TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


L’activité touristique se rapproche des niveaux de 2019 selon Atout France

Atout France laisse présager de belles perspectives estivales



En dépit de la guerre en Ukraine et de la hausse des prix observée, la reprise du tourisme international se confirme et se rapproche des niveaux de 2019. Le rebond de Paris est très significatif.


Rédigé par le Lundi 13 Juin 2022

Le marché domestique est solide et les touristes étrangers reviennent en force (©Biarritz)
Le marché domestique est solide et les touristes étrangers reviennent en force (©Biarritz)
Selon le baromètre de mars 2022 d’Atout France, la reprise du tourisme se confirme et tangente les niveaux de 2019 : les recettes du tourisme international s’établissent en mars 2022 à 4 Md€, soit -4% seulement du niveau prépandémique.

Et ce malgré le déclenchement de la guerre en Ukraine qui, pour l’instant, n’atteint pas les comportements touristiques.

Le tourisme reste un contributeur positif à la balance des paiements : malgré le redressement des dépenses des Français à l’étranger, le solde passe dans le positif par rapport à 2021 (+1,5 Md€).

Les recettes des clientèles européennes (Belgique, Suisse, Pays-Bas ou encore Royaume- Uni] ou des USA sont également à leur niveau d’avant-crise, voire les dépassent alors que les flux en provenance de Chine ou du Japon sont toujours très faibles.

Les clientèles domestiques sont toujours présentes en masse

Paris bénéficie au premier rang du rebond (©OTCP)
Paris bénéficie au premier rang du rebond (©OTCP)
Les volumes de nuitées des Français sur le territoire sur le premier trimestre atteignent quasiment les niveaux des 3 premiers mois de 2019 [-4,8%] et enregistrent un bond de +23,4% par rapport au premier trimestre 2021.

Pour la saison estivale, les intentions de voyages confirment le fort besoin de vacances de la clientèle domestique et des clientèles européennes qui font de la France une destination privilégiée.

La location entre particulier dans les espaces ruraux cartonne

La location de particulier à particulier continue sa dynamique positive amorcée pendant la pandémie : avec une demande et une offre supérieure à respectivement +31% et +34% par rapport à 2019, le C2C continue de répondre aux attentes des visiteurs, en particulier dans les espaces ruraux et de moyenne montagne.

L’hôtellerie accentue son redressement en avril 2022 : le différentiel d’occupation par rapport à 2019 se réduit et les prix moyens sont clairement à la hausse permettant au RevPAR (l’indicateur d’activité de l’hôtellerie) de retrouver des niveaux conformes aux valeurs d’avant-crise.

C’est en particulier le segment haut de gamme qui a enregistré une amélioration significative de ses performances, bénéficiant du retour des clientèles internationales européennes et du continent américain.

Les établissements de Paris intra muros ou de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur en ont été les plus grands bénéficiaires.

Attention à ne pas se laisser griser par l’embellie !

Plusieurs points de vigilance sont toutefois à relever. Les destinations concurrentes, à l’image de l’Espagne, font un retour en force.

Alors que le secteur du tourisme peine à recruter et est soumis à des coûts croissants avec le retour de l’inflation, les enjeux de compétitivité seront donc à surveiller dans les mois à venir.

Inflation et pouvoir d’achat : les comportements de consommation, de mobilité et de choix de destination des clientèles domestiques et internationales vont subir des arbitrages certains.

Le boom du C2C et le retour en masse des clientèles dans certains territoires vont faire resurgir le spectre du surtourisme et de son impact sur la qualité de vie et les prix de l’immobilier.

Tourisme durable : les clientèles affichent tous une forte appétence pour le durable. Mais pour quel impact sur les comportements de consommation ? Atout France conduit depuis plusieurs mois une étude sur le marché français, l’Allemagne et le Royaume-Uni. Résultats à venir à l’été.

Certaines régions fortement émettrices manquent à l’appel

L’activité touristique se rapproche des niveaux de 2019 selon Atout France
Par ailleurs, le transport aérien n’a pas retrouvé son niveau d’avant-crise : les arrivées internationales restent inférieures aux niveaux de 2019 de 33%.

Si les marchés européens et nord-américains ont retrouvé des couleurs, les flux asiatiques restent inertes.

La fin de l’année 2021 se caractérise par un redressement des flux de recettes du tourisme international pour les principales destinations européennes.

Les volumes restent en retrait par rapport à 2019 mais rebondissent par rapport à 2020, notamment en Espagne et en Italie et l’écart avec 2019 diminue mois après mois.

Sur l’ensemble de l’année 2021, la France confirme son leadership en Europe en matière de recettes du tourisme international avec des recettes qui atteignent 35 Md€ contre 28,9 Md€ en Espagne. Au début de l’année 2022 cependant, l’Espagne repasse devant la France.

Lire aussi :

- Comment la France veut devenir la première destination durable au monde

- Tourisme : la France fait toujours la course en tête, mais la concurrence européenne se réveille


Lu 1409 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus












































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias