TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

III. La Normandie des petits ports et des beaux villages

Zoom sur la région Normandie



Partir en Normandie et découvrir ses villages et ses petits ports fleuris, romantiques, remarquables, d’art, d’histoire, de caractère, "préférés des Français"… Leur trait commun : ils nous séduisent, nous attrapent côté cœur et nous entraînent souvent dans l’Histoire de France. Des vacances en Normandie c’est retrouver la lumière, les paysages urbains ou bucoliques et les jardins sublimés par les impressionnistes et vivre des émotions qui ont inspiré les peintres là-même où ils ont posé leurs chevalets. Leurs chefs-d’œuvre sont exposés dans de nombreux musées de la région. Les sites, musées et visites mentionnés sont sous réserve des conditions sanitaires en vigueur.


Rédigé par le Mercredi 26 Mai 2021

Des villages qui ont une âme, le "petit tru" en plus qui fait que l’on y revient forcément un jour… ainsi se décrivent les "Plus Beaux Villages de France".

En Normandie, six villages portent ce label.

En bordure de mer, à l’intérieur des terres, au creux d’une boucle de la Seine, connus, méconnus, beaucoup mériteraient ce label.

Voici une sélection à vivre à deux, entre amis ou en famille.

Honfleur, une double vocation historique

120 kilomètres de côtes, des villages charmeurs, des histoires à foison… Le Calvados s’impose comme une destination romantique et historique.

Il est le troisième département français en nombre de monuments historiques !

Port d’estuaire et port de mer, Honfleur a eu dans son histoire une double vocation : la défense du "Fleuve royal" et le départ des grandes aventures océanes.

Vieille de plus de mille ans, préservée et échappée aux dégâts de la Seconde Guerre Mondiale, la ville médiévale et son Vieux Bassin exercent une véritable fascination sur les quelque trois millions de visiteurs qui la découvrent chaque année.

A voir : le musée Eugène Boudin, qui a légué de nombreuses œuvres à sa ville natale ; Le musée du Vieux Honfleur ; Les Maisons Satie dont le parcours scénographique et musical original rend hommage au musicien et compositeur né en ces lieux en 1866.

D'innombrables pépites en Calvados

Beuvron-en-Auge est traversée par la Route du cidre, qui s’étend sur 40 km, et fédère une vingtaine de producteurs  - DR :  Thomas Boivin, Calvados Tourisme
Beuvron-en-Auge est traversée par la Route du cidre, qui s’étend sur 40 km, et fédère une vingtaine de producteurs - DR : Thomas Boivin, Calvados Tourisme
Un vieux manoir (16e siècle), une ancienne auberge - "la Boule d’Or" - et des maisons à colombages (17e et 18e s)… Nous sommes à Beuvron-en-Auge. Dans ce village (non loin de Cabourg) règnent vraiment la douceur de vivre et le goût de l’authenticité. Ses maisons à colombages sont restaurées avec le plus grand soin.

A savoir : Beuvron-en-Auge est traversée par la Route du cidre, qui s’étend sur 40 km, et fédère une vingtaine de producteurs. Elle représente une jolie carte postale de la Normandie des haras, des châteaux manoirs et maisons à colombages.

Pont-l’Evêque est sans doute l’une des villes les plus photogéniques de Normandie avec son architecture typique du Pays d’Auge.

Flâner pour franchir ses ponts, traverser ses jardins, longer ses rivières et s’arrêter sur un détail, un musée, une exposition…

A savoir : possibilité d’une visite audio guidée de la ville (10 stations) téléchargeable sur téléphone (uniquement en français).

A faire : une visite gourmande (à suivre).

A la croisée de la Suisse normande et du Pays d’Auge, Falaise est fortement marquée par Guillaume le Conquérant qui naquit ici en 1027.

C’est d’ici que débutera sa fabuleuse épopée qui le mènera à la Couronne d’Angleterre. Située sur un éperon rocheux, la forteresse médiévale est le témoignage de cette conquête.

A voir : le "Mémorial de Falaise - La Guerre des Civils" un musée consacré à la vie quotidienne des populations au cours de la Seconde Guerre mondiale. Le projet symbolise les destructions subies par les villes normandes lors de la bataille de Normandie.

L’Eure, de Richard Cœur de Lion à Claude Monet

Le Pont Japonais dans le Jardin Claude Monet à Giverny - DR : Eva Tessier, Normandie Tourisme
Le Pont Japonais dans le Jardin Claude Monet à Giverny - DR : Eva Tessier, Normandie Tourisme
À une heure de Paris, l'Eure promet une infinité d'expériences le long de ses sentiers battus et chemins de traverse.

Au cœur de l’une des plus belles hêtraies d’Europe, Lyons-la-Forêt est le coup de cœur assuré. Tout y est : colombages, torchis coloré et briques roses, salons de thé, petits restaurants, magasins d’antiquité et, superbes, des halles du 18e siècle.

Ce petit village de 800 âmes fut un lieu de villégiature et d’inspiration pour de nombreux artistes. Maurice Ravel y composa. Jean Renoir y tourna des scènes. Claude Chabrol en fit le décor de Madame Bovary.

Une excursion : l’OT organise des visites guidées de l’impressionnante filature dite Levavasseur à Pont Saint-Pierre (à une quinzaine de kilomètres).

Véritable cathédrale industrielle, construite au milieu du 19e siècle, elle est conservée à l'état de ruine depuis son incendie en 1874. Fermée au public en dehors des visites guidées. On peut en apercevoir l’exceptionnelle architecture néo-gothique en longeant les rives de l’Andelle, à l’occasion d’une visite des ruines de l’abbaye Notre-Dame de Fontaine-Guérard ou en randonnée.

Sur la rive droite de la Seine, Giverny, mondialement célèbre à travers les tableaux de Claude Monet qui y vécut et y travailla de 1883 jusqu’à sa mort en 1926.

La Fondation Claude Monet ouvre aux visiteurs la maison, les jardins, l’atelier des Nymphéas. Impossible de ne pas marquer une pause devant le jardin d’eau avec son pont japonais, ses nymphéas, qui inspirèrent ses toiles les plus connues.

Avec l’ouverture du Musée des Impressionnismes (anciennement Musée Américain), Giverny affirme sa position de haut lieu touristique international.

Pratique : à 45 minutes en train de Paris Saint-Lazare pour Vernon. Navettes 15 minutes après l’arrivée des trains. Location de vélos en gare de Vernon (7 km). Billetterie en ligne.

En savoir plus : fondation-monet.com/informations-pratiques/

Des vieux moulins de Vernon...

Le vieux moulin à Vernon - DR : Séverine Frères, Normandie Tourisme
Le vieux moulin à Vernon - DR : Séverine Frères, Normandie Tourisme
Face à Giverny, de l’autre côté de la Seine, Vernon. Créée au 10e siècle par Rollon, premier duc de Normandie, cette ville frontière entre le duché de Normandie et le royaume de France fut stratégique dès le Moyen Age.

De cette époque, les témoignages sont encore nombreux : Vieux-Moulin, maisons à colombage, collégiale, châteaux...

A faire : complément indispensable à la visite de Giverny, le musée de Vernon, pour son ensemble de toiles réalisées par les artistes venus dans le sillage de Claude Monet. 

Toujours en bordure de Seine, Les Andelys (le Petit au charme indéniable et le Grand), une petite ville pittoresque située au pied des célèbres ruines du Château-Gaillard, l’un des vestiges laissés par Richard Cœur-de-Lion.

A voir : à proximité de la Fontaine Sainte-Clotilde (miraculeuse !), le musée Nicolas Poussin, peintre du 18e siècle natif des Andelys. Situé dans une ancienne demeure bourgeoise du 18e siècle, il retrace l’histoire de la région.

Et aussi : la Collégiale Notre-Dame, aux vitraux du 16e siècle.

... aux moines du Bec-Hellouin

Entre Rouen et Lisieux, dans un paysage verdoyant de bocages et de pommiers, Le Bec-Hellouin a été un centre important de la chrétienté. La célèbre abbaye a été fondée vers 1034 par un chevalier dénommé Hellouin et le village créé par les moines en quête de main-d'œuvre de proximité !

Avec la Révolution, les bâtiments deviennent une caserne de cavalerie. Les moines retrouveront l'abbaye en 1948, rejoints l’année suivante par des moniales qui bâtiront leur monastère.

Avec ses rues calmes et fleuries, ses maisons à colombages, Bec-Hellouin figure parmi "Les plus beaux villages de France".

Monument historique propriété de l’État, l’abbaye occupée par des moines bénédictins développe une production artisanale de céramiques qui contribue à la renommée contemporaine du site.

A savoir : L'Hôtellerie des Frères accueille quiconque désire prier, réfléchir, reprendre souffle, trouver écoute et dialogue, faire une halte de paix. Personnes ou groupes, familles, amis, jeunes, couples, etc. Les hôtes sont invités à partager la prière communautaire et peuvent demander un accompagnement spirituel auprès d'un frère.

Alençon, Saint-Céneri-le-Gérei, Bellême : l’Orne autrement

Saint-Céneri-le-Gérei et son Auberge des Sœurs Moisy, lieux de villégiature des peintres impressionnistes - DR :  Andrea Solter, Normandie Tourisme
Saint-Céneri-le-Gérei et son Auberge des Sœurs Moisy, lieux de villégiature des peintres impressionnistes - DR : Andrea Solter, Normandie Tourisme
L’Orne a ses lieux chargés d'histoire, ses cités anciennes et ses villages de caractère où il fait bon flâner. Voici des exemples qui illustrent la diversité des richesses de ce département.

Au cœur du Parc naturel régional Normandie-Maine, Alençon possède un charme discret et élégant.

En se promenant du quartier médiéval de Saint Léonard aux hôtels particuliers du 18e siècle, en passant par la coupole de verre de la Halle au Blé, le visiteur fait aussi un voyage dans l’histoire.

La ville s’est rendue célèbre avec le "Point d'Alençon", technique qui - à l'aiguille avec du fil de coton blanc - a promu l'art ornais au rang de "Reine des Dentelles". 

La Dentelle au Point d'Alençon est depuis l'automne 2010 un savoir-faire classé au Patrimoine Immatériel de l'UNESCO.

A visiter : le musée des Beaux-arts et de la Dentelle situé au cœur de la ville dans un cadre prestigieux, ancien collège des Jésuites de la ville. Cette dentelle est réalisée entièrement à la main. Pour réaliser l’équivalent d’un timbre-poste, 7 à 15 heures sont nécessaires !

A 15 kilomètres d’Alençon, Saint-Céneri-le-Gérei et son Auberge des Sœurs Moisy, lieux de villégiature des peintres impressionnistes. Ils puisaient leur inspiration dans les Alpes Mancelles, un site naturel classé voisin.

Le charme de ce village demeure intact. Il figure parmi les "Cent plus beaux villages de France" et porte le label de "Petite Cité de Caractère".

Au cœur du Perche avec à peine plus de 1 500 habitants, Bellême est une petite commune au charme indiscutable.

Elle garde de son histoire un riche patrimoine architectural. La "Ville Close" jalonnée d’hôtels particuliers, de boutiques, de brocanteurs, de salons de thé, attire de nombreux touristes.

Arborée de chênes et de hêtres, la magnifique forêt qui porte son nom est particulièrement appréciée par les amateurs de cueillette de champignons.

Barfleur et la Hague, deux pépites du Cotentin

Le port de Barfleur - DR : Emilie Ursule, Normandie Tourisme
Le port de Barfleur - DR : Emilie Ursule, Normandie Tourisme
Destination de vacances par excellence, la Manche est aussi une terre d’Histoire et de tradition, un patrimoine religieux, une situation géographique idéale.

Dans le Cotentin, Barfleur tire l’origine de son nom du norrois, la langue des vikings.

Des maisons en granit, des petits restaurants sur le port, une église atypique, trapue, presque fortifiée, donnent à ce petit port de pêche un charme pittoresque. Ils justifient pleinement son titre (avec d’autres) de "Plus beau village de France".

Aujourd’hui, ce port d’échouage, qui a inspiré bien des peintres, vit au rythme des marées et des saisons de pêche.

A ne pas manquer : la débarque des poissons sur le quai.

Un peu d’histoire : en 1066, la Duchesse Mathilde fit construire à Barfleur "la Mora", navire qui emmena son époux Guillaume le Conquérant à la conquête de l’Angleterre. Dès lors, Barfleur devint le port principal de la Normandie. La plupart des Ducs de Normandie et Rois d’Angleterre y passèrent pour regagner leur royaume anglais. La cité garde des témoignages de son passé médiéval.

Dans un décor naturel aux allures de bout du monde, La Hague a été une source d’inspiration pour le peintre des réalités paysannes Jean-François Millet, auteur du célèbre "Angélus".

Sa maison natale, devenue musée, propose un parcours qui mêle des œuvres originales et des objets ethnographiques. La salle commune évoque l’enfance du peintre et les grands événements qui ont marqué le XIXe siècle.  

La Hague a aussi été le dernier refuge de Jaques Prévert qui, dès 1930, tombait sous son charme. Il y achètera une maison où il vivra les dernières années de sa vie.

La demeure et son original jardin, refuges discrets du poète, s’ouvrent au public. Une collection d’œuvres originales illustre l’étonnant parcours de cet artiste pluridisciplinaire.

Il est enterré au pied de l’église du village avec sa femme, sa fille et l’un de ses amis, Alexandre Trauner, décorateur de cinéma.

A savoir : dans le jardin (labellisé en 2004 "jardin remarquable") les arbres ont été plantés par sa femme et ses nombreux amis dont Yves Montand, Ursula Vian, Juliette Gréco, Picasso...

La Seine-Maritime, entre tradition et modernité

Veules-les-Roses est aussi labellisé "Plus beaux villages de France" - DR : Ben Collier, Normandie Tourisme
Veules-les-Roses est aussi labellisé "Plus beaux villages de France" - DR : Ben Collier, Normandie Tourisme
Entre terre et mer, la Seine-Maritime oscille entre tradition et modernité.

En bordure de la Côte d’Albâtre, Fécamp, résidence des Ducs de Normandie jusqu’en 1204, séduit pour son authenticité et son charme naturel.

Son port a été le premier morutier français. Les pêcheurs allaient jusque dans les eaux de Terre-Neuve.

Leurs maisons, le long du port et leur chapelle sur la falaise avec les bateaux votifs (qui expriment un vœu), sont toujours là. La ville adhère au réseau national des "Villes et Pays d’art et d’histoire".

Incontournables : l’abbatiale de la Sainte Trinité, le palais des ducs de Normandie, le Musée des Pêcheries.

A visiter : le Palais Bénédictines, haut lieu du tourisme industriel. Dans ce monument à l’architecture insolite s’élabore depuis plus d’un siècle la fameuse liqueur.

L’exposition "parcours d’essences" présente quelques-unes des 27 plantes et épices qui la composent : cardamome, noix de muscade, angélique, coriandre, clou de girofle, myrrhe, cannelle… Les caves renferment les différents mélanges et alcoolats qui vieillissent et reposent dans les foudres de chênes centenaires.

A retenir : en juillet 2020, ce grand port de pêche normand avait prévu un grand festival maritime, "Fecamp Grand’Escale" annulé en raison de la crise sanitaire. Une "deuxième" première édition aura lieu du 29 juin au 3 juillet 2022. Des centaines de bateaux traditionnels et classiques, petits et grands, viendront de Normandie, de Bretagne et de toute l’Europe du Nord. Le magnifique Belem a déjà confirmé sa participation.

Varengeville-sur-Mer, une ville inspirante...

Le Parc du Bois des Moutiers est l’un des trois jardins les plus visités de France - DR : Ben Collier, Normandie Tourisme
Le Parc du Bois des Moutiers est l’un des trois jardins les plus visités de France - DR : Ben Collier, Normandie Tourisme
Longue est la liste des artistes venus s’inspirer à Varengeville-sur-Mer : André Breton, Louis Aragon, Prévert et Proust. 

Les musiciens Ravel et Satie se sont aussi laissé séduire et les peintres bien sûr, Turner, Whistler, Corot, Renoir. 

Claude Monet a fait connaitre l’église Saint-Valéry dans le monde entier grâce à une impressionnante série de toiles. Miró y a peint plusieurs œuvres de la série "Constellations". 

A visiter : les jardins de Varengeville. Le Parc du Bois des Moutiers est l’un des trois jardins les plus visités de France. Il abrite une importante collection de rhododendrons géants… De son côté, le jardin Shamrock accueille la plus grande collection d’hortensias au monde.

Incontournable, emblématique et insolite : le cimetière marin tout en haut de la falaise avec une vue imprenable sur la Baie de Dieppe. À l’intérieur de l’église, le vitrail de Georges Braque, symbolisant l’Arbre de Jessé, est accessible à tous. Il est l’un des plus beaux trésors de Varengeville.

Niché depuis le 4e siècle au creux d’une valleuse débouchant sur la mer, Veules-les-Roses est l’un des plus anciens villages du Pays de Caux.

Ses belles demeures à colombage et ses moulins qui longent la Veule (le plus petit fleuve de France avec 1 149 mètres) lui donnent un charme unique.

Son front de mer et sa grande plage de sable au pied des falaises d’albâtre lui apportent un indiscutable cachet supplémentaire.

Veules-les-Roses est aussi labellisé "Plus beaux villages de France".

A déguster : la veulaise, le nom de l’huître cultivée dans le village ou plus précisément à 600 mètres de sa plage.

Plus d’infos : www.normandie-tourisme.fr/

Hébergements : la région dispose de tous types d’hébergements (hôtels de chaînes, de charme, de luxe, hôtellerie de plein air, villages de vacances, gîtes ruraux, maisons d’hôtes, etc.). - www.normandie-tourisme.fr/preparer-son-sejour/hebergements/

Retrouvez tous les articles sur la région Normandie en cliquant ici

Michèle Sani Publié par Michèle Sani Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Michèle Sani
  • picto email


Lu 2514 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus













































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias