TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Digitalisation : le CES de Las Vegas, de la réalité virtuelle au naufrage réel...

Interview de Sophie Lacour, DG d'Advanced Tourism et chercheuse



Il était l'évènement technologique le plus attendu, celui qui devait démontrer les tendances de la transposition d'un salon physique en digital, sauf que le CES Las Vegas a fait pschitt. La grand-messe de l'innovation mondiale n'a pas tenu ses promesses et n'a jamais réussi sa transition. Nous revenons avec Sophie Lacour, la fondatrice d'Advanced Tourism et aussi la responsable de la délégation tourisme du Village Francophone. C'est aussi l'occasion de poser le regard sur l'année passée dans le tourisme et la technologie.


Rédigé par le Mardi 26 Janvier 2021

"Nous aurions pu penser que le CES Las Vegas allait être un super salon virtuel en fait c'était bof voire même nul, par rapport à Laval Virtuel ou le Village Francophone" selon Sophie Lacour - Crédit photo : CES Las Vegas
"Nous aurions pu penser que le CES Las Vegas allait être un super salon virtuel en fait c'était bof voire même nul, par rapport à Laval Virtuel ou le Village Francophone" selon Sophie Lacour - Crédit photo : CES Las Vegas
TourMaG.com - Le CES Las Vegas a fermé ses portes, il y a tout juste 10 jours. Quels enseignements tirez-vous de l'évènement ?

Sophie Lacour :
Je vais commencer par des chiffres pour vous vous rendiez compte de l'effet digital sur le plus grand salon technologique du monde.

Nous sommes passés de 225 000 m² d'exposition à votre salon, ce n'est pas la même surface, puis de 4 400 exposants à 1 900, puis de 180 000 visiteurs à 75 000.

Ces trois chiffres sont bien la preuve que quel que soit le virage numérique que veulent prendre les organisateurs, cela attire moins de monde, c'est une évidence.


Par contre, nous pouvons aussi dire, quand même qu'il y a eu 75 000 visiteurs. Ce que j'ai déploré, lors de cette édition, c'est le nez au vent, donc chiner sur les stands et trouver un truc que tu n'avais pas prévu.

L'innovation correspond à la surprise et la trouvaille, sauf que lors du CES Las Vegas ce n'était pas possible, car nous allions vers ce que nous connaissions.

Une édition 2022 dans la même veine ? "Non, les exposants vont fuir et les visiteurs n'y trouveront plus aucun intérêt"

TourMaG.com - L'édition 2021 a été pas mal critiquée pour son organisation et son manque d'intérêt. Vous semblez rejoindre les critiques...

Sophie Lacour :
Dans sa stratégie au niveau de l'organisation de l'évènement, il y a un problème, nous pouvions imaginer que le CES Las Vegas serait très fort à ce niveau, mais cela n'a pas été le cas.

Nous aurions pu penser que le CES Las Vegas allait être un super salon virtuel en fait c'était bof voire même nul, par rapport à Laval Virtuel ou le Village Francophone.

La déception vient de tout l'imaginaire que nous mettons dans le CES. C'est le roi de la techno et il nous propose un catalogue avec des logos, c'est hyper décevant.

TourMaG.com - Avec un tel constat, le salon ne pourra pas se dérouler, ainsi en 2022, je suppose ?

Sophie Lacour :
Non, sinon les exposants vont fuir et les visiteurs ne trouveront plus aucun intérêt à se rendre sur l'évènement.

Pendant ce temps, des entreprises se bougent pour créer des salons virtuels qui tiennent la route.

TourMaG.com - Toutefois, avez-vous observé et trouvé des innovations intéressantes ?

Sophie Lacour :
L'an dernier j'avais constaté une émergence des technologies liées à la pureté de l'air, quand j'avais présenté cela dans ma conférence post CES Las Vegas, les gens avaient un petit sourire.

Ils pensaient alors que cela ne servirait à rien. C'est pourtant l'exemple parfait démontrant que les prévisions et les tendances sont très difficiles.

Bien malin qui aurait prévu cette pandémie et donc qui aurait prédit que le développement de cette technologie allait être indispensable l'année suivante.

Présentée lors de l'édition précédente, comme la pureté de l'air face à la pollution, cette année, la technologie était présentée comme de la désinfection face au covid.

C'est l'exemple typique d'une chose que nous ne pouvions pas prédire.

"Le CES Las Vegas a mis en avant la technologie covido-compatible"

TourMaG.com - L'innovation n'est parfois pas utilisée pour son sens premier...

Sophie Lacour :
C'est exactement cela.

Il y a aussi eu des solutions créées par des mini start-up et qui sont maintenant reprises par des grands groupes, par exemple tout ce qui concerne le Gestual Monitoring (le fait qu'un geste déclenche une action pour un objet connecté - IOT).

Ainsi, l'année dernière ou il y a encore deux ans, cette technologie était confidentielle, maintenant Apple a repris cela.

Toutes les technologies haptiques (créer une communication entre un humain et une partie de son environnement) vont se développer à cause ou grâce au covid. Le CES Las Vegas a mis en avant la technologie covido-compatible.

Le développement durable a représenté 10% de la technologie présentée lors de l'édition 2021, ce n'est pas énorme, mais c'est mieux.

TourMaG.com - Le développement durable, nous l'oublions avec cette épidémie, reste la lame de fond de l'innovation et notre principale problématique...

Sophie Lacour :
Exactement, j'ai trouvé très intéressant le programme de Samsung, Galaxy Upcycling.

L'entreprise propose de recycler son vieux téléphone pour l'utiliser comme télécommande de la domotique.

Je cherche toujours des solutions à implémenter sur de l'existant, notamment dans l'hôtellerie, car les hôteliers n'ont pas toujours les moyens de se doter de technologie onéreuse.

Cette année, j'ai trouvé une enceinte digitale étanche, en matériaux recyclés. Celle-ci se clipse sur le pommeau de douche et fonctionne grâce à une turbine utilisant le jet de l'eau, pour recharger la batterie et diffuser de la musique. C'est hyper malin.

Il y a aussi une grande montée du Do It Yourself, avec l'explosion des dosettes et cette année, il y en a encore plus. L'hyperpersonnalisation est toujours en vogue et s'accélère.

Yves Saint-Laurent a présenté un rouge à lèvres à faire soi-même. Autre innovation intéressante à l'heure où nous sommes séparés par des plexiglass, LG a sorti un écran totalement transparent, cela pourrait permettre de présenter des plats, des images ou autres.

Les robots sont toujours très présents, avec notamment des bouts de robots, comme le bras-robot de Samsung. En ces temps de covid, c'est toujours intéressant, pour ramasser des masques, transporter des objets.

L'entreprise Lasso a présenté une smart-poubelle qui trie les déchets recyclables et elle les broie. C'est une solution parfaite pour un lodge, un gîte ou un hôtel.

La sécurité globale sera le sujet du CES Las Vegas 2022, surtout avec la 5G qui arrive.

"Il y a une fierté des territoires qui se sentaient par le passé exclus"

"ue ce soit en 2022 et 2023, la rencontre en vraie va devenir un évènement" selon Sophie Lacour - DR
"ue ce soit en 2022 et 2023, la rencontre en vraie va devenir un évènement" selon Sophie Lacour - DR
TourMaG.com - Les robots ont cessé de copier l'humain, ils redeviennent des robots. Est-ce une tendance que vous observez ?

Sophie Lacour :
Oui et non, car cette année, tout avait des yeux.

Tous les objets ont des yeux, de l'aspirateur aux téléphones en passant par les pots de fleurs connectés. C'est une vraie tendance.

TourMaG.com - Nous manquons d'humain autour de nous ?

Sophie Lacour :
C'est une façon d'humaniser l'objet.

Ce sont toujours des yeux qui bougent, avec quelques expressions. Ils prennent tous des traits humanoïdes, il y a la volonté d'intégrer l'objet robotisé dans notre quotidien.

Nous pouvons dire comme au 17e siècle que les yeux sont le miroir de l'âme. Ce siècle avait raison, l'objet avec des yeux devient presque humain.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 2432 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Pierre le 27/01/2021 09:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il semblerait que l’on commence aussi à saturer avec le virtuel , dans les prochaines années les gens auront aussi besoin de vécu et de réel en tout cas dans le tourisme , la virtualité touristique en restant chez soi avec un casque , si on ne peut l’expérimenter de ses propres yeux reste une sorte de rêve ou de cauchemar . La technologie oui , la virtualité un peu moins .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus









































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias