TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo TourMaG  




Hôtellerie : la demande en net recul sur la province pour février 2012

à Paris, toutes les catégories parviennent à se stabiliser


Deloitte/In extenso dévoile les statistiques de la fréquentation des établissements hôteliers français en février 2012. Il y apparaît que le ralentissement observé en janvier 2012 se poursuit et se renforce en province. En revanche, les hôtels parisiens de toutes catégories parviennent, eux, à limiter les dégâts.


Rédigé par le Vendredi 30 Mars 2012

La baisse déjà observée en janvier 2012 se poursuit en février 2012 dans le secteur hôtelier français, selon les statistiques de Deloitte/In Extenso.

Et la chute de la fréquentation et des revenus semble s'être propagée aux catégories économique et super-économique. Surtout en province où les recettes sont en net recul dans plusieurs villes.

Les taux d'occupations (TO) des catégories Milieu de gamme et Grand Luxe sont ainsi inférieurs à 50 %, en région. Ce qui entraîne une chute du chiffre d'affaires de -7 % pour établissements haut de gamme. Une tendance un peu limité par la solidité du prix moyen des catégories économique et super-économique qui observent un recul moins prononcé du RevPAR.

Parmi les villes qui ont le plus souffert en février 2012, se trouvent Lyon, Nantes, Grenoble, Montpellier et Toulouse où la fréquentation a diminué de plus de 10 % par rapport à l'année précédente. En revanche, à Bordeaux, Angers et Avignon, le nombre de nuitées a progressé.

Dans ce contexte morose, Paris fait figure d'exception car la capitale n'enregistre aucune baisse de la demande sur l'ensemble des catégories d'hébergements.


Lu 1358 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Chambres d''hôtes Nuit d''un Jour, entre Lyon et mâcon le 02/04/2012 10:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous sommes au nord de Lyon et gérons des chambres d'hôtes. Nous ressentons effectivement, depuis le mois d'octobre, une baisse sensible des réservations, même au niveau des OTA. Ceci dit, il faut relativiser car l'année précédente était en forte augmentation : nous sommes revenus au niveau d'il y a deux ans.
Nouvelle crise ? Elections ?
Comment justifiez vous cette baisse ?

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >



































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias