TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Nord : voyage au cœur de la mine au musée de Lewarde

Trois siècles d'histoire minière et la fierté d’un passé qui s’affiche



21 décembre 1990 : les houillères du Nord et du Pas-de-Calais ferment leur dernier puits d’extraction. La fin de trois siècles de l’histoire d’un bassin minier qui a produit deux milliards de tonnes de charbon. Au plus fort de son activité (1930-1960), la mine employait 200 000 personnes, en moyenne. A Lewarde (8 km de Douai), au cœur du bassin, le Centre Historique Minier raconte le quotidien des mineurs. Reportage.


Rédigé par Jean-Paul COMBE le Samedi 11 Janvier 2020

Archétype de l’architecture minière, le Centre se divise en trois départements complémentaires - DR : Centre Historique Minier
Archétype de l’architecture minière, le Centre se divise en trois départements complémentaires - DR : Centre Historique Minier
Mémoire de la mine, le Centre Historique Minier est le plus grand musée de la mine français.

Il est installé sur le carreau de la fosse de Delloye, à Lewarde, sur un site de huit hectares qui accueille chaque année 150 000 personnes.

Archétype de l’architecture minière, le Centre se divise en trois départements complémentaires : musée de la mine, centre d’archives, centre de culture scientifique de l’énergie.

Témoins du patrimoine industriel, les bâtiments ont respecté, à l’authentique, les lieux de travail : salle des pendus aux vêtements suspendus, lampisterie où des centaines de lampes sont alignées, écurie à chevaux sonorisée par les bruits des hennissements et des fers martelés par les maréchaux.

Sans négliger l’infirmerie, les bureaux des ingénieurs, géomètres et comptables qui traitent la « quinzaine » - le salaire d’un dur labeur qui ne fait pas grand bruit.

Plongeon dans les entrailles

Les visiteurs ont remplacé les gueules noires sur le site - DR : Centre Historique Minier
Les visiteurs ont remplacé les gueules noires sur le site - DR : Centre Historique Minier
Dans la présentation "Les trois âges de la mine", un parcours raconte la vie des mines du nord du XVIIIe siècle jusqu’à la fermeture du dernier puits en 1990.

Des maquettes originales de différentes époques, des photographies, films, objets (15 000 en tout) évoquent l’évolution des techniques durant les 270 ans d’extraction du charbon.

Puis, en compagnie d’un guide, le visiteur s’immerge dans le ventre de la Terre pour tenter de découvrir l’infernal quotidien du mineur de fond.

Une passerelle conduit au moulinage et au triage où l’on traite du rôle des femmes et des galibots préposés au tri.

Lors de la descente dans les galeries reconstituées, on voit évoluer l’ensemble des techniques et les conditions de travail au fond, du Germinal de Zola à la fin de l’épopée minière. Rythmée par le vrombissement des machines, la visite s’accompagne de projections didactiques.

Ce tour guidé est complété par une rencontre avec un ancien mineur pour un échange au cours duquel il répond aux questions et fait part de son vécu quotidien à la mine mais encore de la vie privée dans les cités.

De ces corons, il en est question dans La vie dans la cité minière : aménagement intérieur, jardinet, estaminets sont fidèlement représentés.

Les objets du quotidien liés aux loisirs (musique, sport, colombophilie) évoquent ce monde rythmé par ses joies, ses soucis, sa convivialité, sa solidarité, mais aussi ses mécontentements et revendications !

Deux milliards de tonnes de charbon

L'ancien site parfaitement conservé - DR : J.-P.C.
L'ancien site parfaitement conservé - DR : J.-P.C.
L’histoire du bassin minier du nord de l’Hexagone débute avec Jacques Desandrouin qui, en 1716, entreprend des recherches dans la région de Valenciennes, prolongement naturel du riche gisement houiller en exploitation en Wallonie, région que la France vient de perdre au traité d'Utrecht en 1713.

Ce n’est qu’après 20 ans de forage qu’il trouve à Anzin, une importante veine de charbon gras d'excellente qualité.

Ce bassin minier se déplace d'est en ouest, du Nord au Pas-de-Calais où le charbon est découvert à Oignies en 1841.

Le bassin s'étend de Valenciennes à Bray, en englobant les régions de Douai (Nord), Lens et Béthune (Pas-de-Calais) sur une longueur d'environ 120 km mais sur une largeur qui n'excède jamais 12 km.

Ainsi, le bassin recouvre environ 1/12e de la superficie totale du Nord/Pas-de-Calais. Son évolution d'est en ouest s'accompagne d'une exploitation de plus en plus profonde. Si les puits de l'est ne descendent guère au-delà de 500 mètres, les puits les plus profonds sont creusés dans la région de Lens jusqu'à 1 200 mètres.

Au total, ce sont deux milliards de tonnes de charbon qui sont extraites de ce bassin minier, la plus forte activité se situant autour des années 1930 à 1960 où 200 000 personnes en moyenne sont employées à l'extraction d'environ 30 millions de tonnes par an.

Repères

Le Centre Historique Minier (rue d’Erchin, CS 30039, 59287 Lewarde) est situé à Lewarde, à 8 km de Douai, dans le département du Nord.

Il est ouvert tous les jours sauf du 1er au 31 janvier, les 1er mai et 25 décembre.

Les températures dans les galeries sont identiques à celles de l’extérieur. Pensez à vous vêtir en conséquence.

Tous les horaires et tarifs disponibles ici.

Comment y aller ?

En voiture


Depuis Paris (A1) : prendre la sortie Douai (N50), puis immédiatement la sortie Cambrai (D643) et suivre le fléchage Centre Historique Minier.

En venant de Lille (A1) ou Lens (A21) : prendre la direction Douai, puis immédiatement la sortie Cambrai (D643) et suivre le fléchage Centre Historique Minier.

En venant de Valenciennes (A2) : prendre la direction Douai, puis la sortie Aniche (D645) et suivre le fléchage Centre Historique Minier.

En train : gare TGV à Douai, liaisons quotidiennes Paris-Douai (trajet : 1h15). Nombreuses liaisons TGV et TER via Lille.

En tramway : depuis la gare de Douai, prendre la ligne A en direction d’Aniche. Descendre à l’arrêt “Place des Vésignons” à Lewarde.

En bus : depuis la “Place des Vésignons”, prendre la ligne de bus Évéole n°19 en direction de Marchiennes. Descendre à l’arrêt “Centre Historique Minier”.

En avion : aéroport international de Lille-Lesquin à 40 km.

Des parkings pour les voitures, les camping-cars et les autocars sont disponibles sur le site et gratuits.

Plus d’infos : www.chm-lewarde.com


Lu 1292 fois

Notez


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Janvier 2020 - 07:00 Lyon retrouve sa Confluence




Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips