TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Abritel devant le tribunal judiciaire de Paris pour pratique commerciale trompeuse

La DGCCRF assigne la plateforme Abritel



A la suite de plusieurs signalements auprès de ses services ou dans les médias de cas de consommateurs victimes d’annonces frauduleuses sur la plateforme de locations de vacances Abritel, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a réalisé une enquête portant sur le site internet et l’application mobile de cette plateforme, en 2020 et 2021.


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 19 Août 2021

Chaque année des dizaines de candidats au départ sont trompés par des annonces bidon /crédit DepositPhoto
Chaque année des dizaines de candidats au départ sont trompés par des annonces bidon /crédit DepositPhoto
Depuis longtemps, les pratiques border line de certaines plateformes, font les titres de la presse.

Au printemps et en été, quand la France entière se rue vers les locations de maisons et locations privées, il y a toujours des internautes alléchés par des annonces séduisantes qui se font arnaquer.

Abritel fait aujourd'hui partie des plateformes leader de location entre particuliers.

Née à Marseille, issue de l'époque du Minitel, elle a fait son bonhomme de chemin jusqu'à devenir l'un des majors du secteur.

Rachetée en 1997, par le groupe US HomeAway, elle "met en relation les propriétaires particuliers et agences immobilières avec des vacanciers à la recherche d’un large choix de logements à la fois plus authentiques et plus économiques partout dans le monde,", peut-on lire sur son site.

Sauf que la promesse n'est pas toujours au rendez-vous, loin s'en faut.

Selon la DGCCRF, "Les investigations ont mis en évidence une communication commerciale vantant les contrôles effectués, la fiabilité, la sécurité et les garanties d’utilisation de la plateforme, en contradiction avec ses conditions générales d’utilisation, qui en réduisent largement la portée effective."

La promesse n'est pas toujours au rendez-vous...

En effet, les clients victimes d'arnaque et qui se reposaient sur l'engagement promotionnel sans lire les Conditions générales de vente (Qui les lit vraiment ?), se retrouvaient ensuite Grosjean comme devant, pour utiliser une métaphore largement démonétisée aujourd'hui...

Le phénomène est d'autant plus important qu'avec la crise sanitaire, les locations entre particuliers ont littéralement explosé.

Voilà pourquoi, "En vue d’obtenir la cessation de ces pratiques commerciales trompeuses, consistant à induire en erreur le consommateur sur les résultats attendus de l’utilisation de la plateforme et des contrôles effectués par Abritel, sur la portée des engagements de la plateforme et sur le traitement des réclamations, les sociétés HomeAway France et EG Vacation Rentals Ireland Limited, gestionnaires de la plateforme Abritel, ont été assignées par la DGCCRF devant le tribunal judiciaire de Paris."

Ce coup de pied salutaire dans la "fourmillère" va certainement inciter à la prudence tous ceux qui ont cru à l'Eldorado de la location privée.

Il va aussi "s'ajouter à (l'action) de certains plaignants, et devrait faciliter l’indemnisation des victimes de ces pratiques, ajoute le communiqué de la DGCCRF. Mais il est évident qu'il faudra de nombreux mois (années ?) aux victimes pour récupérer leurs billes. Abritel se fonde sur ses CGV qui sont sans équivoque sur la question. Mais cela suffira-t-il ?

Wait and see...

Lu 3360 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus









































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias