TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Simon Rochefort : l'aviation d'affaires explose partout dans le monde 🔑

l'interview de Simon Rochefort,vice-président en charge des ventes de VistaJet.



Après le choc « Leman Brothers » en 2008, l’aviation d’affaires a eu beaucoup de mal à retrouver son niveau d’avant la crise. Au Bourget, en 2007 il y avait presque 70 000 mouvements et en 2019 le chiffre était de 55 000. Cette activité sort donc de 10 années assez difficiles. La crise du covid ne l’a pas affecté durablement. Elle a même bénéficié d’une nouvelle clientèle souhaitant pendant la crise éviter la promiscuité des grands aéroports et des avions de ligne.


Rédigé par Christophe Hardin le Lundi 15 Novembre 2021

VistaJet : "Si seulement 10% de la population capable de voler en jet privé le faisait avant le covid, aujourd’hui tout a changé. L’investissement en vaut la peine si j’en juge par les requêtes que nous avons.  Pour vous donner une idée, 70% des demandes que nous recevons viennent de gens qui avaient peu ou pas l’habitude de voler « privé »". - DR
VistaJet : "Si seulement 10% de la population capable de voler en jet privé le faisait avant le covid, aujourd’hui tout a changé. L’investissement en vaut la peine si j’en juge par les requêtes que nous avons. Pour vous donner une idée, 70% des demandes que nous recevons viennent de gens qui avaient peu ou pas l’habitude de voler « privé »". - DR
Les voyageurs en demande de déplacements ont trouvé des réponses avec des avions d’affaires sur des destinations ou les normes sanitaires permettaient de le faire.

En avril dernier, TourMaG.com avait échangé avec Simon Rochefort et celui-ci était plutôt optimiste sur l’avenir de son secteur.

Nous nous sommes de nouveaux entretenus avec lui lors d'un tout récent voyage vers Londres.

TourMaG.com - Parlez-nous de l’intégration de ce nouvel avion Bombardier Global 7500...



Simon Rochefort :
Nous nous rencontrons à un moment particulier puisque c’est l’année où l’on aura connu la plus grande croissance de notre histoire, et ce nouvel avion symbolise à la fois notre croissance et notre savoir-faire.

C’est un avion qu’il est très difficile d’utiliser sans en être propriétaire. C’est une machine qui vaut 72 millions de dollars et en général, les gens qui l’achètent ne le partagent pas.

Il est capable de voler jusqu’à 15 heures d’affilée . La série de révolutions qu’il amène dans notre domaine d’activité en termes de confort et de service est simplement incroyable.

Il va permettre à nos clients de pouvoir rallier des destinations qu’ils ne pouvaient pas atteindre avant en volant directement et dans un confort qui jusqu’à présent n’existait pas (*).

Lire : Aviation d’affaires : j'ai testé pour vous l'expérience V.I.P avec VistaJet

TourMaG.com - Vous aviez évoqué en avril dernier le début de "l’âge d’or" pour l’aviation d’affaire, confirmez-vous cette embellie ?

Simon Rochefort :
Absolument et cela a vraiment démarré au moment des déconfinements des pays développés.

A cette période, beaucoup plus d’entreprises et de personnes privées qui ont la capacité de voler en jet ont décidé de franchir le pas.

Si seulement 10% de la population capable de voler en jet privé le faisait avant le covid, aujourd’hui tout a changé. L’investissement en vaut la peine si j’en juge par les requêtes que nous avons.

Pour vous donner une idée, 70% des demandes que nous recevons viennent de gens qui avaient peu ou pas l’habitude de voler « privé ». C’est donc un mouvement massif qui concerne tous les continents.

60% de demandes venant du corporate 40% venant des particuliers

Simon Rochefort de VistaJet
Simon Rochefort de VistaJet
TourMaG.com - Malgré les restrictions encore imposées par certains pays ?

Simon Rochefort :
C’est ce qui nous laisse pantois ! Il y a effectivement des pays très pourvoyeur de vols en jet qui restent fermés et malgré tout on voit des chiffres de fréquentation. Nous constatons un nombre de vols dans le monde comme jamais auparavant nous n’en avions vu.

TourMaG.com - Nous avions évoqué ensemble il y a quelque semaines la poussée de la clientèle loisirs, quelle est leur part dans la demande ?

Simon Rochefort :
C’est un mixte. Plus le temps passe et plus on découvre. L’été est passé et la demande des grandes entreprises arrive. Aujourd’hui nous avons 60% de demandes venant du corporate 40% venant des particuliers.

Cet été il s’agissait massivement de voyages de villégiature et ce qui est très intéressant c’est que la France, jugée par nos clients comme étant un pays ou la gestion de la crise sanitaire a été admirable, et je pèse mes mots, a été un des premiers lieu de villégiature demandé et l’ai resté depuis.

La France et la Côte d’azur en particulier ont connu un essor incroyable à tel point qu’au troisième trimestre 2021, Nice est devenu l’aéroport le plus fréquenté au monde pour VistaJet.

TourMaG.com - Vous nous dites que la bonne gestion de la crise a participé à l’attractivité de la France

Simon Rochefort :
Je certifie que la bonne gestion de la crise sanitaire française a donné un avantage compétitif à notre pays au regard de toutes les autres destinations de villégiature.

Comme tout, le choix d’une destination, d’un voyage fait l’objet d’une concurrence : Mykonos, Marbella, Ibiza, La Sardaigne…..

La France, dans sa gestion de la crise sanitaire, et ce sont nos utilisateurs et nos clients qui nous le disent a été au-dessus du lot. Les gens veulent venir en France aussi pour ces raisons-là.

La France destination privilégiée des clients VistaJet

TourMaG.com - Vous avez constaté ce phénomène l’été dernier. C’est encore le cas aujourd’hui ?

Simon Rochefort :
Ça reste ! VistaJet, compagnie mondiale qui a des jets privés sur les quatre continents a vu au troisième trimestre 2021 Nice comme l’aéroport le plus fréquenté au monde et Paris en 3eme position. C’est exceptionnel.

On se rencontre aujourd’hui entre Français et on peut se le dire : il y a un essor et un jugement de nos clients qui dit : oui il fait bon venir en France et je crois que pour une fois on pourrait s’en réjouir.

TourMaG.com - Quel est l’autre aéroport dans votre TOP 3 ?

Simon Rochefort :
C’est Londres, capitale économique mondiale.

TourMaG.com - Les Etats-Unis repartent très fort aussi pour vous ?

Simon Rochefort :
Dès le jour de l’annonce de la réouverture nous avons eu une demande inimaginable ! Si je devais faire un parallèle je vous dirais que c’est comme quand le Président Macron annonce qu’il faut une troisième dose, nous avons été le « Doctolib » de l’aviation privée à ce moment-là.

TourMaG.com - Nous avons dû pour ce vol vers Londres remplir des formalités longues et complexes. Avez-vous constaté des baisses significatives de demandes en raison des difficultés d’accès de certains pays ?

Simon Rochefort :
Sans aucun doute il y a un déclin significatif pour aller en Angleterre. Brexit plus Covid, les gens nous disent : C’est trop.

La Chine également. Avec ce pays, on est pour l’instant au niveau des restrictions, quasiment dans le paranormal. Je n’ai pu en tout et pour tout ne faire qu’un seul vol en Chine depuis un an et demi et dans des conditions très compliquées.

En termes de volumes et vu la place de ce pays dans l’échiquier mondial c’est ce qui me surprend le plus.

Le Global 7500 est une machine qui casse toutes les règles

TourMaG.com - Lors de notre précédente rencontre avec l’EBAA France (European Business aviation association) nous évoquions des prix à l’heure de vol d’environ 10 000 euros pour des appareils de cette taille.

Simon Rochefort :
Avec cet avion ce sont des budgets plus importants. Le Global 7500 est une machine qui casse toutes les règles. Elle vaut presque 20 Millions de plus que son prédécesseur le Global 6000 qui était considéré comme un des meilleurs jets au monde. Le 7500 casse tous les codes et le coût à l’heure de vol en est proportionnel.

C’est je pense le grand avantage d’être client VistaJet. Au-delà de payer votre heure de vol, on vous débarrasse de tous les couts aléatoires et fixes que constituent le fait d’avoir en propriété, en « asset », une machine de 72 Millions de dollars qui déprécie et qui dévalue.

TourMaG.com - Quelles sont les performances de l’avion d’un point de vue environnemental ? Vos client y sont sensibles ?

Simon Rochefort :
C’est effectivement une demande et nous agissons en parallèle avec les efforts de l’aviation commerciale.

La plus grande révolution pour le moment, ce sont des moteurs plus efficaces et qui acceptent, comme sur cet avion une proportion de ce carburant révolutionnaire pour les jets le SAF (Sustainable Aviation Fuel) un carburant fait à partir de matières recyclables et qui permet aux clients qui le choisissent d’avoir un déplacement plus vertueux.


*En termes d’innovations, il s’agit principalement de la réduction du bruit en cabine, d’une pressurisation optimisée et des ailes qui confèrent une très grande stabilité.


Lu 1676 fois

Notez








































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos MĂ©dias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias