TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e




Packages "Aventures", luxe... faut-il exiger l'immatriculation d'Airbnb ?

La plateforme n'a toujours pas fait la demande auprès d'Atout France



Airbnb propose depuis quelques jours des voyages d'aventure, en s'appuyant sur des offres packagées, élaborées par ses hôtes. Des produits avec plus ou moins d'options (hormis les vols), réservables en ligne. Toutefois, la question de l'immatriculation de la plateforme en France pose question...


Rédigé par le Dimanche 30 Juin 2019

Après les "Expériences", Airbnb ajoute une brique à sa plateforme, en proposant les "Aventures Airbnb", depuis le 17 juin 2019.

Désormais, les membres ont la possibilité de réserver une offre packagée auprès des hôtes Airbnb, qui peut inclure l’hébergement, les repas et les activités, toutes orientées autour du voyage d’aventure.

La gamme tarifaire évolue de 66€ pour un voyage d’une nuit à 4 929€ pour un trek de 10 jours.

Parmi les 200 offres déjà disponibles, on trouve un tour du monde en 80 jours sur les traces de Philéas Fogg, une marche guidée sur la piste des lions au Kenya, ou une chasse aux OVNIS en Arizona.

Plus proche, la plateforme propose une première aventure en France, dans la Manche.

"Le Sentier est une marche de 100 km sur 4 jours, sur l’ancien chemin historique de pèlerinage reliant Champsecret au Mont-Saint-Michel", peut-on lire sur le site d'Airbnb.

Au programme : la traversée de la forêt de Brocéliande, avec en toile de fond les légendes du roi Arthur, mais aussi des visites d'églises, abbayes et chapelles.

Quid de la garantie ?

Toutes ces Aventures s'adressent à des petits groupes, de 12 personnes au maximum.

L'offre devrait être complétée dans le courant de l'année, avec un large éventail d’activités "allant du sport à la gastronomie, de l’agriculture au camping, en passant par la musique et les animaux.

Mais toujours avec une forte présence de la communauté locale
", indique un communiqué d'Airbnb.

Quant à l'organisation des packages, ce sont les hôtes qui "gèrent leur propre Aventure, à savoir le lieu et le moment où elle se déroule, son itinéraire, les hébergements, les services proposés et ce qui est facturé. Les vols ne sont pas inclus", ajoute Airbnb.

Pour sa part, la plateforme indique n'avoir qu'"un rôle de plateforme de mise en relation", nous précise-t-on du côté du service communication, afin de justifier le fait qu'Airbnb n'a pas demandé à être immatriculé au registre des opérateurs de voyages et de séjours d'Atout France.

Dans son communiqué, la plateforme poursuit : "les Aventures Airbnb sont proposées par des experts locaux et répondent à des critères précis de qualité et de sécurité. [...] Pour garantir la sécurité et la conformité des Aventures, Airbnb a pris conseil auprès de l’Adventure Travel Trade Association (ATTA)".

Pourtant, lorsque l'on regarde de plus près la description de l'Aventure dans la Manche, par exemple, on peut y lire que : "chaque marcheur doit être autonome et responsable. Le Sentier n'est pas une agence touristique, mais une aventure humaine".

L'hôte y précise tout de même être affilié "à la F.S.C.F. pour pouvoir vous délivrer au besoin une assurance à la personne, et vous garantir l’éthique de notre association".

Une position juridique discutable

Mais au final, quelles sont les garanties du client si ni Airbnb, ni l’hôte ne disposent d'immatriculation, de garant financier ou de responsabilité civile professionnelle (RCP) ?

Sans parler de toutes les autres expériences proposées à travers le monde...

"Cette situation n'est pas sans rappeler celle d'Evaneos il y a quelques années, qui a fini par s'immatriculer", rappelle Me Emmanuelle Llop, avocat à la cour pour le cabinet Equinoxe Avocats.

La question de l'immatriculation est récurrente en ce qui concerne les marketplaces".

Et de rappeler l'article L. 211-2 du nouveau Code du tourisme, qui stipule qu'un "organisateur est un professionnel qui élabore des forfaits touristiques et les vend ou les offre à la vente, directement ou par l'intermédiaire d'un autre professionnel ou encore conjointement avec un autre professionnel, ou un professionnel qui transmet les données du voyageur à un autre professionnel conformément au e du 2° du A du II.

Un détaillant est un professionnel autre que l'organisateur, qui vend ou offre à la vente des forfaits élaborés par un organisateur ou des services de voyage assurés par un autre professionnel.
"

Avec cette nouvelle notion d'"offrir à la vente", la façon dont Airbnb se cache derrière son statut de marketplace pour ne pas s'immatriculer devient discutable. D'autant plus que le client règle directement le package sur la plateforme.

De leur côté, les Entreprises du Voyage (EDV) surveillent de près cette évolution. "A partir du moment où l'on vend sur la plateforme, on doit être immatriculé, rappelle Valérie Boned, Secrétaire générale du syndicat.

Nous travaillons actuellement sur les plateformes du type Booking.com ou Airbnb, et nous venons de rencontrer la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) en ce sens".

Lire : Turquie : qui est TURSAB, le syndicat des AGV qui a fait interdire Booking ?

Pendant ce temps, après les Aventures, Airbnb vient d'annoncer son positionnement sur le segment du luxe...

Anaïs Borios Publié par Anaïs Borios Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Anaïs Borios
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 2991 fois

Notez


1.Posté par mille sabords le 01/07/2019 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les agences de voyages sont assez pressurisées par les contraintes administratives et financières
entre autre avec la garantie financière . Le syndicat doit aller plus loin et plus fort sans attendre que AIRBNB se consolide dans le voyage de luxe plus lucratif.
La règle est la même pour tout ce qui est vendu en matière de voyages en ref à l'article L. 211-2 du nouveau Code du tourisme applicable à tous ceux qui vendent du voyage.
l'EDV et l 'ECTAA doivent monter au créneau pour imposer l immatriculation et la garantie financière à AIRBNB idem pour tous ceux qui vendent des packages. ( booking Viator Cdiscount voyages...)
Dommage qu'il y ait toujours une hésitation de la part de nos instances nationales à franchir le pas de la procédure pour faire respecter la règle à tous. .
L'article L. 211-2 du nouveau Code du tourisme est suffisamment clair. d'autant QUE LE PAIEMENT IARBNB SE FAIT sur la plateforme .
Qu'attend t on... C'est dans ce type de démarche et de procédure justifiés que l 'EDV défend la profession (?)
C'est ce qu'attendent les professionnel dans leurs boutiques.

2.Posté par POMMIER le 01/07/2019 14:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Beaucoup d'associations pour leurs offres de séjours vers leurs adhérent sont contraints de demander une immatriculation touriste, on marche sur la tête avec AIRBNB

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >








Dernière heure










TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips