TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Tour du monde des réceptifs : le Coronavirus chez la perfide Albion (Royaume-Uni) !

Interview d'A. Toussaint, dir. commercial marché francophone E-Voyages Group



Face à une situation de confinement (presque) généralisée au niveau mondial, la rédaction de TourMaG.com s'adapte. Tandis que les tour-opérateurs sont sur le pont pour faire rentrer les voyageurs et que les agences de voyages tentent de convaincre leurs clients de reporter les séjours, les réceptifs se démènent pour leur survie, loin des aides de l'Etat Français. Nous avons décidé de prendre de leurs nouvelles. Aujourd'hui, direction le Royaume-Uni avec E-voyages Group.


Rédigé par le Jeudi 19 Mars 2020

La situation est particulièrement compliquée pour les professionnels du tourisme au Royaume-Uni, où le gouvernement n'a pas encore accordé d'aides - Crédit photo : Depositphotos @zoltangabor
La situation est particulièrement compliquée pour les professionnels du tourisme au Royaume-Uni, où le gouvernement n'a pas encore accordé d'aides - Crédit photo : Depositphotos @zoltangabor
TourMaG.com - Nous parlons beaucoup des tour-opérateurs et des agences de voyages françaises, mais il est un secteur qui ne bénéficie pas des aides de l'Etat français, à savoir les réceptifs...

Arnaud Toussaint :
En effet, n'étant pas basés en France, nous ne bénéficions pas du tout de ces aides.

Les pros français ont un avantage énorme, et il faut remercier les pouvoirs publics, même si nous râlons souvent sur le niveau des taxes, dans ces moments je pense que tout le monde est content de bénéficier de l'appui du gouvernement, notamment pour payer les salaires.

TourMaG.com - Quelle est votre situation à Londres et aussi pour E-voyages Group ?

Arnaud Toussaint :
La situation évolue très vite, mais nous nous sommes plus ou moins préparés en voyant ce qu'il se passait en Italie.

Quand nous avons vu les annulations italiennes tomber, nous avons imaginé que cela allait se propager à l'ensemble de nos marchés : français, belge et canadien.

Il est vrai que nous avons un peu été pris de court par la rapidité et l'ampleur de la crise, mais comme beaucoup je pense.

Nous avons dû travailler sur un réajustement du plan de travail de tout le monde et un plan social, avec des licenciements, mais aussi écourter les séjours pour les étudiants qui étaient en stage.

Tout le monde est impacté, nous avons réorganisé le fonctionnement de la société avec la mise en place du télétravail, pour éviter les voyages en transport en commun. Nous avons un devoir de santé vis-à-vis de nos salariés.

"Cela va tuer toute l'économie du tourisme"

TourMaG.com - Comment se porte l'activité depuis quelques semaines ?

Arnaud Toussaint :
Économiquement parlant pour le moment, nous avons des annulations sur le mois d'avril, ce qui est logique.

Après nous proposons pour les clients qui devaient voyager un avoir valable de 12 mois, puis nous attendons que l'épidémie se stoppe le plus rapidement possible.

Notre marché principal étant la France, nous avons adapté les mesures françaises, pour ne pas rembourser. Si tout le monde commence à rembourser les clients, cela va tuer toute l'économie du tourisme.

Le but est de jouer sur ces avoirs, pour pouvoir continuer à être présent sur les années à venir.

TourMaG.com - La gestion de la crise par Boris Johnson est très critiquée de l'autre côté de la Manche. A quoi ressemble la vie à Londres ? Et comment analysez-vous la gestion du Premier ministre ?

Arnaud Toussaint :
Les Anglais ont pris rapidement conscience de l'ampleur de la crise, et n'ont pas attendu que le gouvernement bouge.

Ils ont pris par eux-mêmes des précautions, en mettant en place le télétravail, en évitant les transports en commun, bien avant que le Premier ministre ne légifère. Avec un peu d'intelligence, il est possible de passer cette épidémie, en appliquant les gestes barrières.

Mais nous attendons tous de l'Etat des aides économiques, car les sociétés s'interrogent sur la suite.

"Le paysage touristique en serait totalement chamboulé"

TourMaG.com - La crise tombe d'autant plus mal que la Banque Centrale Européenne vient d'ouvrir les vannes en annonçant déverser 750 milliards d'euros...

Arnaud Toussaint :
Nous n'allons pas en bénéficier, mais nous ne serons pas là pour rembourser non plus.

Les prêts à taux zéro sont une bonne chose, mais si derrière l'entreprise n'a pas de trésorerie dans les mois à venir, comment rembourser cette dette ?

L'absence de l'aide de l'UE aura des inconvénients et d'autres avantages, c'est dommage pour les Anglais.

TourMaG.com - La crise du coronavirus intervient six mois après la chute de Thomas Cook, comment l'industrie touristique survit-elle ?

Arnaud Toussaint :
Nous sommes gravement touchés mais comme d'autres, comme la Grèce, l'Espagne ou la France.

Tous les pays européens vivent une situation extrêmement compliquée. Toutes les attractions ferment les unes après les autres, mais je me pose la question de l'annulation de certains événements sportifs, notamment au mois de juin.

Ces décisions s'expliquent-elles par une crise sanitaire qui s'éternisera ? Je n'ai pas la réponse, je me pose des questions.

TourMaG.com - La pérennité d'E-Voyages Group est -elle assurée ?

Arnaud Toussaint :
Pour le moment, il n'y a pas de crainte, mais comme pour beaucoup, il ne faudra pas que la situation perdure trop longtemps.

Nous voulons rassurer tous les acteurs du tourisme, nous serons présents. Nous espérons surtout une chose, que l'épidémie soit stoppée rapidement pour que tout le monde récupère sa liberté de mouvement.

TourMaG.com - Que représente la période mars-avril pour E-Voyages Group ?

Arnaud Toussaint :
C'est le début de la saison, surtout le mois d'avril. Les clients comprennent bien la situation en reportant les voyages sur septembre, voire même octobre et novembre.

Et j'ai un message à faire passer aux agences de voyages et les clients finaux : je vous adresse un grand merci.

Nous existons grâce à eux. Nous devons tous être solidaires, nous insistons énormément sur l'avoir et le report du voyage. L'Etat français a eu raison de prendre cette mesure pour sauver non seulement les acteurs français, mais aussi mondiaux.

En évitant le remboursement, nous évitons des sorties d'argent, si les réceptifs doivent mettre la clé sous la porte, le paysage touristique en serait totalement chamboulé.

"Le problème du report généralisé, que tout le monde veuille partir au même moment"

TourMaG.com - En quoi consistent vos journées ?

Arnaud Toussaint :
Nous devons gérer les reports, mais aussi gérer la relation avec nos fournisseurs.

Nous voulons éviter qu'ils facturent les clients en militant pour le report du voyage, afin que le client soit content de l'aide et de la solution.

Puis nous traitons les demandes pour les voyages à venir, sur les périodes de fin d'année et en 2021.

Les voyagistes et les citoyens européens prévoient de voyager dans un futur pas si lointain, nous avons encore des demandes à traiter.

Après cela va dépendre des Français, mais aussi des Européens, sur leurs capacités à rester chez eux et suivre les consignes pour minimiser la propagation du virus.

TourMaG.com - C'est une situation tellement extraordinaire...

Arnaud Toussaint :
Oui et paradoxalement, si cela ne dure pas trop longtemps, cela va permettre à notre planète de mieux respirer, donc ce sera une bonne chose pour elle.

Après économiquement, il y aura une nouvelle donne qui va s'écrire, dans la relation avec les fournisseurs que ce soit dans le tourisme et ailleurs. En espérant, que nous soyons tous un peu plus humain que businessman.

TourMaG.com - La problématique semble être partout ailleurs, avec des fournisseurs qui appliquent des charges en cas d'annulations ou de reports...

Arnaud Toussaint :
En effet, des groupes internationaux ne jouent pas le jeu, alors qu'il est important que tout le monde soit solidaire.

Le report implique que les chambres seront payées et occupées à l'avenir. Le problème qui risque de se poser avec le report généralisé à toute l'Europe, c'est que tout le monde veuille partir au même moment.

Nous espérons que les hôteliers et autres fournisseurs maintiennent leurs prix initiaux.

"Je souhaiterais remercier... les personnes qui travaillent dans les supermarchés"

TourMaG.com - Ces derniers cumulent, comme l'ensemble de l'industrie, avec la chute de Thomas Cook. Une nouvelle crise qui pourrait envoyer au tapis les plus fragiles...

Arnaud Toussaint :
Toute la chaîne est impactée, le but est de se soutenir en trouvant des solutions à l'absence de touristes.

Le bon à-valoir n'est pas une fin, mais un report des départs, il faut tenir le coup. En France l'Etat aide, j'espère que les autres pays européens aideront tous les acteurs du tourisme.

La solution sanitaire à cette crise est simple, il suffit de rester chez nous et cela permettra à l'activité de reprendre. J'aimerais remercier et tirer mon chapeau au personnel hospitalier français, anglais et européen.

Nous nous plaignons tous de notre situation, mais je n'aimerais pas être à leur place et me retrouver en première ligne. Je leur souhaite bon courage.

TourMaG.com - Vous qui vivez à Londres, le service hospitalier est souvent décrié au Royaume-Uni. Avez-vous peur d'une possible défaillance ?

Arnaud Toussaint :
Pour nos proches et nous, il n'y a aucune crainte, car nous avons pris les mesures adéquates pour nous prémunir. A partir de là, il n'y aura pas de souci et pas de risque, je croise les doigts.

Aujourd'hui, je ne sais pas si nous sommes bien lotis, mais quand je vois ce qu'il se passe en France, je me dis qu'il n'y a aucune certitude.

Les hôpitaux anglais ont ce qu'il faut au même titre que les hôpitaux européens, et ils ne seront pas débordés si nous respectons les gestes barrières.

TourMaG.com - Le coronavirus va peut-être vous offrir un peu de répit concernant la résolution du Brexit ?

Arnaud Toussaint :
Il y aura sans doute un report, notamment au niveau des négociations entre les deux parties. Ce serait logique, mais cela va dépendre aussi de l'épidémie.

Pour que cette maladie soit éradiquée , il ne faut pas oublier que de rester chez soi n'est pas une punition, cela permet de sauver des vies, que ce soit celles de nos proches ou de nos voisins.

Je souhaiterais une nouvelle fois remercier tout le personnel médical, mais aussi tous les caissiers et les personnes qui travaillent dans les supermarchés, ceux qui nous permettent d'être en bonne santé.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 3862 fois

Notez



1.Posté par Jean-Jacques le 21/03/2020 19:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour cet article.
En revanche, savez vous que la perfide Albion est un terme pejoratif pour désigner le Royaume-Uni ou l'Angleterre, datant des 18e et 19e siècles ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.



Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CruiseMaG DMCmag La Travel Tech
Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel