TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Cuba si, Cuba no... incertitude à l’heure de la réouverture au tourisme 🔑

Un retour à la normale en 2022 ?



Alors que la réouverture de Cuba est fixée au 15 novembre 2021 et sans quarantaine, l’incertitude règne sur les prestations disponibles. Outre la crise sanitaire, privée du tourisme, l’une de ses principales sources de revenus, la destination doit faire face à de nombreuses pénuries.


Rédigé par le Mercredi 27 Octobre 2021

Si la vente de séjours balnéaires dans des hôtels à Varadero ou les Cayos semble garantie à Cuba, proposer des autotours ou séjours chez l’habitant à la réouverture de la destination, le 15 novembre 2021, parait plus compliqué pour certains voyagistes spécialistes de la destination. – Depositphotos.
Si la vente de séjours balnéaires dans des hôtels à Varadero ou les Cayos semble garantie à Cuba, proposer des autotours ou séjours chez l’habitant à la réouverture de la destination, le 15 novembre 2021, parait plus compliqué pour certains voyagistes spécialistes de la destination. – Depositphotos.
Cuba rouvre ses frontières au 15 novembre 2021 et allège le protocole sanitaire.

Ainsi, un schéma vaccinal complet ou un test PCR négatif sont demandés pour entrer sur le territoire. Pour les voyageurs, vaccinés ou non, il n'y aura pas de quarantaine exigée à l'arrivée. Une annonce qui a ravi les voyagistes français spécialistes de la destination !

Plébiscité par les touristes Français, Cuba a accueilli 33 586 clients pour les voyages à forfait, avant la crise, en 2019, selon les chiffres du Seto.

« C'est une excellente nouvelle pour le long-courrier vers les Caraïbes cet hiver. Avec La République Dominicaine, la reprise des départs vers les Antilles, la réouverture de Cuba boucle le retour des grandes destinations de la zone Caraïbes sur le marché français », commente René-Marc Chikli, Président du Seto.


Quid des autotours et séjours chez l’habitant ?



« Clairement, nous l’attendions avec beaucoup d’impatience », affirme Christophe Troalic, directeur commercial de Decoov Cuba, tour-opérateur spécialiste de Cuba du groupe Le Vacon de Maillard.

« Pour le tour-opérateur mono destination que nous sommes, c’est un soulagement, explique Grettell Lopez, gérante d’Havanatour. Aujourd’hui, la majorité des devis concernent 2022. Quand nous serons assurés que toutes les activités touristiques et les vols auront repris, cela marquera la différence », souligne-t-elle.

Côté aérien, Air France assure actuellement des liaisons vers La Havane et Holguín et retrouvera son volume habituel de vol début 2022. Air Caraïbes a décalé la reprise de ses vols au mois de février 2022.

Autre élément essentiel : le classement en rouge de la destination par le ministère des Affaires étrangères. « Ce n’est pas un frein pour de nombreux voyageurs, car il n’y a pas de contraintes une fois sur place. Mais ça peut en faire hésiter d’autres », selon la gérante d’Havanatour.

Pour autant, le redémarrage de l’activité touristique devrait se faire en douceur.

« Nous ne nous attendons pas à un raz de marée à l’hiver 2022, mais c’en est fini des tracasseries pour se rendre à Cuba ou se déplacer d’une région à l’autre », note Jean Eustache, pdg d’Amerigo. Avec 2 000 pax, Cuba est une destination phare d’Amérique latine l’hiver pour le tour-opérateur.

Si la réouverture de la destination est une bonne nouvelle à la veille de l’hiver, elle reste à nuancer.

« Pour ce qui est des séjours balnéaires dans des hôtels à Varadero ou les Cayos, tout est dans l’ordre. En revanche, pour les circuits itinérants ou les séjours chez l’habitant, il va falloir attendre début 2022 », affirme le directeur commercial de Decoov Cuba.

Un constat partagé par de nombreux voyagistes français. En effet, soumis au blocus américain et privé depuis le début de la pandémie de covid-19 des ressources du tourisme Cuba connait d’importantes pénuries.

« Les Cubains ont un double problème. La covid comme tout le monde et la situation économique. Le blocus américain les prive de tout. Cela nous semble difficile d’envoyer, dès le 15 novembre, des clients en autotour. Cela risque d’être compliqué en termes de nourriture ou de location de voitures », poursuit Christophe Troalic, dont le TO collabore avec 150 familles cubaines pour proposer des hébergements chez l’habitant. Sur ses 4000 clients annuels, la moitié séjourne en casas particulares.

Des observateurs envoyés sur place

Nourriture, location de voiture, sites accessibles… Pour évaluer au mieux la situation, Decoov Cuba se rendra sur place. « Nous allons aller nous-même vérifier toutes les prestations , c’est plus que nécessaire », poursuit Christophe Troalic.

A l’instar du voyagiste, l’Office de tourisme de Cuba enverra des émissaires à Cuba à compter du 2 novembre. L’objectif ? « Confirmer ce qui est ouvert ou non, répond Pierre Boudot-Lamotte, collaborateur externe de l'OT de la République de Cuba. On souhaite éviter aux vendeurs de faire des erreurs. »

L’OT organisera d’ailleurs un webinaire le 23 novembre 2021 pour que les agents de voyages puissent disposer d'informations fiables sur la destination.

Caroline Lelievre Publié par Caroline Lelievre Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Caroline Lelievre
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 8279 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Septembre 2022 - 00:05 Thomas Cook : qui était l'inventeur du voyage ? 🔑

















































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias