TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Le test PCR, nouvel enjeu du secteur touristique



La crise du COVID-19 met en lumière la problématique liée aux habitudes de voyage. Les professionnels du tourisme doivent trouver de nouvelles méthodes pour assurer la sécurité des voyageurs et ainsi favoriser la reprise de l’activité tout en respectant les contraintes liées à la crise sanitaire.


Rédigé par VISAMUNDI le Lundi 19 Octobre 2020

© Photo by Adam Nieścioruk on Unsplash
© Photo by Adam Nieścioruk on Unsplash
Une des premières mesures jugée indispensable est le test RT-PCR. Nous entendons beaucoup parler des tests par prélèvement nasopharyngé afin de déterminer si une personne est contaminée par le SARS-CoV-2, comme étant “lasolution évidente au retour du tourisme. Cependant si cette alternative peut paraître rassurante en attendant les tests rapides aux aéroports, elle n’en reste pas moins contournable pour autant : il est arrivé récemment que des passagers en direction de l’Outre-Mer aient falsifié leurs test PCR afin de pouvoir embarquer à temps.

Pour aider les professionnels du voyage, des outils novateurs et pertinents ont été développés tels que l’application Unikname C.A.R.E™ créée par la société Atlanpolitaine Space Elephant, largement soutenue par BPI France. Dans le cadre du consortium Unikname C.A.R.E™ for travel, l’application permet d’indiquer simplement la capacité sanitaire de la personne à voyager, sans diffuser le détail des documents émis par les laboratoires, tout en vérifiant l’authenticité de ce test grâce à la blockchain. Un autre moyen d’éviter la fraude aux faux tests RT-PCR.

Chaque pays impose ses conditions

Le test de dépistage COVID est devenu un impératif pour voyager. De nombreux pays qui ont rouvert leurs frontières le demandent. C’est notamment le cas de la Jordanie qui impose à ses voyageurs un test PCR à effectuer 72h avant le départ, un autre à l’arrivée, puis un troisième si le voyage dépasse 10 jours, le tout à la charge du voyageur. Ce qui s’avère décourageant, sans évoquer les autres conditions à respecter instaurées par chaque pays. Chacun impose un délai différent pour la réalisation de ce test, de 72h pour le Sri Lanka jusqu’à à 14 jours pour la Zambie. Après avoir déterminé ce délai en fonction de la destination, encore faut-il trouver un laboratoire qui respecte ces délais...

Pour faire face, les différents acteurs du tourisme (compagnies aériennes, assurances voyages, agences de voyages…) se sont positionnés sur ce nouveau besoin en proposant dans leur offre la prise en charge des tests PCR à effectuer dans le cadre de son voyage.

Malgré l’ouverture de son aéroport principal Colombo repoussée jusqu’à nouvel ordre, le gouvernement sri lankais a décidé de créer une offre couplant l’ETA (Autorisation de Voyage Électronique) et tests PCR. C’est-à-dire que les frais de visas comprendront le coût des tests PCR demandés sur place. Le règlement s’effectuera lors de la réservation en ligne du visa électronique sur le portail des autorités sri lankaises.

Les assurances adaptent leurs produits

Les assurances voyages tirent également leur épingle du jeu, c’est le cas de l’assurance Chapka qui propose plusieurs solutions d’assurance liées aux frais et imprévus engendrés par le COVID-19 comme par exemple la possibilité d’être couvert en cas de contraction du virus avant le départ ou à destination, en cas de quarantaine, si vous ne pouvez pas embarquer à la suite d’un contrôle de température ou autre contrôle sanitaire, et encore bien d’autres modalités.

La compagnie aérienne Oman Air s’adapte en proposant à ses clients une couverture COVID-19 gratuite comprenant plusieurs prestations telles que l’assistance médicale d’urgence Covid-19 jusqu’à 120.000 €, l’hébergement en quarantaine à hauteur de 100 € par jour, la prise en charge en cas de rapatriement d’urgence… Cette couverture est valable à partir du premier jour de son voyage et ce pendant 31 jours. La seule condition pour en bénéficier : réserver son billet d’avion sur le site internet de la compagnie ou bien se renseigner auprès de son agent de voyage.

Le test PCR est en train de devenir une sorte de laissez-passer, le sésame à obtenir pour pouvoir se rendre à l’étranger. En effet, les assurances voyages spéciales COVID-19 seront de plus en plus demandées par les pays qui accueilleront de nouveaux les voyageurs comme gage de sécurité et de prévention. Les acteurs du tourisme doivent par conséquent s’adapter à ces nouvelles conditions non seulement dans le but de relancer l’activité touristique, mais aussi et surtout de redonner le goût du voyage à la clientèle.

Pour nous contacter

Le test PCR, nouvel enjeu du secteur touristique
Découvrez nos services adaptés aux professionnels du voyage sur https://www.visamundi.fr/

Contactez-nous à contact@visamundi.fr ou gwladys@visamundi.fr

Lu 2219 fois
Notez

































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance