TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Résidences de Tourisme : un bel été 2021, sauf pour... Paris

Les Résidences de Tourisme se rapprochent des niveaux de 2019 sur le littoral français



Si ce n'est pour quelques branches de l'industrie, l'été 2021 aura été bon, compte tenu du contexte sanitaire. Les résidences de tourisme dresse le bilan d'une belle saison estivale, avec même des pics soutenus à plus de 90% de taux de remplissages sur le littoral français. Par contre la montagne stagne et surtout Paris reste durablement dans le rouge...


Rédigé par La Rédaction le Lundi 6 Septembre 2021

Les Résidences de Tourisme se rapprochent des niveaux de 2019 sur le litorral français - Crédit photo : VVF
Les Résidences de Tourisme se rapprochent des niveaux de 2019 sur le litorral français - Crédit photo : VVF
Tout comme les destinations françaises, les résidences de tourisme affichent un beau ciel bleu au moment de dresser le bilan de la saison estivale.

L'été a été dans l'ensemble bon, notamment pour les établissements situés sur les côtes françaises.

Avec un taux d'occupation, sur le littoral, en hausse de 8 points sur l'ensemble de la saison, par rapport à l'année dernière, les chiffres se rapprochent des scores de 2019.

En juillet et août, les résidences touristiques ont affiché complet quasiment durant toute la haute saison qui court du 15 juillet au 15 août. Durant 5 semaines, le taux d'occupation a dépassé les 90%, alors que l'année passée l'indicateur n'avait surperformé que pendant trois semaines.

Si tout le littoral français sort gagnant de l'été, le constat n'est pas le même pour d'autres secteurs.

Résidences : Les grands perdants de l'été restent comme toujours les villes et surtout Paris

Après une belle saison en 2020, la montagne a montré des signes d'essoufflements, avec un taux d'occupation global en baisse de -0,4%. Alors que juillet est un peu au-dessus de 2020, août un peu en-dessous, les Pyrénées ont cette année connu les plus fortes hausses.

Sans surprise, la clientèle a été essentiellement française, mais surtout elle a anticipé les vacances et donc les réservations cette saison.

Les grands perdants de l'été restent comme toujours les villes et métropoles, mais surtout Paris avec environ 40% de retard sur leurs taux d'occupation.

Un constat similaire à celui fait par le maire adjoint au tourisme de Paris, Frédéric Hocquard dans TourMaG.com.

"Par rapport à 2020, nous nous attendons à un peu de mieux.

L'été n'a jamais été la haute saison pour les touristes à Paris, elle est au mois de mai et septembre. Pour vous dire sur la Tour Eiffel, nous nous attendons à doubler nos chiffres d'affluence, sur cet été.

Après nous étions à 10% de l'activité normale, donc nous nous attendons à 20%. Ce n'est pas un retour à la normale, mais ça commence à revenir.
"

Lu 1805 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus













































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias