ! Merci aux inventeurs de sensations, quelle richesse ! Quelle gastronomie !
Nicolas d’Hyèvres

Un grand merci à Tourmag et à Auvergne Rhône Alpes Tourisme. C’était une première pour moi et un grand plaisir de tous vous rencontrer. J’ai découvert une région que je ne connaissais pas
Je rentre à l’agence avec plein de souvenirs que je vais partager avec mon équipe et communiquer à mes clients.

Toni d’Andréa

Merci Tourmag pour cette belle parenthèse enchantée, à Auvergne Rhône Alpes pour ce programme incroyable, et à vous tous pour ces échanges et cette convivialité.
Anne-Sophie Le Carpentier

La belle Équipe. Ravi d’avoir pu échanger avec chacun d’entre vous. Des cadres magnifiques, les yeux des images pleins les yeux et des échanges enrichissants et toujours chaleureux !
Jean-Pol Leclerc

Un grand merci pour ces partages, cette bonne humeur et cette simplicité productrice d’idées et de progrès. Merci aux organisations locales de nous avoir fait découvrir ces belles régions si riches en patrimoine et si douces pour nos foies.
Édouard Georges

Merci à TourMag pour cette opération. Cela fait du bien de vous revoir après cette période compliquée…. Rendez-vous à très vite.
Philippe Taïeb

Un grand merci à toute l’équipe de TourMag et d’AURA pour cette belle escapade riche en découvertes et en expériences sur la Vallée de la gastronomie. Ravi d’avoir partagé avec vous tous ces bons moments d’échanges et de convivialité.
Jean-François Guieu

Les partenaires et les participants

Christian Douchement (AuRA), Jean-Louis Roux (TourMag), Barbara Brehet et Laurent Cormier (AuRA), les chevilles ouvrières de l'organisation
Christian Douchement (AuRA), Jean-Louis Roux (TourMag), Barbara Brehet et Laurent Cormier (AuRA), les chevilles ouvrières de l'organisation
Les partenaires
(*) Région Auvergne-Rhône-Alpes, Drôme Tourisme, Ardèche Tourisme, Destination Beaujolais ainsi que Avis, AON Chapka Assurances, Phoenix Voyages, Bertolami Voyages.

Les participants
- Toni d'ANDREA, Président d’Inge Tours Membre du Directoire de Selectour
- Thibaut AUFORT Directeur Groupes Marietton Développement
- Barbara BREHERET Business Developper AuRA Tourisme, guide
- Laurent CORMIER Directeur Général Adjoint AuRA Tourisme
- Bruno COURTIN TourMaG Journaliste
- Fabien DA LUZ Directeur Général TourMaG
- Jean DA LUZ Président et Directeur de la rédaction TourMaG
- Christian DOUCHEMENT, Marchés Internationaux, Vallée de la Gastronomie, AuRA
- Yannick FAUCON, Directeur général Resaneo, Président EDV Centre Est
- Stéphane FULCRAND Cediv Vice President
- Édouard GEORGES Président Phoenix Voyages et Ciels Du Monde
- Nicolas GERBAL Directeur Voyages Showroomprive.com
- Christine GIRAUD Directrice Voyages Avis
- Jean-François GUIEU Gérant Solotour
- Nicolas d'HYEVRES Président Geovisions, Président EDV Hauts-de-France et Normandie, administrateur régional EDV Hauts-de-France et Normandie, et administrateur de Selectour
- Valentine JEAN-RICHARD Directrice Générale Parfum du Monde
- Vanessa JOUBERT Directrice commerciale VeePee Voyages
- Anne-Sophie LECARPENTIER Directrice Générale Associée Perrier Voyages, VP Cediv
- Jean-Pol LECLERC Directeur commercial Resaneo
- Patricia LINOT Présidente France DMC Alliance
- Jean-Pierre MAS Président Les Entreprises du Voyage
- Valery MUGGEO Président du CA Selectour
- Frédéric NESTA Président Mondoramas
- Prixa PHRASATHANE Chief Digital Officer Very Chic Voyage
- Didier RABAUX Président Visiteurs
- Yann RICHARD Directeur Voyages France Chapka Assurance Groupe AON
- Francis ROSALES Directeur Ditex
- Jean-Louis ROUX Tour Manager Directeur du Développement TourMaG,
- Philippe TAIEB Président Jancarthier Voyages

Lire aussi :
18e Voyage des Patrons : au cœur de la Vallée de la Gastronomie
Baromètre EdV : le Loisir remonte, le Business travel rame toujours...


Lu 6239 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus












































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias