Nos bureaux sont fermés du 02/08 au 22/08. Retour de la newsletter quotidienne le 23/08/2021. Bel été !
TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

France : quelles sont les conséquences de la crise sur les usages du numérique ?

Selon l'Arcep la crise a démultiplié les usages du numérique et provoqué l’envolée de l’achat en ligne



L'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (ARCEP) vient de publier son baromètre du numérique édition 2021. Au fil des 348 pages de la publication l'autorité administrative revient sur la pénétration des outils digitaux, comme le smartphone ou la tablette, mais aussi les usages qu'en font les Français. Et bien évidemment, si les gagnants de la crise sont assez peu nombreux, les acteurs du numérique font partie des rares à sortir la tête de l'eau après plus de 17 mois de crise.


Rédigé par La Rédaction le Mardi 6 Juillet 2021

Selon l'Arcep la crise a démultiplié les usages du numérique et provoqué l’envolée de l’achat en ligne - Crédit photo : Jesussanz
Selon l'Arcep la crise a démultiplié les usages du numérique et provoqué l’envolée de l’achat en ligne - Crédit photo : Jesussanz
Ce matin, nous vous dévoilions la double interview d'acteurs du numérique à savoir OUI.sncf et TikTok.

"Nous sommes arrivés en France à l'été 2019, aujourd'hui nous avons 100 millions d'utilisateurs quotidiens en Europe.

Depuis le début du 1er confinement, nous avons eu une très forte croissance sur la capacité à lire du contenu sur le flux for You, personnalisé pour les utilisateurs et les contributeurs,
" nous expliquait alors, Arnaud Cabanis, le DG de TikTok France.

Si les gagnants de la crise sont relativement peu nombreux, le digital sort renforcé de ces 17 mois de crise et de restrictions.

Et ce n'est pas une affirmation sans fondement, puisque le dernier baromètre 2021 de l'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (ARCEP) arrive à la même conclusion.

La pénétration des équipements numériques a explosé en 2020

Selon l'autorité indépendante, la crise sanitaire a au fil des mois "démultiplié les usages du numérique et entrainé l’envolée de l’achat en ligne."

Entre le télétravail, les courses et achats en ligne, l'école depuis la maison, etc, la pénétration des équipements numériques ne cesse d'augmenter.

"Depuis l'année dernière, la proportion d’utilisateurs augmente significativement, et notamment l’usage des tablettes (58% des individus en utilisent une, +17 points), des enceintes connectées (24%, +13 points) et des ordinateurs (88%, +12 points)," rapporte l'ARCEP.

Ce n'est pas tout, car si l'usage s'est démultiplié selon les formats, il est aussi devenu plus fréquent, puisque 66% des utilisateurs d'ordinateurs les utilisaient quotidiennement (+19 points).

Pour la première fois depuis 2017, les Français ont privilégié l'ordinateur au téléphone pour leurs recherches sur internet (43% contre 41% pour les smartphones en baisse de 10 points).

Malgré ces chiffres impressionnants, 15% de la population française n'a pas accès à une connexion internet.

Alors que les smartphones ont envahi notre quotidien, 84% des personnes âgées de douze ans et plus en utilisent un (+7 points) ils ont été utilisés pour garder le lien durant cette crise sans précédent.

ARCEP : La durée de détention des téléphones est un point noir à régler

En effet, 79% des détenteurs de smartphone ont fait usage des messageries instantanées et 67% ont téléphoné via des applications. Les désormais trop simples appels téléphoniques et SMS sont en pertes de vitesse.

Toutefois la hausse des équipements de la population française crée aussi des disparités.

Selon l'ARCEP, les séniors ont plus fréquemment téléchargé ces applications, mais n’en ont pas fait une utilisation régulière.

Dans le même temps, seulement 39 % des internautes ne voient aucun frein à Internet, donc 61% de la population connait des difficultés à l'utilisation d'internet.


Pire même, 35% des Français éprouvent au moins une forme de difficulté qui les empêche d’utiliser pleinement les outils numériques et internet. Nous le voyons bien le numérique a totalement bouleversé nos vies, mais il doit s'adapter.

De plus, le tant désiré smartphone n'est pas sans polluer, notamment lors de sa conception, puisqu'il représente 11% de l’empreinte globale du numérique en 2019, selon le rapport d’information du Sénat.

L'ARCEP pointe du doigt l'une des problématiques majeures pour la durabilité du numérique : la durée de vie des téléphones.

"Les durées de détention individuelles semblent rester limitées, puisque 84% des possesseurs de smartphone déclarent le détenir depuis moins de trois ans," explique l'autorité.

Toutefois, le baromètre révèle que 76% de la population française âgée de douze ans et plus a déclaré avoir effectué au moins un achat de bien sur internet au cours des 12 derniers mois, contre 62% en 2019.

Il y a bien eu un basculement avec les confinements. Malgré tout, le temps passé devant les écrans n'a pas explosé. La télévision a été regardée en moyenne 19h par semaine (+ 1h depuis 2018), tout comme le temps passé sur internet (+ 1h depuis 2018).

Si deux-tiers de la population regardent des films sur internet (la moitié en 2018), la durée de visionnage reste stable à 6h par semaine.

Retrouvez les 348 pages du Baromètre du Numérique 2021 de l'ARCEP juste ici :


Lu 2397 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias