TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



Léa veut relooker les agents de comptoir en coach voyages sur M6

La life de l'agent de voyages (pas si) blonde



Bonjour mes petits chats ! Aujourd’hui, je vais évoquer avec vous un concept révolutionnaire qui va changer le quotidien de nos contemporains en mal d’évasion : les coachs en voyages !


Rédigé par Léa le Jeudi 15 Février 2018

On va dire que je suis encore bêcheuse mais si le SNAV avait compris qu’il avait une mission d’information/d’éducation pour rendre légitime le métier d’agent de voyages, il y a bien longtemps qu’elles auraient convaincu M6 de proposer une émission des meilleurs coachs en voyage et que ces coachs ne seraient que des agents de voyages immatriculés ! - Dessin Raf
On va dire que je suis encore bêcheuse mais si le SNAV avait compris qu’il avait une mission d’information/d’éducation pour rendre légitime le métier d’agent de voyages, il y a bien longtemps qu’elles auraient convaincu M6 de proposer une émission des meilleurs coachs en voyage et que ces coachs ne seraient que des agents de voyages immatriculés ! - Dessin Raf
Notre monde va mal. On vit dans une civilisation bien moisie où il semblerait que tout le monde a besoin d’un coach pour tout. J’ai une cliente « coach de vie » et elle a du mal à ouvrir un mail, c’est dire que je ne lui confierais pas la façon de vivre ma life.

Rien qu’à la télé, on a des coachs en relooking (histoire de devenir, manifaïque parce que « si petite poitrine, alors grand décolleté »), en cuisine (on va partir sur une fricassée de je ne sais quoi mais revisitée en cuisine moléculaire), en immobilier (tu vois, cette petite chose mansardée, tu l’inondes de lumière et tu en fais un petit coin cosy), en home-staging (une vaste fumisterie qui découle du coaching en immobilier), en déco (allez mes chatons, on va maroufler comme des brutes), en shopping (non mais ça, ma chérie, c’est un fashion faux-pas), en éducation (type super Nanny, le grand frère ou « on a échangé nos Mamans ») et même en survie (avec le particulièrement énervant Mike Horn aux accents pénibles).

Il y a quelques années, on croyait qu’on avait touché le fond avec « c’est du propre » où des professionnelles de l’hygiène (comme par hasard, des femmes, parce que comme dit Valérie Pécresse « rien de tel qu’une femme pour faire le ménage ») venaient au secours de ceux qui n’assumaient pas les tâches ménagères essentielles pour maintenir un semblant d’hygiène dans leurs taudis crasseux.

Coach voyage commence à nous courir sur le haricot

Et bien non : la télé nous a inventé un concept plus moisi encore : le coaching amoureux.

Dans « mariés au premier regard », des experts (aurions-nous dépassé le concept du simple coach ?) assurent à des célibataires qu’ils seront parfaitement compatibles avec un(e) inconnu(e) parce que « c’est scientifique, ça va marcher ». Les mecs ont tellement la confiance qu’ils envoient quand même les candidats directement au mariage sans passer au préalable par la case « rencontre ».

Mais revenons aux coachs en voyage qui commencent à pulluler sur le web. Ils n’ont pas l’audience des bloggeuses « mode et beauté » mais ils commencent à nous courir un peu sur le haricot (à nous, les professionnels du voyage) parce que toute leur stratégie est de se prendre pour des agents de voyages, tout en essayant de nous ringardiser.

Mais sans garantir leur profession par des obligations qui pèsent, elles sur les vrais professionnels.

Recontextualisons un peu le truc : un coach en voyage est un mec ou une fille lambda qui t’assure qu’il est le mieux placé pour organiser les vacances de son prochain. Il se targue en général d’avoir beaucoup voyagé, de connaître toutes les ficelles d’un pays, de faire profiter des meilleurs plans à prix cassés.

A première vue, les coachs en voyages sont un genre d’agent de voyages, et pourtant… de nombreux Français considèrent que les agents de voyages sont ringards mais pourtant, ils se font coacher pour organiser leurs vacances.

Si j’étais une coach sur youtube ou instagram, j’ajouterais avec un petit rire cristallin et un mouvement de mèche « hashtag paradoxe mes petits chats »…

Mais là où le bât blesse (et où je n’ai plus du tout envie de rigoler), c’est que la vente de voyage est une profession réglementée par le code du tourisme, ce qui impose à tous ceux qui vendent ou participent à l’organisation d’un voyage d’être immatriculés. (ben oui : c’est dans les textes…)

Des obligations pour les agences, et pour les coachs ?

Et figure-toi, Madame ou Monsieur coach-en-voyage, que l’immatriculation nous impose des responsabilités. Je t’explique :

- d’abord, on a une RCP parce que si un client d’agence de voyages se tue dans un accident de voiture, de bus, ou de piscine, on est responsable. Et donc, on est bien contents d’avoir une RCP qui nous couvrira si le client se tue lors d’un voyage qu’on lui a organisé

- ensuite, on paie une blinde pour une cotisation auprès d’un garant financier, ce qui garantit qu’en cas de faillite de notre part (par exemple, parce qu’on aurait un sinistre RCP et une franchise importante qui resterait à notre charge), les fonds déposés par nos clients sont garantis sans plafond et que notre client partira ou sera remboursé de son avance (ça dépend des garants…)

- avant, on avait aussi une obligation de formation (et donc des compétences professionnelles) mais ça, c’est devenu facultatif (je reviendrai peut-être un jour sur ce « détail » que je ne trouve pas insignifiant)

- et là, on va avoir une responsabilité de plein droit mais je n’ai pas assez creusé le sujet pour détailler ce que cela veut dire. Mes vrais collègues de la rédac vous expliqueront (hashtag professionnalisme mes petits chats, rappelez-vous que je ne suis qu’une petite bloggeuse écervelée…)

Donc, toi, coach en voyage, tu donnes (ou plutôt, tu factures…) des conseils à des pauvres hères et ensuite tu leur indiques des liens pour réserver tous seuls ?

Non mais franchement, je suis peut-être blonde mais qui va croire que quelqu’un va payer 99 € voire 199 € pour recevoir des liens ? Il est évident que ces coachs en voyages perçoivent des marges-arrière de la part des fournisseurs qu’ils indiquent à des clients/consommateurs finaux.

Evanéos, Trace Directe et ByNative !

Et selon le code du tourisme, « toute personne physique ou morale qui participe à la vente du voyage » est responsable de la bonne exécution du contrat… ce qui veut dire que si un coach prépare/conseille/indique quoi que ce soit à un voyageur, il est responsable de ce que le voyageur va trouver sur place et qu’il doit être immatriculé. CQFD.

L’autre jour, je « discutais » sur messenger avec une coach en voyage. Cc’est-à-dire que je lui indiquais d’une façon un peu directe que je goûtais peu à sa façon de cracher sur les agents de voyages forcément ringards et qu’elle me répondait en gros « mais Léa, ton métier est mort et tu ne t’en rends pas compte ?? Hashtag déni, ah ah ah ».

Elle a arrêté de rire quand je lui ai demandé « mais pourquoi tu crois qu’une agence a une RCP ? Parce que si un client meurt en voyage, tous les maillons de la chaîne sont attaqués : le distributeur, le TO, le réceptif et éventuellement le coach qui a apporté l’affaire au réceptif. Alors j’espère que tu auras beaucoup de cash pour indemniser la famille du défunt, hasthag faillite personnelle ».

Bref, un dialogue constructif comme on peut en avoir chaque jour sur les réseaux dits-sociaux...

Je reviens deux paragraphes en arrière : le coach en voyage va donc éditer (ou pas) une facture de conseil et recevoir une commission d’apporteur d’affaire de la part de l’organisateur du voyage.

Ça ne vous rappelle personne ? Evanéos, Trace Directe, ByNative ! ces « plateformes de mise en relation » qui brassent du vent et du rêve, qui n’apportent rien au client mais promettent le meilleur conseil au meilleur prix. Je n’ai toujours pas compris quels gogos pouvaient s’engouffrer dans la brèche ouverte par elles. « Vous ferez une super affaire grâce à la politique d’achat en direct de nos agents locaux ».

Comme si les réceptifs ne payaient pas leurs « agents locaux » (même si forcément, un Indien ou un Malgache sera moins payé que moi) ou si les plateformes ne facturaient pas d’honoraires d’apporteur d’affaire. (Avec quoi croyez-vous qu’Evanéos paye ses super locaux, ses campagnes adwords et ses 300 salariés en France ?)

Et si on coupait l'herbe sous le pied des coachs

Au fait, coach en voyages, tu ne l’as peut-être pas remarqué mais Evanéos est titulaire d’une immatriculation d’agence de voyage au registre Atout France (IM 075110183) et donc d’une garantie financière (auprès d’Atradius) et d’une assurance RCP chez Gan Eurocourtage. A ton avis, pourquoi ? Pour être en conformité avec le droit, ah ah ah, cœur avec les doigts ! (rire cristallin de youtoubeuse)

Sérieusement, agent de voyages, c’est un métier. Outre les études que nous avons suivies (BTS Tourisme ou géo ou histoire de l’art ou techniques commerciales) et qui garantissent un socle de connaissances, nous avons acquis pendant nos années d’expériences en agence de la psychologie (parce que nous avons fini par comprendre ce que nos clients veulent même s’ils ne savent pas l’exprimer), de la technicité et des connaissances produit (bref : on a pris de la bouteille, et je n’évoque pas ici ma relation particulière avec l’alcool).

Nous avons aussi des outils qui nous permettent de sélectionner des produits vite et bien… et nous proposons flexibilité, conseil, assurance et produit « tout compris » avec les vols.

Si le coaching est si prisé, je propose que nos instances professionnelles renomment les « agents de comptoir » des « coachs en voyages ».

J’ai plein de raisons pour ça : d’abord pour couper l’herbe sous le pied de ces soi-disant coachs, mais aussi pour qu’Havas abandonne l’horrible terme « travel planner ».

Une émission sur M6 ?

On va dire que je suis encore bêcheuse mais si le SNAV avait compris qu’il avait une mission d’information/d’éducation pour rendre légitime le métier d’agent de voyages, il y a bien longtemps qu’elles auraient convaincu M6 de proposer une émission des meilleurs coachs en voyage et que ces coachs ne seraient que des agents de voyages immatriculés !

On mettrait en concurrence tout le gratin de la profession : les « machines à vendre » de Leclerc (qui suivent sans arrêt des formations en techniques de vente), les « experts destinations » de Voyageurs du Monde, les rois du voyage de noces de Printemps Voyage, les passionnés de trek, de cheval et les inconditionnels de la thalasso et on verrait qui est le meilleur coach en voyages… Perso, je veux bien relever le défi et tenter de devenir la Stéphane Plaza du voyage…

Stéphane Plaza, oui… cette espèce de coach en immobilier reconnu de tous et qui est porteur (figurez-vous) d’une carte professionnelle d’agent immobilier parce que « agent de voyages » n’est pas le seul métier réglementé !

PS : ce post sort sur TourMaG.com ce jour et je me suis adressée la version papier en recommandé le 4 janvier 2018 (jour où je l’ai écrit) pour pouvoir prouver si besoin que j’ai eu l’idée avant tout le monde. Si M6 lance bientôt « le meilleur coach en voyage de France », je revendiquerai la propriété intellectuelle de l’idée, hashtag faut pas me prendre pour une dinde non plus, ah ah ah ! Bisous mes petits chats !

Lu 9253 fois

Notez



1.Posté par Alain Chups le 16/02/2018 08:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Entièrement daccord avec cette analyse du métier actuel et de la folie "coacheuse" qui s'est emparé de plus en plus de français.
A croire qu'il n'y ait pas que Lea qui soit la plus (soit-disante) écervelée, pour que l'on ait besoin d'un coach pour faire cuire un oeuf, ou changer un canapé tout pourri par un neuf, et ne pas penser à une agence de voyages pour que ses vacances ne deviennent catastrophiques !

2.Posté par BABAS le 16/02/2018 10:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"coach voyages", c'est comme hôte(sse) de caisse ou technicien(ne) de surface : du BLABLA. Il est en effet temps de cesser le blabla pour être sérieux et responsable, comme des pauvres agents de voyages que nous sommes !!! Pas sûr que la TV y contribue, mais si c'est tendance...

3.Posté par mumu le 16/02/2018 12:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour
Si je suis d'accord avec toi, Léa, sur le contenu de ton article, une chose à la fin m'interpelle: Je suis agent chez Voyages Leclerc et non, je ne me considère pas comme une machine à vendre comme tu le dis. Pas plus que mes collègues. Comme dans chaque réseau, nous avons à cœur de prendre soin de nos clients, et de leur fournir une prestation adaptée!
Nous sommes tout autant capables de proposer un voyage à la carte, un forfait tout inclus, des vols secs, ou un sublime voyage de noces en Polynésie ou aux Seychelles!
Quant aux formations en techniques de vente, je ne suis pas sûre qu'il y en ait plus dans notre réseau que dans n'importe quel autre. Et d'ailleurs à ce sujet je connais un autre réseau qui est champion pour cela.
Comme tu dis, l'expérience ne s'apprend pas en formations aux techniques de vente mais bien au comptoir et si nous étions seulement des machines à vendre, le réseau ne serait pas ce qu'il est à ce jour.
Bonne journée :)

4.Posté par AGVFAN le 16/02/2018 14:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
parmi les nombreux points soulevés par l'excellent post de lea :

-concernant l'aptitude professionnelle, le silence des instances est incompréhensible : comment défendre une profession si on admet qu'il ne faut aucune formation pour l'exercer ? (ah si , il faut juste une formation pour savoir comment contracter une RC pro (facile) , et une formation pour savoir comment obtenir une garantie financière (eviter schneider etc ...plus compliqué)

- "agent de voyages" , c'est comme "voyagiste" : ça sent la naphtaline (voire le lancer de tongues comme dirait l'éditorialiste ... ) ; bon évidemment si on mute en "travel planner" et qu'on a derrière soi une montagne de brochures inutiles et inchagées d'une année sur l'autre , on n'est pas crédible non plus ...

5.Posté par CHOUPY le 16/02/2018 16:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lea,

Cela existe déjà,

Ca s'appelle la TRAVEL AGENT CUP dont la maraine de l'opération est Sophie Jovillard et la on parle de quelqu un;

Le concept à été imaginé il y a bien longtemps 5 ans exactement la seule chose qui reste à faire et de basculer cette event en mode télé si possible sur France 5 mieux que tes références M6

Tu arrêtes quand?
HASHTAG UNE VRAIE AGENT DE VOYAGE ET PAS UNE COACH

6.Posté par DANIELE le 16/02/2018 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et la TRAVEL AGENTS CUP c'est sur IFTM Top Resa.
la meilleure agent de voyages de France 2017 c'est Delphine DECLE.
chaque année 20 agents de voyages viennent pitcher et je peux assurer qu'ils font honneur à leur profession.

7.Posté par PASCAL CORDIER le 16/02/2018 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Léa tout d'abord pour faire un clin d'oeil à ce post, chacun de tes post est lu de manière importante, pour preuve celui ci + de 3600 vus..bien plus que la moyenne haute des articles sur tourmag...autrement dit tu es aussi une blogueuse, la blogueuse des pro du voyages....je te concède tu ne vends rien, tu éclaires tes confrêres et consoeurs de ta vision souvent juste, particulièrement ce dernier post, à ce sujet il semblerait que tu as une vision écornée de la manière dont ces pseudos pro du voyages, on parle bien des bloggeurs, dont ils sont rémunérés...la majorité de leurs revenus proviennent des acteurs institutionnels du tourisme, c'est à dire les TO essentiellement, mais aussi quelques agences de voyages, quelques réceptifs qui voient là un moyen de capter des clients (il ne faut pas rater les nouvelles tendances!!! peu importe si ca fache les fidèles partenaires)...ce sont des apporteurs d'affaires, les dès sont donc pipés, tout comme les comparateurs de prix qui sont payés par leurs annonceurs TO, Cie aérienne etc...et qui se fait enfumer en bout ligne? : le client final....donc je ne suis pas sur que le ringard est celui que l'on croit, c'est une histoire de mode, et le propre de la mode c'est de disparaître aussi rapidement qu'elle est venue, je te fais un pari que ces bloggeurs et bloggeuses ne tiendront pas si longtemps que cela). Ceci dit A nous de démontrer nos compétences, à nos réseaux, nos institutions de communiquer dans le sens de leurs adhérents ..car ils ne doivent pas oublier que si les AGV sont considérés comme des ringards par la nouvelle génération, ces mêmes réseaux et institutions auront de moins en moins d'adhérents....

8.Posté par Margaux le 16/02/2018 20:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@mumu : je travaille également chez Leclerc, et contrairement à toi je suis flattée d'être considérée comme une "machine à vendre". Notre réseau est parmi les plus puissants et parmi les meilleures croissances dans un secteur parfois difficile. Nous sommes la pour : faire du chiffre. Nous sommes très bien formés. Nous sommes les plus belles progressions. J'interprète le terme "machine à vendre" comme le fait d'etre les meilleurs pour concrétiser, le plus rapidement possible. Cela ne touche pas à la qualité. Soyons heureux d'être des machines à vendre, quand on voit la qualité de notre réseau derrière !

9.Posté par Romain le 16/02/2018 22:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo pour ces premiers paragraphes qui permettent l'adhésion au discours et qui sont remplis de vérités, Seulement j'aimerai reprendre certains points qui m'ont interpellés et je vais surement être un des rares à être en désaccord avec vous. Au passage, je ne suis ni coach, ni agent, un simple guide dans un pays scandinave.

- Le premier est celui de la lutte de celui qui a le meilleur poste, coach ou agent etc... pourquoi se faire la guerre à montrer qui a la meilleure expertise, ne serai-il pas préférable d'appuyer sur les avantages et inconvénients de l'un et de l'autre et au client de faire son choix, si les deux métiers et je dis bien "métiers" existent, c'est qu'il y'a bien une demande non?

- Deuxièmement, votre idée de coach en voyage sur M6, bref y'a un truc appelé l'INPI et soit je n'ai pas compris le second degré dans votre texte, soit vous n'êtes pas au courant des règles concernant la propriété intellectuelle.

- Troisièmement, ce qui me choc dans ce que vous dites et qui revient souvent est que lorsqu'une profession est menacé ou chatouillé un peu, on attaque souvent la nouvelle sans pour autant se remettre en question et réfléchir à son évolution pour y trouver sa place. Les notaires se sont alliées pour rééduquer et expliquer l'intérêt de leur profession. la vaisselle de limoges fait dans le haut de gamme et existe toujours, bien que ikea soit toujours là, tout comme les produits régionaux avec une explosion de label etc...

- Bref, avant de vous lire j'avais brièvement entendu parler de ces coachs en voyages, jamais rencontrés et ça me va bien, mais au lieu de s'attaquer à eux le mieux selon moi est d'apprendre leur métier, écouter les clients et surtout accentuer son message sur l'intérêt de passer par vos services.

Mon point de vue est extérieur et je suis pleinement ouvert aux commentaires, mais votre article et surtout l'échange que vous avez eu avec votre amie pour défendre tel ou tel métier à été selon moi tout l'inverse de ce que j'aurai fait, en effet en marketing, ma formation initiale nous faisons un benchmarking, un terme ingrat pour dire apprendre des meilleures et en tirer avantages pour notre propre intérêt. En comparaison, j'ai indiqué à l'une de mes collègues guides dernièrement qui se plaignaient de ces niveau guides gratuits "free tour" seulement rémunérés par les pourboires. Elle a été surprise d'entendre que j'étais en faveurs de ces tours.En effet, c'est une immense opportunité pour nous, guides ayant reçues une formation et réalisant des missions variées de montrer notre expertise, notre savoir faire et surtout justifiant la somme déboursée pour nos prestations.

En sommes, je vous invite à embrasse cette nouvelle profession qui si vous le faite de la bonne manière, est une chance de mètre en lumière la votre.

Cordialement,

10.Posté par Léa agent de voyages le 17/02/2018 00:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci à tous pour vos messages.

Je me suis bien amusée à écrire ce post mais je me suis vraiment adressée une LRAR pour protéger mon "idée". Pour vous répondre

- Loin de moi l'idée de sous-estimer les talents de Delphine "la meilleure agent de voyage de France" mais la travel agent cup a une audience chez les pro, pas sur le grand public ! C'est le grand public qu'il faut convaincre de retourner dans nos agences. Nous sommes tous convaincus de notre utilité et de notre professionnalisme mais le grand public ne comprend pas à quoi nous "servons".

- Je suis convaincue que dans nos agences, nous avons d'excellents conseillers-vendeurs mais les talents se raréfient : spirale des prix bas, faibles commissions donc faibles revenus dans les agences -> salaires bas et fuite des meilleurs qui quittent la profession. Il faut réintroduire de la valeur : vendre cher, commissionner plus et payer mieux les agents de voyages. Faire de la qua-li-té !

- Enfin, je voudrais ici tirer mon chapeau aux vendeurs de Leclerc Voyages que j'ai parfois vexés en disant qu'ils vendaient du mobile home en promo.. Leclerc est unanimement reconnu comme "le meilleur réseau" par les TO. Vous êtes super bien formés, faites des chiffres de malades et quand je dis que vous êtes "des machines à vendre", c'est plus qu'un compliment : un hommage !

Cœur avec les doigts et des bisous.
Léa

11.Posté par sxb le 14/03/2018 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Léa,

Même si je suis d'accord avec les éléments du texte.
J'aimerais bien un jour avoir un article sur l'agence idéal. Dans les rêves les plus fous.
Repenser le parcours client en agence pour le faire revenir crée une expérience client pour ceux qui sont d'accord pour payer du service.

une réflexion à mener

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle