TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Emploi, recrutement : Ça bouge du côté des offices de tourisme

Des salaires plus avantageux



Fini l’image vieillotte ! Il y a longtemps que l’activité des offices de tourisme ne se résument plus à distribuer de la documentation. Ces derniers gagnent en dynamique et élargissent leur palette de missions : accueil, vente, numérique, réceptif… Une évolution qui les rend de plus en plus attractifs. Ici, on ne connait pas de difficultés de recrutement.


Rédigé par le Mercredi 27 Novembre 2019

Parfois cantonnés à une image désuète, les offices de tourisme ont un gros travail marketing à faire pour gagner en attractivité et faire valoir leur dynamisme. - DR
Parfois cantonnés à une image désuète, les offices de tourisme ont un gros travail marketing à faire pour gagner en attractivité et faire valoir leur dynamisme. - DR
Conseiller de séjour, responsable de la promotion en charge des relations presse, animateur numérique, responsable éditions, chargé de projets e-tourisme, community manager, webmaster, responsable commercial, responsable du tourisme réceptif, responsable du développement, chargé d’animation, des labellisations, sans compter sur les postes liés à l’administration, etc… La palette d’emplois dans les offices de tourisme est large et souvent méconnue.

« Un office de tourisme (OT) n’est pas qu’un lieu où l’on peut vous renseigner, il existe de nombreuses missions liées au back office exercées par des personnes que l’on ne rencontre pas quand on pousse la porte d’un OT », souligne Christophe Marchais, directeur de la Fédération Nationale des Offices de Tourisme.

Parfois cantonnés à une image désuète, les offices de tourisme ont un gros travail marketing à faire pour gagner en attractivité et faire valoir leur dynamisme.

« L’enjeu pour nous est d’expliquer les types de postes que l’on peut trouver en OT, car entre la vision que les gens ont et la réalité, il y a vraiment un gap.

Nous avons un certain nombre de messages à faire passer, pour dire qu’effectivement les OT ont évolué, se sont adaptés aux territoires, aux comportements des voyageurs et aux mutations technologiques, sociologiques, etc… Nous sommes dans un écosystème qui bouge beaucoup, avec au cœur la relation humaine avec les habitants, les socio-professionnels et les élus »
, poursuit-il.

Un constat partagé par Karine Estaun. A la tête de son cabinet conseil & organisme de formation certifié depuis 19 ans et spécialiste des techniques et stratégies commerciales, elle intervient à 80% dans les OT.

« L’OT du 21e siècle n’est plus le syndicat d’initiative, ils évoluent très vite et proposent de véritables projets », précise-t-elle.

Un secteur qui recrute

Les OT représentent un peu plus de 10 000 postes sur l’ensemble de la France et Dom Tom, répartis au sein de 1500 structures.

Leur nombre a été divisé par deux au cours des dernières années, suite à l’application de la loi Nôtre portant sur la réorganisation territoriale, pour autant les effectifs sont restés constants et les embauches ont perduré. « Certains territoires ont maintenu un site d’accueil, d’autres se sont positionnés sur de nouvelles missions », souligne Christophe Marchais.

Aujourd’hui, selon les dires des professionnels du secteurs, les recrutements y sont plus importants en comparaison avec le tour-operating et les agences de voyages.

La loi Nôtre a également entraîné un nouveau mode de financement des offices de tourisme. Dans un contexte où les subventions baissent, il est nécessaire pour ces derniers de rechercher des fonds. Outre les missions de conseil, la vente est devenue indispensable.

C'est là qu'intervient Karine Estaun, formatrice spécialiste des techniques et stratégies commerciales : « Aujourd’hui, les techniciens ont besoin de formation commerciale, notamment pour assurer leur financement. Les profils commerciaux, provenant du privé, sont actuellement recherchés. »

Une meilleure rémunération et moins de contraintes ?

Malgré son manque de visibilité, le monde institutionnel ne connaît pas de difficulté à recruter.

Les offices de tourisme seraient plus attractifs que les agences de voyages, selon Alain Sauvage, à la tête du cabinet de recrutement Cibléojob. « Les OT ne se contentent plus, aujourd’hui, d’apporter du conseil, mais font également de la vente de prestations locales. Le rythme de travail, l’absence d’objectifs sont des atouts face aux agences de voyages. »

« Mais il ne faut pas se tromper, à la différence d’une agence de voyages, les OT sont ouverts le dimanche en période de forte activité, surtout en zone touristique. Et puis, sans parler d’objectifs, les structures fonctionnent sur la base de subventions et doivent également trouver une part de leur propre financement », tient à préciser Christophe Marchais.

Autre avantage et pas des moindres la rémunération !

« La convention collective est connue pour être généreuse, confirme Christophe Marchais. Cependant, sur les personnes en poste d’accueil, je ne pense pas qu’il y ait une différence avec une agence de voyages ».

« Ce sont des métiers où l’on peut évoluer et gagner relativement mieux sa vie. Autour de 20% de plus qu’en agence. Un chef de produit peut demander 2300€ bruts mensuels. Avoir une expertise en communication, en qualité, en commercialisation… permettra de gagner plus », affirme Karine Estaun.

L’office de tourisme n’a pas fini de muter selon les professionnels interrogés. De quoi continuer à attirer l’attention des candidats.

Caroline Lelievre Publié par Caroline Lelievre Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Caroline Lelievre
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 4467 fois

Notez


1.Posté par Gloups le 29/11/2019 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Autre avantage et pas des moindres la rémunération !" ??? Quoi ?
Mais laissez moi rire, aucune connaissance de la réalité du terrain. Si les OT cherchent de nouveaux moyens financiers, ce n'est malheureusement pas pour offrir des salaires "généreux", mais uniquement pour permettre de maintenir les emplois.
Regardez un peu les offres d'emplois dans les OT svp avant de publier de tels choses ...

2.Posté par Christophe le 02/12/2019 14:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis en total accord avec les propos de Gloups. L'article se trompe très lourdement sur les conditions salariales en OT qui restent bien en dessous de celles offertes en TO ou Agences, Ouvrez les yeux de grâce! un brin d'objectivité à minima? Néanmoins cela n'enlève rien au reste du contenu de l'article traitant de l'attractivité des OT (postes et missions plus variés, etc) qui est bien plus fidèle à la réalité.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PETITES ANNONCES
Valérie DUFOUR
direction@welcometothetravel.com
+33 6 99 07 16 66



CV DU MOIS
Faites parvenir votre CV texte ou vidéo
à valerie.annonces@tourmag.com.
Le CV le plus original sera mis en avant dans notre newsletter emploi du mois.












TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips