TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

Travel in France




Rendez-vous en France : Marseille et la Région Sud veulent conquérir le monde

Une nouvelle ligne aérienne entre Marseille et Shanghai annoncée pour 2020



La grand-messe de l'industrie touristique française se prépare au pied du Vieux-Port. Dans un mois, du 19 au 20 mars 2019, plus de 2 000 professionnels du monde entier seront présents à Marseille. Une occasion unique pour la Cité phocéenne et la Région Sud (ex-PACA) de rayonner pour conquérir les touristes étrangers. Retour sur la conférence de presse de l'événement.


Rédigé par le Lundi 18 Février 2019

Dans tout juste un mois, les 19 et 20 mars 2019, Marseille accueillera "le marché mondial du tourisme", selon Christian Mantei, l'actuel directeur général et futur président d'Atout France.

Cet événement représente une occasion unique pour la Cité phocéenne de rayonner dans l'Hexagone, mais surtout à l'étranger.

Il faut dire qu'il est rare qu'un territoire de France dépende autant du tourisme que la Région Sud, ex-PACA, et Renaud Muselier, son président, de rappeler pendant la conférence de lancement de l'événement : "veuillez éviter, amis journalistes, d'employer cet acronyme, qui ne veut rien dire dans le monde."

Imaginez un peu, le tourisme est la première industrie et représente 13% du PIB de la région, contre 8% au niveau national.

Pour accentuer cet attrait des touristes pour la Provence ou les Alpes du Sud, Marseille a fait avec ses élus un fort lobbying pour accueillir le Salon Rendez-vous en France, qui ressemblera à la mi-mars à une vaste opération de séduction des touristes internationaux.

"Au-delà d'un pari, l'événement est surtout un enjeu pour nous," confesse Danielle Milon, vice-présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône.

En effet, avec plus de 1 000 professionnels venant des quatre coins du monde, et presque autant de France aussi, pendant les deux jours de la manifestation, la région va se parer de ses plus beaux atours pour devenir le centre touristique du monde.

Et les enjeux ne manqueront pas.

Une très chère clientèle étrangère...

Car si le New York Times a placé Marseille comme la 39e ville à visiter en 2019, l'objectif n'est pas seulement d'être visible aux USA. D'autant que l'aéroport de la ville (AMP) ne bénéficie pas d'une liaison directe avec nos amis américains.

Et pourtant, "nous constatons une hausse des émissions de billets outre-Atlantique de 14% depuis le début de l'année. C'est la plus forte croissance en France," se félicite Philippe Bernand, le président du directoire de l'aéroport Marseille Provence.

La visibilité à l'étranger est un enjeu majeur, car "ces visiteurs dépensent deux fois plus que les Français, voire même trois selon les nationalités," rappelle Renaud Muselier.

Pour attirer cette clientèle de choix, 26 éductours ont été concoctés pour montrer les beautés de la région, un tel chiffre est une première dans l'histoire du salon.

Des joies du stade Vélodrome aux Calanques en passant par le patrimoine mondial de l'UNESCO, les 450 tour-opérateurs et 50 journalistes auront du contenu et des souvenirs à ramener.

D'ailleurs cette affluence, plus de 1 000 professionnels du voyage, est un record. Après une édition parisienne, Christian Mantei se félicite que Marseille ait, au moins dans un premier temps, séduit les industriels du secteur, car "il y aura plus de participants cette année qu'à Paris l'année dernière."

La raison est à chercher à mi-chemin entre la méconnaissance de la Cité phocéenne et l'envie de découvrir une Provence qui jouit d'une belle image de marque à l'étranger. Pour preuve, sur la Côte d'Azur, 52,4% des nuitées hôtelières sont étrangères en 2018.

En 2020 une ligne aérienne Marseille-Shanghai ?

Alors que l'accent avait été mis l'année précédente sur la communication auprès du grand public, le Salon Rendez-vous en France permettra de discuter avec les professionnels, ce qui n'est jamais très évident.

Pendant que la désintermédiation se poursuit partout dans le monde, la clientèle étrangère venant d'autres continents reste captive de la distribution BtoB.

Christian Mantei illustre cela : "l'abandon des voyagistes n'a pas lieu partout, si la clientèle passant par ce canal de distribution représente moins de 30% en Europe, cela représente 50% aux USA et 70% en Chine."

Et c'est d'ailleurs ce dernier pays que Marseille va tenter de séduire activement avec un lancement probable d'une ligne aérienne entre les deux pays.

"Après Hambourg en 2019, qui permettra de relier deux grands ports de croisières, l'année 2020 sera particulière avec le lancement d'une ligne entre Shanghai et notre belle cité" affirme Jean Roatta, l'adjoint au maire de Marseille, en charge des relations internationales et la coopération euro-méditerranéenne.

Une affirmation aussitôt démentie par Philippe Bernand : "Jean s'est un peu précipité sur l'annonce. Il est vrai que nous discutons actuellement avec la Chine, mais aussi les USA. Ces ouvertures devraient se faire à moyen terme."

Car pour développer son industrie, que ce soit Marseille ou la Région Sud, l'aéroport de la capitale provençale devra continuer son expansion, notamment sur les lignes long-courriers, dont il est presque dépourvu.

Ce développement débutera par Ryanair, qui devrait annoncer le positionnement d'un 3e avion sur sa future base marseillaise, ainsi que de nouvelles lignes, dès ce mercredi 20 février 2019.

Christian Mantei prépare sa présidence à Atout France

A un mois et demi de sa prise de fonction à la présidence d'Atout France, nous avons posé quelques questions à Christian Mantei sur son futur rôle.

"La première chose que j'aurai à faire lors de ma mandature sera de bien former mes successeurs pour créer une véritable équipe. Nous devons unir nos forces et compétences dans des rôles différents, car le rôle de président est différent de celui de directeur général.

Je veillerai à rester dans ma fonction et à ne pas m'occuper de gestion ou management.

Concernant les objectifs de ma présidence, le cap des 100 millions de visiteurs en 2020 sera toujours le même, mais ce n'est pas tout.

Les recettes des touristes étrangers en France doivent atteindre 60 milliards d'euros contre 57 actuellement, et aussi réaliser des investissements pour les acteurs du tourisme sur le territoire, à hauteur de 15 milliards d'euros.

Il y a un enjeu qui me tient à cœur, c'est un objectif qualitatif, que nous allons accentuer à l'avenir, sur le principe des marques mondiales, mais aussi se positionner sur des marchés spécialisés.

Je parle ici du tourisme d'affaires, d'œnotourisme, du golf ou du ski. Il ne faut pas comprendre par là que je cite des marchés de niche, car ils pèsent énormément en volumed et sont des marchés d'excellence.


(Sur les Gilets Jaunes) Vous savez, les tour-opérateurs et les réseaux de distribution dans le monde entier ont besoin de la destination France, de Paris ou encore de la Provence.

Le fait qu'il y ait eu plus de TO au salon Grand Ski ou encore à celui de Rendez-vous en France est un signe positif.

Les voyagistes nous ont fait écho du problème de l'image envoyée par les Gilets Jaunes dans le monde.

Il y a eu un impact très négatif en décembre 2018, un peu moins en janvier et nous sommes sur une base de reprise, avec une hausse des réservations en avril 2019."


A LIRE AUSSI : Atout France : Christian Mantei deviendra président en avril 2019

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 1894 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75








Dernière heure







TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips