TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Salon du Bourget : Airbus présente Vahana, son taxi-volant (vidéo)

Les innovations du salon du Bourget 2019



A l’occasion du 53e Salon international de l'aéronautique et de l'espace du Bourget, Airbus présente son taxi-volant baptisé Vahana. Un véhicule autonome, à décollage et atterrissage vertical, qui garantira le futur de la mobilité urbaine selon Airbus.


Rédigé par le Mercredi 19 Juin 2019

La réalité prend le pas sur la science-fiction. Airbus expose le prototype de son drone-volant sur le tarmac du Bourget.

Véhicule autonome, 100% électrique et zéro émissions de CO2, Vahana est le futur de la mobilité urbaine. C’est l’ambition affichée par Airbus.

Modèle une place, le prototype autonome se déplace selon la destination définie par l’unique passager, d’un héliport à l’autre.

« Aujourd’hui, nous ciblons des trajets de 35 km, c’est la distance moyenne entre les aéroports et 80% des grands mégalopoles du monde. Mais par souci de sécurité, le taxi peut circuler sur une distance plus importante », précise Eduardo Dominguez Puerta, responsable de la mobilité urbaine aérienne chez Airbus.

Un défi technologique

L’appareil présenté à la grand-messe aéronautique est un prototype. « Cela nous permet d’observer les comportements aérodynamiques.

Le véhicule décolle et atterrit de façon verticale, mais a l’efficience d’un avion dans le reste des missions. C’est ce qui lui permet de s’adapter à l’environnement urbain. »


Airbus développe actuellement deux Adav (pour Aéronef à décollage et atterrissage verticaux en zone urbaine). Le second démonstrateur technologique, celui-ci construit en Allemagne, dispose d’une motorisation différente et plus puissante. Cityairbus, c’est son nom, pourra accueillir quatre passagers.

Les deux modèles ont déjà effectué et réussi des vols d’essais.

« Ces deux véhicules vont nous permettre de bâtir la base des futurs véhicules », souligne le responsable de la mobilité urbaine aérienne chez Airbus.

Quid de la commercialisation ? « Le plus grand challenge pour ce type d’appareil est la certification. La vitesse a laquelle on pourra amener ces produits sur le marché dépendra beaucoup de la réglementation. On pense que d’ici à 2030, ce type de véhicule sera disponible dans les mégalopoles », conclut Eduardo Dominguez Puerta.

En France, les premiers couloirs aériens devraient permettre de relier l’aéroport Roissy Charles de Gaulle à Eurodisney ou au centre olympique de Saint-Denis. La construction d’héliports sera nécessaire. Il faudra également intégrer ces engins au trafic aérien.

Caroline Lelievre Publié par Caroline Lelievre Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Caroline Lelievre
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email


Lu 1956 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Octobre 2020 - 12:02 Air Astana ferme son escale en France








QUARTIER LIBRE
vous offre

























  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance