TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e

TourMaG.com




Joon vole-t-il à sa perte ? Le concept serait trop flou, selon une étude récente...

étude réalisée par System1 Research


Rédigé par Pierre Georges le Lundi 8 Janvier 2018

Un mois après le lancement de Joon, la nouvelle compagnie "triendy" et décalée du groupe Air France, une étude de marché externe révèle que son concept, trop flou, serait pour l'instant mal compris par le public. D'autres rapports mettent en cause le positionnement hybride de la compagnie, et font le parallèle avec l'échec de Song, filiale de Delta, dans les années 2000.



Joon a lancé ses vols sur le moyen-courrier le 1er décembre 2017 © DR
Joon a lancé ses vols sur le moyen-courrier le 1er décembre 2017 © DR
Qui sont vraiment les "millenials" ? Comment répondre à leurs attentes ?

Quid des autres catégories d'âges ?

Telles sont les interrogations que soulèvent, près d'un mois après son lancement, Joon, la nouvelle compagnie "jeune" du groupe Air France-KLM.

D'après une analyse réalisée par System1 Research, société spécialisée en prédiction marketing, pour le compte de Capital, le nouveau projet d'Air France courrait purement et simplement à un "échec garanti", arrivant à un indice final de fiabilité d'une étoile sur cinq.

Pour réaliser cette étude de marché prédictive, il a été demandé à "un échantillon de 500 personnes représentatives de la population" d'indiquer s'ils miseraient sur le concept qui leur est présenté en achetant ou en vendant des actions virtuelles.

Et selon les conclusions de l'étude, la cible marketing ne saisirait pas vraiment le concept et le positionnement de la nouvelle petite sœur d'Air France.

Une "compagnie aérienne de compromis" ?

Un avis que semble partager le cabinet CAPA - Centre for Aviation, qui avait courant décembre publié une note d'analyse sur les débuts de Joon.

"Avec Joon, Air France espère réduire ses coûts et vise une augmentation ciblée de sa clientèle", peut-on y lire.

"Cependant, Joon n'est pas vraiment une compagnie low-cost, à peine moins chère.

Elle est très liée à sa maison-mère, n'a même pas de site web distinct, et a beaucoup d'activités communes avec Air France"
, met en avant le rapport de CAPA, qui parle d'un "substitut" à Air France.

A lire aussi : Air France : j'ai testé pour vous le 1er vol JOON à destination de Barcelone

En fait, Joon "porte tous les signes d'une compagnie aérienne de compromis", conclut l'analyse du cabinet d'étude. Avant de faire un parallèle avec Song, une ancienne filiale de la compagnie américaine Delta, positionnée sur un même créneau "à la mode", et qui avait fait faillite après 3 années d'exploitation, en 2006.

Avis nuancés en interne

Si la compagnie fait savoir qu'il est encore trop tôt pour tirer des premiers bilans d'activités, quelques avis des nouveaux salariés glanés sur les réseaux sociaux se veulent moins négatifs.

"Même s'il est vrai que le marketing est bancal, et pas toujours compréhensible, seuls les passagers ont le pouvoir de faire marcher ce projet", peut-on lire.

"Il vaut laisser sa chance à cette jeune compagnie", écrit de son côté un membre d'équipage Joon, précisant que "les premiers retours clients sont plutôt positifs".

"Les premiers résultats en terme de ventes sont très positifs", nous avait de son côté assuré Jean-Michel Mathieu, patron de Joon, le mois dernier. "Sur le long-courrier, les engagements sont très prometteurs. Les clients sont au rendez-vous".

A lire aussi : Air France : jour "J" pour Joon (Vidéo)

Lancée le 1er décembre dernier sur le moyen-courrier, Joon veut par son esprit de marque "décalée" séduire la génération des 18-35 ans.

Via son choix de destinations (Berlin, Barcelone, Porto et Lisbonne pour l'instant. Istanbul, Fortaleza, Téhéran ou encore Le Cap suivront), son marketing (uniformes PNC plus modernes), ou ses services à bord (port USB, produits bio, service de streaming permettant l'accès à des séries), Air France entend ré-attirer les jeunes vers ses avions et renouer avec une croissance durable.

Joon doit permettre à sa maison-mère d'atteindre les 130 millions d'euros d'économies en 2 ans. Ceci avec seulement 28 avions, dont 10 long-courriers. Mais "Air France a besoin de tellement plus que cela", croit savoir le CAPA.


Lu 7506 fois

Tags : Air France, Joon
Notez


1.Posté par serge13 le 09/01/2018 04:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour..
Parce que vous croyez qu'un jeune de 25 ans fait attention sur quelle compagnie il va voler? Ce reportage est tout simplement la vision d'un agent de voyage....
Les gens cherchent à payer le moins cher possible.
AF a créé JOON, pour une seule raison: faire payer les collations à bord. POINT.
Et tous mes moyens courrier vont à court terme passez JOON, et c'est logique.
Maintenant cette enquête dont vous faites référence, en aucun cas il y est mentionné que les avions décollent vide, et que c'est la catastrophe. Bien au contraire, aux vus des 1er résultats, JOON rempli mieux qu'AF sur BCN... (par exemple)
A mon sens ils ont eu raison.
Quant à SONG, ça ne pouvait pas marcher, petits prix sur des vols de 5 ou 6 heures avec l'assistance Delta au sol, son sort a été réglé dès son apparition.
Vous avez comparé deux produits complètement différents.
JOON est sur un segment très court courrier.
Merci

2.Posté par Delta Fly le 09/01/2018 08:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Honte aux dirigeants et aux pilotes d’AF qui ont en grande majorité décidés ce plan scabreux
De low coast il n’y a que le salaire des hôtesses (inférieure à celui d’Easy jet)
Qui aurait pu croire que juste en baissant le coût des Hoteses on pouvait engranger des bénéfices, tout en maintenant les salaires des pilotes et du personnel sol qui gèrent les vols Joon ?
Les plus faibles sont sacrifiés pour maintenir les avantages des plus favorisés .......

3.Posté par xenon24 le 09/01/2018 09:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L’analyse de System1 Research est parfaitement cohérente. Joon est vouée à l’échec sur le plan marketing mais je pense que le plan d’AF était plus de réduire les salaires dans un contexte syndical compliqué. Sur ce plan la direction a partiellement réussi au détriment des PNC. C’est peu, mais déjà un progrès pour de nouveaux recrutements. Au final, il y a fort à parier que les avions de Joon retrouveront leur livré d’origine Air France qui aura cependant marqué quelques points dans sa quête de réduction des coûts.

4.Posté par TOMD le 09/01/2018 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah les eternels experts en tout qui n'auraient pas parié un dollar sur Apple a ses débuts ! Joon est une offre cohérente qui complète le portefueille de marques d'Air France. IAG a bien British Iberia Vueling Level Iberia express Air Nostrum et Aer Lingus sans que personen n'y trouve rine à redire. Mais els Français aiment bien etre des loosers et parier sur l'échec.
Certes le marketing initial a été maladroit centré sur les milleniums, mais le besoin de ce type de produit est la. N'oublions pas que certaines lignes reprises par joon étaient largement déficitaires et vouées à disparaitre sans Joon.

5.Posté par JEAN PIERRE le 09/01/2018 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
moi ,j'ai du mal à comprendre : air france,joon,transavia : il faut expliquer la différence entre ces 3 sociétés du groupe air france!!!!lorsque l'on est à orly qu'est ce que l'on voit sur l'aéroport sud presque que des avions de transavia!!!!et où est joon ?

6.Posté par Jeff le 11/01/2018 16:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les clients de Joon sont tous simplement des clients AF, qui vont sur le site AF et se retrouvent sur un vol Joon. Idem pour Hop!. Personne ne va directement sur leur site mais passe par AF

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 22 Janvier 2018 - 16:46 Air Europa desservira Sao Paulo depuis Paris

Lundi 22 Janvier 2018 - 12:20 Aeromexico renforce sa position en France


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92



















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com