TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Déconfinement ou pas... Y aura-t-il des voyages à Noël ?

L'Editorial de Jean da Luz



Voilà une question à plusieurs dizaines de millions d’euros pour l’industrie du tourisme : les Français pourront-ils partir et prendre l’avion pour partir en vacances en décembre ? Je ne sais pas vous mais, perso, je sortirai mon joker… si j’en avais un !


Rédigé par le Dimanche 22 Novembre 2020

Un Noël au soleil "c'est une chose qu'on aura jamais" cette année ? /crédit DepositPhoto
Un Noël au soleil "c'est une chose qu'on aura jamais" cette année ? /crédit DepositPhoto
La communication gouvernementale actuelle sur la Covid-19, le déconfinement, les vacances et le pic de l’épidémie ressemble comme deux gouttes d’eau à une cour de récréation : tout le monde lève la main pour donner son avis, immédiatement repris par un autre et aussitôt démenti ou recadré par un 3e.

La course à l'échalote pour donner de bonnes ou... de mauvaises nouvelles (peu importe qu’elles se télescopent), bat son plein.

Le sémillant Jean-Baptiste Djebbari exultait la semaine dernière en demandant et obtenant de la SNCF la promesse de 100% des capacités pour les Fêtes de fin d’année. Pour un peu on aurait débouché le champagne...

Mais un train pouvant en cacher un autre, le lendemain, Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat au Tourisme, plombait l’ambiance, en rappelant qu’il fallait attendre encore un peu “avant de réserver

Ils avaient déjà été “grillés” par Elisabeth Borne, quelques jours auparavant, qui estimait qu’il ne fallait pas tarder à embaucher les saisonniers dans les stations de ski... quitte à les faire bénéficier du chômage partiel si les saisons n’ouvraient pas… Logique économique implacable !

L’hésitation est aussi de mise pour les DOM-TOM. Si certaines têtes brûlées n’hésitent pas à partir à la faveur du flou artistique entretenu par le manque de coordination des pouvoirs publics, d’autres s’abstiennent… avec raison ?

Quelle cacophonie et quelle pagaille ! Deux sentiments qui engendrent un ras-le-bol croissant des entrepreneurs étranglés par une crise qui n’en finit pas. Voilà pourquoi ils commencent à ruer dans les brancards et on les comprend.

LIRE : UMIH : "nous appelons tous nos adhérents à manifester partout en France"

A juste titre, car à 30 jours des vacances, les stations ne savent toujours pas si elles pourront ouvrir ou non.

A 30 jours des départs, les candidats au voyage ignorent s’ils seront en mesure de prendre un avion pour quelques jours de vacances bien méritées, après cette 2e vague qui prend des allures de tsunami et menace d’emporter beaucoup de monde sur son passage.

Les petits commerces qui se plaignent des arbitrages catastrophiques des pouvoirs publics, sont aussi dans le brouillard, avec des annonces qui jouent au yoyo.

Les petits commerces qui se plaignent des arbitrages catastrophiques

Tiraillés entre un Gouvernement où les scientifiques ont pris le pouvoir et rêvent de nous voir tous complètement confinés jusqu’à l’éradication du virus et des énarques qui tirent la sonnette d’alarme parce que côté économie c’est “chaud patate”, nos malheureux concitoyens se demandent s’il y a encore un “pilote” dans l’avion France.

Indécision et valse-hésitation sont le pain quotidien des Français depuis l’avènement de la pandémie.

Mais depuis quelques jours, force est de constater que les déclarations maladroites sinon contradictoires de nos gouvernants, atteignent un summum rarement atteint.

Il faut arrêter les c… M. le Président, et siffler la fin de la récré pour mettre fin au chahut actuel. D’ailleurs, pour changer des déconfinements, couvre-feu, attestations et autres “bonnes nouvelles”, pourquoi ne pas envoyer quelques signaux positifs à nos compatriotes ?

Leur donner un peu d’espoir et les “déVéraniser” pour commencer à évoquer les vaccins, l’organisation humaine et logistique nécessaire, les priorités au niveau de la population, etc ?

Voilà qui redonnera de l’espoir à toute la France épuisée, démoralisée, déconfite qui n’en peut mais...



Jean Da Luz Publié par Jean Da Luz Directeur de la rédaction - TourMaG.com
Voir tous les articles de Jean Da Luz
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 31650 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Anthony le 23/11/2020 08:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avis bien personnel mais que je partage entièrement...

2.Posté par Pierre le 23/11/2020 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Rien d’étonnant à ce qu’il y ait des déclarations qui ne sont pas au final si contradictoires. Quelqu’elles soient nous dépendrons des conditions d’entrée dans les autres pays et là c’est sûr plus le pays est totalitaire plus la communication est verrouillée, alors je préfère un pays qui permet à ses ministres de s’exprimer et permet le dialogue d’où peut être les erreurs , à un autre où la peur sclérose tout le pays . Ceci dit pour les agences de voyage même en ouvrant nous ne ferons pas du tout le plein , il est trop tard de prévoir pour Noël et pour la suite une fois que tout sera réouvert en France , nous aurons encore bien des difficultés à faire voyager nos clients, nous serons les derniers à sortir de cette crise et on se demande comment on va régler nos loyers avec un an d’inactivité !

3.Posté par Emmanuel en colère le 23/11/2020 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout à fait d'accord avec votre article, sa conclusion et votre expression "DéVeraniser". On n'en peut plus de cette cacophonie, de cet amateurisme qui prévaut depuis de si longs mois. Marre de ces décisions à l'emporte pièce, sans logique rationnelle. Marre que le duo Veran/Delfressi joue les pères fouettards et ait pris la place de 1er Ministre sans avoir à justifier leurs errements! Alors quitte à être taxé de Tête Brulée, j'ai acheté des billets d'avion pour partir aux Antilles, non confinées elles, dès le 26 Décembre. Et je vais passer la fin de cette année pourrie au soleil avec un Ti Punch et une langouste... Bonne fin d'année à tous!

4.Posté par Garos Grégory le 23/11/2020 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour votre article, c'est du grand n'importe quoi de nous empêcher de voyager car les mesures sanitaires dans les aéroports et dans les avions sont respectées.
Mais le gouvernement préfère que les familles s'entassent en France pour les fêtes de fin d'année plutôt que d'aller en voyage en couple ou seul.

5.Posté par Olivier Pons le 23/11/2020 13:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo, tout est dit. En plus de la gué guerre entre extrêmistes médicaux du tous confinés, lobbies de l'économie, des médias sont aussi complices de cette cacophonie. Ils sèment la terreur, tels des charognards à la recherche du sensationnel.
Macron doit sortir de cette spirale infernale.
Au milieu, le pauvre citoyen. Ne serions nous pas revenus en 1788 ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 30 Septembre 2021 - 23:50 IFTM Top Resa : 5,4,3,2,1… Partez !








































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias