TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Maldives : " 50 nouveaux resorts seront ouverts en l'espace de 5 ans!"

Interview de Haris Mohamed, DG de l'office de tourisme des Maldives



À l'occasion de l'IFTM - Top Resa 2017, la rédaction de TourMaG.com a rencontré le directeur général de l'office de tourisme des Maldives, Haris Mohamed. L'entrevue a permis de faire un point sur la saison, les projets et de parler politique.


Rédigé par Romain Pommier le Vendredi 6 Octobre 2017

"Le gouvernement a conscience de l'image péjorative véhiculée par les médias occidentaux, je vous rappelle que 80% de notre économie provient du tourisme, les politiques ne peuvent pas l'ignorer" Mohamed Haris - Crédit photo : RP
"Le gouvernement a conscience de l'image péjorative véhiculée par les médias occidentaux, je vous rappelle que 80% de notre économie provient du tourisme, les politiques ne peuvent pas l'ignorer" Mohamed Haris - Crédit photo : RP
TourMaG.com - Nous avons pu constater en 2017 un net regain d'intérêt des groupes hôteliers, ainsi que d'Air France pour les Maldives, la politique du gouvernement est-elle derrière cette embellie ?

Haris Mohamed :
Il y a une réelle volonté du nouveau gouvernement de favoriser l'investissement, avec notamment l'ouverture de 50 nouveaux resorts, en l'espace de 5 ans.

Nous avons l'ambition, d'augmenter la capacité d'accueil sur le segment haut de gamme, mais également de créer des guest houses. Tout ceci a été favorisé par le développement de l'aérien dans l'archipel.

Jusqu'à présent, nous subissions les limites de la capacité de notre aéroport, puisqu'il nous était impossible de dépasser 1,5 million de touristes. Les travaux de réhabilitation des aéroports vont nous permettre d'atteindre les 7 millions de voyageurs annuellement.

Et cette amélioration, des infrastructures aériennes, a donc été suivie dans le secteur hôtelier.

TourMaG.com - Air France ouvre sa première ligne Paris-Malé, quelles sont justement vos ambitions sur le marché français,?

Haris Mohamed :
L'ouverture du vol va permettre d'améliorer la part de marché, du contingent français, par rapport aux autres pays émetteurs.

L'office de tourisme, dans le cadre de ce lancement, prévoit de renforcer ses synergies et ses liens avec les autres acteurs du tourisme en France, aussi bien les agents de voyages, que les tours-opérateurs et les médias.

Et parallèlement, Air France aura ses propres actions de communications, dont nous souhaitons bien évidemment nous rapprocher pour démultiplier l'impact que cela pourra avoir.

L'office de tourisme souhaite surtout se concentrer sur les efforts qui sont faits sur place, de manière à procurer aux visiteurs le meilleur accueil possible.

Pour résumer, Air France apporte une facilité d'accès, et les Maldiviens ont le souci que l'accueil soit maximisé, c'est la raison pour laquelle de nombreuses campagnes sont mises en place avec les hôteliers.

Les nouveaux produits sont là pour accroître le nombre de lits, mais surtout pour renouveler l'offre existante, et apporter de nouveaux concepts.

Nous sommes pour l'ouverture des resorts, s'ils apportent une expérience cliente novatrice, au lieu de dupliquer une offre déjà existante.

TourMaG.com - Quel sera le nouveau positionnement, suite à l'augmentation des capacités aériennes et hôtelières ?

Haris Mohamed :
Nous nous positionnons comme une destination haute-gamme et luxueuse, mais au sein de celle-ci les Maldives tiennent à posséder une diversité de produits, allant de la guest house à l'hôtel balnéaire, afin de pouvoir attirer l'ensemble de la clientèle de ce secteur.

TourMaG.com - Les Maldives ont subi ces dernières années une publicité négative, quelle est la situation politique actuellement?

Haris Mohamed :
Le gouvernement a conscience de l'image péjorative véhiculée par les médias occidentaux, je vous rappelle que 80% de notre économie provient du tourisme, les politiques ne peuvent pas l'ignorer.

Ainsi, ils font en sorte qu'il y ait un débat, de manière à ce que le tourisme puisse perdurer.

TourMaG.com - Le gouvernement ne craint-il pas que l'arrivée du vol d'Air France puisse relancer le débat politique en France, via les touristes ?

Haris Mohamed :
Les Maldives sont ouvertes au tourisme depuis 45 ans, l'archipel est composé de presque 2000 îles, donc bien entendu l'activité est dispersée sur une multitude d'îles.

Le transfert des visiteurs, entre les différents points de chute, est un souci de toujours, non pas pour les éloigner de Malé, mais plutôt pour favoriser l'expérience.

Ainsi, l'ensemble de ces resorts a organisé le dispatch des touristes avec leurs propres moyens de transport, de manière à organiser l'activité. Nous ne nous posons donc pas la question de l'arrivée du vol Air France, cela ne changera rien à notre mode de fonctionnement.

Même les guest houses vont proposer leur propre flotte privée, soit en avion, soit en bateau, donc ce n'est pas l'apanage des grands resorts.

TourMaG.com - L'archipel est menacée par la montée des eaux, mais aussi fortement décriée pour son traitement des déchets, quelles sont les avancées sur la question environnementale ?

Haris Mohamed :
Le traitement des déchets fait partie de notre principal challenge, tout comme nous avons conscience du réchauffement climatique, et nous y réfléchissons dès maintenant.

Le gouvernement a pris différentes mesures pour préserver le pays des menaces environnementales, en mettant en place de nouvelles technologies, en accentuant la formation des universitaires, et en lançant des programmes de sensibilisation auprès de la population.

Les resorts ont aussi engagé des biologistes privés pour limiter la nuisance des déchets. La question n'est pas mise de côté, loin de là.

TourMaG.com - Pour en revenir au travail de l'office de tourisme, quelles nouveautés mettez-vous en avant pour améliorer la communication sur la destination ?

Haris Mohamed :
On va se positionner toujours plus sur le online, et les réseaux sociaux. Nous avons lancé un concours vidéo, destiné aux touristes, afin qu'ils partagent les vidéos de leurs vacances. Le gagnant se verra remettre un chèque de 5 536 euros (soit 6 500 dollars, ndlr).

Nous pensons que le meilleur ambassadeur des Maldives reste le client.

Nous allons aussi lancer, courant octobre, une chaîne YouTube, dans laquelle nous proposerons différentes vidéos expérientielles, puis nous allons continuer d'organiser des événements internationaux.

Nous souhaitons envoyer une image différente au monde, et se rapprocher des marchés émetteurs comme l'Allemagne, la Russie, et la France avec Top Resa.

Puis nous allons organiser des voyages de presse pour l'ensemble des médias que ce soit print, online et les bloggueurs, pour qu'ils se fassent une idée par eux-mêmes.

TourMaG.com - Quel genre d'événement ?

Haris Mohamed :
Par exemple le 17 septembre 2017 s'est tenue une réunion de l'Organisation mondiale de la Santé, puis nous allons avoir en octobre 2017 les South Asia Travel Award (SATA), et en mai 2018 nous aurons les Wolrd Travel Awards.

Nous souhaitons nous positionner toujours plus sur les séminaires internationaux, et donc sur l'industrie touristique dans son ensemble.

A lire aussi : Les Maldives : après avoir sombré 5 ans durant, l'archipel refait surface

Lu 1492 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.




































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • Partez en France
  • Ditex