TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Station de La Rosière : un séjour dans les Alpes, entre France et Italie

La Rosière est devenue une station internationale



Avec son domaine San Bernardo à cheval entre les deux pays, la station de La Rosière joue clairement une carte « binationale ». Au bout de la vallée de la Tarentaise, un séjour moins convenu attend les vacanciers, illustré par le Club Med qui a choisi d’ouvrir ici son dernier village.


Rédigé par Jean-François RUST le Mercredi 8 Décembre 2021

L’enneigement de la Rosière est l’un des arguments chocs de la station - DR : Office de tourisme de La Rosière
L’enneigement de la Rosière est l’un des arguments chocs de la station - DR : Office de tourisme de La Rosière
60 ans. C’est l’âge de La Rosière, un anniversaire que la station aurait pu fêter en mode open bar début 2021, s’il n’y avait eu la crise du Covid-19 et la fermeture des domaines skiables...

Trois nouveaux hôtels auraient dû logiquement braquer les projecteurs sur elle : le dernier Club Med ; la résidence et hôtel Alpen Lodge ; la résidence hôtelière Sky La Rosière.

Soit pas moins de 534 nouveaux appartements, chambres et suites dans ce village qui n’accueille, hors saison, que 711 habitants permanents.

Club Med, 400 chambres et suites

Avec 400 chambres et 40 suites, le Club Med a finalement fait une entrée remarquée durant l'été, dans la station.

Après avoir ouvert Samoëns en 2017 et rouvert L’Alpe d’Huez en 2019, l’opérateur a ouvert son nouveau resort 4 tridents, à 1 950 m d’altitude.

Piscine intérieure, gourmet lounge, école de yoga et spa devraient séduire les clients, en plus de l’habituel esprit Club Med.

Quelques mois plus tôt, en décembre 2020, la résidence et l’hôtel Alpen Lodge (groupe MGM) ont ouvert avec 33 appartements d’un côté, 27 chambres et suites de l’autre. Le concept est haut de gamme.

Enfin, la station accueille les clients de Sky La Rosière, une autre nouvelle résidence de loisirs dotée d’une trentaine d’appartements Premium, avec spa et restaurant.

A 20 km au-dessus de Bourg-Saint-Maurice, la station de la Haute-Tarentaise est théoriquement en forme.

Mont Pourri, 3 779 m d’altitude

Et elle a d’autres atouts à faire valoir. Déployée en versant sud, son ensoleillement est réputé comme l’un des plus importants du secteur.

La large vue en balcon sur la vallée est fermée au loin par la silhouette du Mont Pourri, nom hélas peu flatteur pour un sommet qui dresse sa masse rocheuse puissante et blanchie par l’hiver à 3 779 m d’altitude.

L’enneigement de la Rosière est l’un des arguments chocs de la station. Grâce à des flux météo favorables, elle se prévaut de records en la matière, avec des cumuls de plus de 11 mètres sur le domaine (en 2018) et de 7,50 mètres dans la station.

Ce n’est pas forcément ainsi chaque année mais posée à 1 850 mètres, elle essaye d’échapper encore au réchauffement climatique qui condamne petit à petit les stations-villages de plus basse altitude.

La Thuile, Val d’Aoste italien

Parlons du domaine skiable et de son Histoire.

Tout commence à La Rosière en 1960, lorsque l’abbé Poupon et un premier centre familial de vacances, La Savoyarde, initient des enfants au ski.

Le téléski de la Poletta, inauguré en décembre cette année-là, permet d’effectuer les premières descentes.

60 ans plus tard, la Rosière est devenue une station internationale. Surtout depuis 1984 et le rattachement de son domaine à celui de La Thuile, dans le Val d’Aoste italien voisin.

Rien n’est plus logique que cette connexion. Car La Rosière entretient depuis toujours des liens avec ses cousins transalpins francophones.

Conséquence : les touristes (sauf durant l'hiver 2020-2021…) skient à saute-frontières sur un vaste terrain de jeu, l’Espace San Bernardo, via le col du Petit Saint-Bernard (2 188 m).

L’ensemble comprend 82 pistes - dont 14 noires et 35 rouges -, tracées de 1 850 à 2 800 m d’altitude. Une télécabine, 20 télésièges et 12 téléskis sillonnent cet espace.

On est loin toutefois du « barnum » de remontées mécaniques de Tignes ou des Arcs, les deux grandes stations voisines.

Style savoyard préservé

Voilà ce qui semble être la force de La Rosière : un caractère familial sans spécialisation sportive ou festive à outrance.

La station abrite certes plus de 13 000 lits touristiques et 45 commerces mais elle tient à préserver son style savoyard.

Ainsi de l’architecture, où prédominent le bois et la pierre. Ainsi également des nombreux hameaux (44) qui jalonnent Montvalezan, commune à laquelle appartient La Rosière.

Une tour du 17e s. et l’église Saint-Jean-Baptiste forment dans le bourg un ensemble paroissial de belle facture.

14 chapelles parsèment le territoire, prétexte à des échappées patrimoniales dans le blanc hivernal.

Expériences culinaires insolites

La position franco-italienne est également garante d’expériences culinaires insolites.

Il faut goûter aux « arancini Mont Valaisan », une spécialité de boules de riz frites avec une farce à la tomme de Savoie. A déguster notamment côté transalpin, après avoir profité des thermes de Pré-Saint-Didier.

Bien que familiale, La Rosière a investi dans des activités ludiques sans lesquelles toute station de ski régresserait.

Elle propose ainsi l’Xtreme Luge, pour des descentes décoiffantes jusqu’à 45 km/h, et la Panoramic Experience, une passerelle suspendue avec des dizaines de mètres de vide sous les pieds.

Deux exemples d’innovation dans une station qui attend, comme toutes les autres, de pouvoir accueillir ses clients comme il se doit !

Pratique

Office de tourisme de La Rosière : larosiere.net

Y aller

• Vols vers Lyon avec Air France et autres compagnies, puis location de voiture. Comptez 2h40 par autoroute jusqu’à La Rosière.

• La gare de Bourg-Saint-Maurice est notamment reliée à Paris Gare de Lyon (via Chambéry), Lyon, Aix-les-Bains...

Hébergement-restauration :

Club Med - Séjour tout compris à partir de 1 494 € par adulte.

Hôtel & Spa Alpen Lodge - Chambres et suites de 29 à 129 m².

Lu 1227 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus












































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias