TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



V - Enquête Egypte : le boom du balnéaire a métamorphosé le paysage touristique du pays

De véritables villes touristiques ont surgi du désert



Sur les rivages de la mer Rouge comme sur la côte méditerranéenne, de véritables villes touristiques ont surgi du désert. Elles accueillent désormais les 3/4 des touristes séjournant en Égypte.


Rédigé par Pascale Mougenot le Jeudi 9 Juin 2011

L’hôtel Mercure Ismailia (à 1h30 de voiture du Caire) est un produit atypique : doté de deux terrains de football, il accueille des équipes nationales comme internationales qui viennent s’entraîner !
L’hôtel Mercure Ismailia (à 1h30 de voiture du Caire) est un produit atypique : doté de deux terrains de football, il accueille des équipes nationales comme internationales qui viennent s’entraîner !
Il y a trente ans, quand Israël, suite aux accords de Camp David, a restitué la péninsule du Sinaï à l’Egypte, le tourisme balnéaire était encore balbutiant.

Les Egyptiens allaient à la plage à Alexandrie tandis que les visiteurs étrangers plébiscitaient les voyages culturels, à la découverte des vestiges pharaoniques.

En 1983, Sharm el Sheikh ne comptait que trois hôtels contre 210 aujourd’hui et plus d’une centaine d’autres en construction dans la nouvelle zone de Nabq !

Le petit port de pêche d’Hurghada a connu le même développement foudroyant et aujourd’hui, ces deux « villes » dédiées à la villégiature concentrent 150.000 des 210.000 chambres d’hôtels d’Egypte.

Le succès de ces stars a suscité des vocations et une ribambelle de stations intégrées ont surgi du désert.

Dernière ouverture en date, le Club Med Sinaï Bay


C’est le groupe Orascom qui en a fourni le « modèle » avec El Gouna, créée « ex nihilo » en 2000 à une trentaine de km au nord d’Hurghada.

Elle doit son nom aux lagunes (« gouna » en égyptien) creusées pour former des îles sur lesquelles 18 hôtels ont été construits (2879 chambres) tandis que la partie « downtown » du resort accueille des bars, des restaurants, boutiques, un casino… Orascom a dupliqué le principe à Taba Heights, au nord du golfe d’Aqaba (6 hôtels, 2365 chambres).

Desservie par un aéroport international, la station est très fréquentée des touristes français car les grands TO y proposent des hôtels clubs. Dernière ouverture en date, le Club Med Sinaï Bay, en décembre 2010.

Dahab, notre coup de coeur dans la région

La création en 2003 d’un aéroport à Marsa Alam, à 300 km au sud d’Hurghada, a permis le développement de la ville, devenue l’une des villégiatures les plus tendance d’Egypte, particulièrement populaire auprès des plongeurs.

D’autres enclaves ont vu le jour en mer Rouge telles que Soma Bay, El Koseir, Makadi Bay … tandis que la charmante station de Dahab, à une heure de route de Sharm el Sheikh, longtemps connue pour son ambiance hippie, accueille désormais quelques grands hôtels. Hilton, Méridien, Swiss Inn et Mercure y sont implantés et Accor s’apprête à apposer une enseigne All Seasons sur son Coralia Club.

Dahab séduit les amateurs de plongée et de sports de glisse mais aussi les familles en quête d’authenticité. C’est notre coup de cœur dans la région !

Un nouveau produit baptisé « White Med » est en cours de développement autour de Marsa Matrouh, sur la côte méditerranéenne.

Superbes plages et brise rafraîchissante, c’est une nouvelle destination « plage » pour l’été, essentiellement commercialisée sur les marchés italien et britannique mais Look Voyages songeait à y implanter un club quand la révolution a éclaté, reportant le projet.

Le balnéaire a changé la structure du tourisme égyptien

Le boom du balnéaire a modifié en profondeur la structure du tourisme égyptien.

Les quelque 3 millions de visiteurs russes comme les 400.000 Ukrainiens viennent avant tout en Egypte pour la plage et la « fiesta » et seuls 20% d’entre eux s’offrent une rapide excursion à la journée (en avion de Sharm, en bus d’Hurghada) à Louxor.

Dans une moindre mesure, les marchés britannique, allemand et italien sont aussi essentiellement tournés vers le tourisme balnéaire.

Même pour les Français, si le tourisme culturel reste légèrement prédominant (60%), les combinés croisière & plage sont en progression constante, surtout du printemps à l’automne, tandis que les séjours balnéaires « secs » se développent, notamment par le biais des ventes en ligne.

L’Egypte, une destination plongée de prédilection

Des fonds marins exceptionnels, une température de l’eau idéale en toute saison, l’Egypte est une destination « phare » pour les plongeurs, débutants ou confirmés.

Il existe environ 300 clubs de plongée, dont plus de la moitié dans la péninsule du Sinaï. L’organisme CDWS (Chamber of Diving and Water Sports), placée sous la houlette du ministère du tourisme, a mis en œuvre un référentiel qui garantit aux plongeurs faisant appel à un club détenteur d’une licence une bonne qualité de prestations.

Des audits réguliers sont effectués dans les clubs pour vérifier qu’ils répondent aux normes de sécurité européennes, des formations sont proposées… Outre la plongée, CDWS a en charge toutes les activités liées à l’élément liquide.

Un contrôle pointu de ces activités est d’autant plus important que selon les responsables du bureau de Sharm, c’est probablement l’organisation d’excursions « sauvages » pour aller nourrir les requins qui ont provoqué l’attaque de touristes l’hiver dernier …

CDWS se livre aussi à des actions de lobbying et a récemment remporté une vraie victoire avec l’annulation du décret permettant la pêche dans les réserves naturelles de Ras Mohammed et de Tiran.

A suivre :

Mardi - Haute Egypte : Projet pharaonique à Louxor et renaissance d'hôtels mythiques
Mercredi - Le Caire et ailleurs : Des nouveautés, des idées, le produit se diversifie toujours davantage

A Lire aussi : I - L'Egypte de Tahrir n'a pas révolutionné le tourisme
II - « L'Egypte, là où tout commence... » sauver l'été et... anticiper la reprise !
III - Enquête : l’Egypte recommence tout... y compris la reconquête de la clientèle !
IV - Enquête Egypte : mort sur le Nil pour les anciens ministres, lourdement condamnés

Lu 4607 fois

Notez



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips