TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo TourMaG  



Carré Voyages fait l’acquisition d'Allamanda Voyages 🔑

L'interview de Marc De Navacelle, président de Carré Voyages


Carré Voyages rachète Allamanda Voyages et monte en puissance sur le voyage d'affaires. Le point avec Marc De Navacelle, président de Carré Voyages.


Rédigé par le Mardi 2 Juillet 2024

"Je crois énormément au côté offline et à la réactivité des agents de voyages avec du conseil en live", affirme Marc De Navacelle, président de Carré Voyages, qui vient de faire l’acquisition d'Allamanda Voyages - @carré voyages
"Je crois énormément au côté offline et à la réactivité des agents de voyages avec du conseil en live", affirme Marc De Navacelle, président de Carré Voyages, qui vient de faire l’acquisition d'Allamanda Voyages - @carré voyages
TourMaG - Vous venez de faire l’acquisition d’Allamanda Voyages. Pourquoi avoir choisi de vous diversifier ?

Marc De Navacelle : J'ai repris l'agence Carré Voyages il y a presque 7 ans. Nous faisons de la billetterie pour les groupes.

Et puis, bon an, mal an, nous avons eu quelques clients en voyage d'affaires, qui représentent aujourd’hui près de 3% de notre volume total.

J'ai travaillé sur la diversification de mes clients et de mes activités. Je voulais développer la partie voyage d'affaires, c’est pourquoi j’ai racheté le fonds de commerce d'Allamanda Voyages, implantée dans le 14e arrondissement de Paris.


TourMaG - Quel est le profil d’Allamanda Voyages ?

Marc De Navacelle :
L’entreprise existe depuis 40 ans, son fondateur est décédé il y a un an et demi. Entre le Covid et le décès du fondateur, ils n'ont pas vraiment réussi à relever la tête.

L’activité est intégralement offline. Il y a beaucoup de services et uniquement de l'humain derrière. Les clients sont de petites entreprises de moins de 200 salariés.


TourMaG - Qu’implique ce rachat pour vous ?

Marc De Navacelle :
Notre objectif est de poursuivre notre diversification en montant en puissance sur le voyage d'affaires. Nous avons aussi sauvé trois postes.

Les trois salariés d'Allamanda ont rejoint nos locaux hier, lundi 1er juillet. Ils complètent l’équipe de 8 personnes de Carré Voyages.

Avec le rachat, notre activité voyage d'affaires grimpe à 12% de notre volume d’activité. L’objectif pour nous est de relancer la machine, de redynamiser l’activité. Nous allons prospecter, reprendre contact avec tous les clients. Nous allons également créer un site Internet.


"Je crois énormément au côté offline"

TourMaG - Que vous inspire le rachat de CWT par Amex GBT ?

Marc De Navacelle :
Sur notre petit marché de petites agences avec de petits clients d'affaires, le côté offline est encore très présent. Nos clients apprécient fortement le contact humain, ils ne sont pas tous prêts à utiliser un SBT. Il y a encore un potentiel là-dessus.

Je suis assez sceptique par rapport à cela. Je crois énormément au côté offline et à la réactivité des agents de voyages avec du conseil en live. Sauf pour les billets très simples bien sûr, mais ils sont rares. Nos clients ne recherchent pas la techno.


TourMaG - Et le côté humain ? On entend souvent dire qu'il est difficile aujourd'hui de recruter, de former, de garder ses équipes. Cela ne vous effraie pas ?

Marc De Navacelle :
Il se trouve que depuis 7 ans, j'ai recruté pas mal de gens et toujours âgés de plus de 50 ans. Pas par principe, mais par hasard, et j'en suis ravi. J'ai beaucoup d'échos de gens qui galèrent à recruter et à garder leur staff, je n’ai pas ce problème.

J'ai une équipe qui à 54 ans de moyenne d'âge, ils sont super impliqués, super disponibles.

Après, je suis très généreux. Je les motive financièrement, je suis reconnaissant et je propose le télétravail à la carte. Ça se passe très bien. Plusieurs collaborateurs sont installés en province.

SNCF : "Sincèrement, c'est un cauchemar"

TourMaG - La surcharge Air France sur les GDS a été une nouvelle fois repoussée. Que pensez-vous de NDC ? Est-ce que vous l'utilisez ?

Marc De Navacelle :
NDC, c'est l'avenir. Cela fait quand même 12 ans qu'on nous répète ça. Je ne sais pas trop quand ce sera l'avenir. On voit bien que ça a accéléré et qu'il faudra y aller un jour ou l'autre. Après, c'est loin d'être opérationnel et fonctionnel à 100%.

Pour l'instant, les équipes freinent le passage sur NDC. Elles appréhendent beaucoup le SAV qui n’est pas opérationnel.


TourMaG - Baisse des commissions, distribution des Ouigo, nouveau portail… Quel regard portez-vous sur les échanges avec la SNCF ?

Marc De Navacelle :
Sincèrement, c'est un cauchemar. On perd énormément en productivité avec le changement d'inventaire. C'est surréaliste.

On ne sait jamais à qui revient la faute, si c'est la SNCF, Amadeus ou le back office. Tout le monde se renvoie la balle. On fait remonter l’information, mais rien n’y fait.


TourMaG - Vous avez engagé une démarche RSE. Concerne-t-elle également le voyage d’affaires ?

Marc De Navacelle :
Oui, ça fait longtemps que l'on y croit, tant au niveau social qu’environnemental. Quand c’est possible, nous proposons le train ou le car. Nous avons également rejoint une association qui s’appelle le 1% pour la planète.

Nous reversons chaque année 1% de notre chiffre d’affaires à différentes associations en faveur de la planète, que ce soit sur la protection environnementale, la lutte contre les déchets plastiques, l’aide aux migrants… Cette démarche est auditée, contrôlée.


Lu 1963 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus








































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias