TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

J.-F. Dominiak (ASL Airlines) : "Des bases ASL Airlines en Europe ? Pourquoi pas !"

Entretien avec le DG France d'ASL Airlines



Depuis 2000, Jean-François Dominiak est le directeur général de la compagnie ASL Airlines France, que nous avons connue d’abord sous le nom d’Europe Airpost. Nous avons rencontré cet homme discret, diplômé d'HEC, titulaire de la médaille de l’aéronautique, l'un des rares dirigeants à cumuler aujourd’hui vingt années aux commandes d’une compagnie aérienne française. Également président du SCARA, il sait en outre arracher quelques heures à ses activités dans l’aérien pour écrire romans et nouvelles qui nous font voyager.


Rédigé par Christophe HARDIN le Mardi 25 Février 2020

Jean-François Dominiak : "Sur Paris-Oran, nous avons une vraie déception. C’est la deuxième fois qu’on nous refuse cette ligne !" - DR : C.H.
Jean-François Dominiak : "Sur Paris-Oran, nous avons une vraie déception. C’est la deuxième fois qu’on nous refuse cette ligne !" - DR : C.H.
TourMaG.com - Vous dirigez ASL Airlines France depuis vingt ans... Vingt ans de crise pour le transport aérien français, vingt ans de difficultés...

Jean-François Dominiak :
Effectivement la compagnie que je dirige aujourd’hui date de l'an 2000 et depuis nous avons subi une véritable hécatombe parmi les compagnies françaises : AOM, Aeris, Aero Lyon, Air Littoral, Air Méditerranée, Axis, Blue line... La liste est longue et s’ajoutent bien sûr les deux dernières, XL Airways et Aigle Azur.

TourMaG.com - ASL Airlines France, compagnie moyen-courrier loisirs, est encore là alors que beaucoup d’autres sont mortes, comment avez-vous survécu ?

Jean-François Dominiak :
Oui nous sommes encore là, et ASL Airlines France est aujourd’hui la seule compagnie française loisirs moyen-courrier, hors groupe Air France.

Ce qui a fait la longévité de la compagnie, c’est sa capacité à se diversifier.

Lorsque nous avons commencé en 2000 après nous être séparés du groupe Air France*, nous avions une activité de cargo et de fret postal.

Nous aurions pu alors rester une compagnie à 100% sous-traitante de La Poste avec une flotte d’une vingtaine d’avions mais qui peu à peu aurait vu son activité de fret se réduire considérablement sous l’effet de la concurrence d’Internet pour vivoter aujourd’hui avec 4 ou 5 machines.

Nous avons donc fait le choix très vite de développer notre activité cargo avec d’autres clients et de partir par ailleurs à la conquête du marché passagers avec des vols charters, des vols V.I.P, et ensuite des vols réguliers.

Chaque année depuis vingt ans, nous trouvons des marchés nouveaux, je dirais même de nouveaux segments de marché.

Nous avons eu cette capacité à identifier toutes les opportunités et les marchés de niche avec deux règles : assurer une excellente qualité de service et refuser de se vendre à "vil prix". C’est difficile, "ça passe ou ça casse", mais tels sont les principes qui ont assuré jusqu’ici notre longévité.


* En 2000, Air France et La Poste mettent fin à L’Aéropostale. La Poste décide alors de se doter de sa propre compagnie aérienne en donnant naissance à Europe Airpost, dont elle sera le seul actionnaire. En 2008, elle est cédée au groupe ASL Aviation Holdings.

"J’ose encore croire en l’indépendance de la DGAC"

TourMaG.com - Avec la fin de la compagnie Aigle Azur, vous aviez l’espoir de vous positionner sur le marché de l’Algérie. N’êtes-vous pas déçu de la redistribution des droits de trafics où le groupe Air France et sa filiale Transavia se taillent la part du lion ?

Jean-François Dominiak :
Nous sommes contents de ce que nous avons obtenu, à savoir le renforcement de notre offre sur Alger, et l’attribution de droits de trafic sur les lignes Paris-Bejaia, Paris-Annaba, Lille-Alger, Lille-Oran, Lyon-Alger, Mulhouse-Alger, Mulhouse-Oran et Mulhouse-Constantine.

En revanche sur Paris-Oran, nous avons une vraie déception. C’est la deuxième fois qu’on nous refuse cette ligne !

La première fois, c’était après la chute d’Air Méditerranée, nous avions demandé des droits et seuls Air France et Aigle Azur en avaient bénéficié, renforçant ainsi leurs fréquences et nous privant du marché.

Et cette fois-ci alors qu’ASL Airlines France réclame ces droits depuis trois ans, ils sont attribués à une compagnie qui n’était pas présente sur ce marché.

TourMaG.com - Vous pensez que dans cette affaire, on a favorisé le groupe Air France ?

Jean-François Dominiak :
Non, car j’ose encore trop croire en l’indépendance de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) et de son ministère de tutelle.

Je pense plutôt que l’analyse qui a été faite de notre dossier est erronée et nous allons nous employer à le démontrer. De telles opportunités de développer nos affaires sont rares, on ne peut donc pas les laisser passer.

Toujours est-il qu’en l’état actuel des choses, la desserte d’Oran depuis Paris devient, côté européen, le monopole d’un groupe aérien, ce qui ne me semble pas cohérent avec l’esprit d’ouverture des marchés à la concurrence prônée par l’Europe.

"Nous apprécions les performances" des Boeing 737

TourMaG.com - Quel service offrirez-vous sur l’Algérie ?

Jean-François Dominiak :
Nous offrons un produit économique avec une offre tarifaire flexible, une offre de restauration payante (Buy on Board), la gratuité pour le bagage cabine (10kg) et celui en soute (23 kg) pour tous les vols saisonniers.

Nos passagers bénéficieront également d’un système de divertissement proposant une sélection de films, de jeux et de magazines.

TourMaG.com - Vous avez une flotte de 10 Boeing 737 passagers. Allez-vous restez fidèle à cet avion ? Comment voyez-vous l’évolution de votre flotte ?

Jean-François Dominiak :
La flotte d’ASL Airlines France est constituée aujourd’hui de 18 Boeing 737 : 3 Boeing 737-300 (1 cargo et 2 quick-change), 7 Boeing 737-400 (cargo), 6 Boeing 737-700 (passagers) et 2 Boeing 737-800 (passagers).

Ce sont des avions parfaitement adaptés à nos différents marchés, qui constituent une flotte homogène.

Nous apprécions leurs performances opérationnelles qui, par exemple, peuvent nous permettre de relier directement Paris à Saint-Pierre-et-Miquelon.

Je pense même que profiter de la crise du 737 MAX pour en acheter à des tarifs intéressants pour des livraisons dans les années qui viennent serait une excellente idée !

TourMaG.com - Certains commencent à douter que l’avion revole un jour, et le coût (20 milliards) devient exorbitant...

Jean-François Dominiak :
Boeing ne peut pas se permettre de ne pas avoir d’avion sur ce créneau de marché. C’est impossible. Ils vont faire ce qu’il faut.

"Nous prenons des mesures pour réduire notre impact"

TourMaG.com - Parlons du grand sujet : l’environnement… Avez-vous pris chez ASL Airlines France des mesures pour réduire votre impact environnemental ?

Jean-François Dominiak :
Nous prenons bien sûr des mesures pour réduire notre impact. Et notre engagement n’est pas nouveau.

Il y a 10 ans, nous nous appelions encore Europe Airpost, nous avons chassé tous les gobelets plastique de nos fontaines à eau pour les remplacer par des gobelets en carton. Et nous avons été la première compagnie au monde à dématérialiser toutes nos factures papier.

Nous avons lancé des plans ECO 1, ECO 2, etc., avec à chaque fois des actions en faveur de l’environnement et notamment pour diminuer le poids de nos appareils pour consommer moins de carburant.

Cependant je pense aussi que le gros problème du transport aérien c’est son incapacité à pouvoir communiquer efficacement sur ses efforts pour offrir des voyages de plus en plus propres.

J’ai lu le remarquable rapport de la chaire Pégase de la Montpellier Business School, en collaboration avec l’université de Montpellier, sorti récemment et qui fait état du décalage entre la réalité des émissions de CO2 par le transport aérien et l’idée que s’en fait le grand public.

Nos entreprises devraient se fédérer davantage pour mettre en oeuvre une communication plus efficace tournée vers le grand public, plutôt que d’investir individuellement dans des campagnes d’information afin de faire croire qu’on lave plus vert chez soi que chez les concurrents.

"Nous finalisons notre programme sur l’Algérie"

TourMaG.com - Quelles vont être les nouveautés du programme été chez ASL Airlines France ?

Jean-François Dominiak :
Après Tunis l’année dernière qui a très bien marché, nous ouvrons cet été une deuxième ligne saisonnière sur la Tunisie : Djerba**.

Nous finalisons en ce moment notre programme sur l’Algérie que nous annoncerons très prochainement.

TourMaG.com - Vueling, Volotea... Les compagnies étrangères basées en France se déploient. C’est un danger ?

Jean-François Dominiak :
La France est un énorme marché. Dans un contexte où la concurrence est organisée par l’Europe, la bataille est rude.

Vueling par exemple s’est vu octroyer des droits de trafic entre Marseille et Alger parce qu’ils ont répondu à un appel d’offres de la DGAC qui n’était pas ouvert spécifiquement aux compagnies françaises mais aux "compagnies européennes installées en France" comme prévu par les règlements européens.

Pour résister et se développer, nous devrons peut-être réfléchir à faire de même à l’avenir : s’installer, créer un ou plusieurs établissements en Europe, là où il y a des marchés à prendre.

TourMaG.com - Des bases ASL Airlines France en Europe ?

Jean-François Dominiak :
Pourquoi pas ! En Allemagne, en Italie, en Espagne…

Voyez par exemple le trafic entre l’Europe et l’Algérie. Autant Alger est tournée vers la France, autant une ville comme Oran est tournée vers l’Espagne.

L’Europe et le bassin méditerranéen sont des marchés énormes sur lesquels ASL Airlines France a toute sa place.

**Paris - Djerba par ASL Airlines France  

Lundi

Paris-CDG - Djerba : 18h20 - 20h10
Djerba - Paris-CDG : 21h10 - 01h

Mercredi

Paris-CDG - Djerba : 07h20 - 09h10
Djerba - Paris-CDG : 10h10 - 14h

Pour son programme été, et en plus des nouvelles destinations vers l’Algérie, ASL Airlines France desservira également Tunis au départ de Paris-CDG, du 30 juin au 3 septembre et Oujda, au départ de trois escales en France : Paris-CDG (du 29 juin au 10 septembre), Strasbourg (du 1er juillet au 2 septembre) et Bastia (du 1er juillet au 5 août).

ASL Airlines opère également des lignes régulières à l’année : Paris-Tel Aviv et Paris-Alger.

J.-F. Dominiak (ASL Airlines) : "Des bases ASL Airlines en Europe ? Pourquoi pas !"
Christophe Hardin a, à son actif, de nombreuses heures de vol en tant que personnel navigant commercial.

Il est Président de l'Association des Cadres Navigant Commerciaux (A.C.N.C) et s'investit dans la formation à la Relation Client.

Il est adhérent à l'Association des journalistes professionnels de l'aéronautique et de l'espace (AJPAE) ainsi qu'à l'Association des journalistes du Tourisme (AJT).

Lu 4154 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.




Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
La Travel Tech
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips